Corse Net Infos - Pure player corse

Et si on mangeait du grillon pour ce réveillon?


Rédigé par Michela Vanti le Lundi 5 Décembre 2016 à 21:26 | Modifié le Lundi 5 Décembre 2016 - 21:45


On avait déjà pu gouter ses grillons et ténébrions lors du Salon du chocolat de Bastia. Ce weekend c’est au Marché de Noël de Toga qu’on a retrouvé Alison Ferrarini, jeune entrepreneuse bastiaise, qui a introduit en Corse les insectes comestibles de la marque Micronutris, leader européen de l’alimentation durable


Et si on mangeait du grillon pour ce réveillon?
Le stand d’insectes comestibles Micronutris du Marché de Toga n’est pas passé inaperçu. Il y avait les curieux, les sceptiques qui ont fini pour y gouter et les convaincus  habitués qui faisaient leurs achats pour rendre insolites leurs menus des fêtes.
«Il ne faut pas penser qu’il s’agit  d’insectes - préconise Alison Ferrarini, seul revendeur corse de la société Micronutris, première ferme de bestioles à six pattes comestibles en France - Ceux qui ont goûté sont séduits et on vend très bien nos produits en Corse.».   


«Même si c’est encore difficile de dépasser ses préjugés et mettre à la bouche des grillons et des vers de farine - dit la jeune entrepreneuse - les gens qu’y goutent sont unanimes : les insectes sont délicieux et on n’a pas l’impression de manger des petites bêtes, et en plus ils vont très bien avec la tome. ». Si 2,5 milliards d’êtres humains en consomment déjà en Asie, en Afrique et en Amérique latine, en Europe la consommation d’insectes laisse sceptique plus d’un consommateur.
Pourtant, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles il faudrait devenir ''entomovores'' : en plus d’être goûtues, ces petites bêtes sont bonnes pour l’environnement, l’économie, et pour notre santé. 
   
« Nos produits démontrent ont le vent en poupe en Corse. ». dit la jeune Allison que après un BTS négociation vente à décidé d’entreprendre et se franciser avec Misconutris, leader européen de l’alimentation durable.
Même si on ne le constate pas forcément au quotidien, en faisant nos courses dans les grandes surfaces, les experts prévoient une augmentation de l’attrait du public, et surtout des industriels, pour la nourriture à base de bestioles à six pattes. L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a préconisé de créer un élevage à grande échelle pour nourrir les 9 milliards d’êtres humains qui peupleront la Terre d’ici à 2030.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 15002 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
Philippe Jammes | 19/12/2016 | 14552 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8853 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 44