Corse Net Infos - Pure player corse

Emploi et mutations économiques : Une plate-forme pour la CAB


Rédigé par le Mardi 10 Décembre 2013 à 19:01 | Modifié le Mardi 10 Décembre 2013 - 23:15


C'est afin de répondre aux besoins des entreprises et d'anticiper les grands projets du territoire de la communauté d’agglomération de Bastia que la CCI de Bastia et de Haute-Corse, en partenariat avec les services de l’Etat, l’ADEC et la CAB, a décidé de mettre en place une démarche de gestion prévisionnelle des emplois, des compétences et des mutations économiques, et a pour cela confié à un cabinet d’études une mission de réalisation d’un diagnostic du territoire. Une démarche scellée par un protocole d'accord signé par les quatre parties mardi matin à l'hôtel consulaire.


Emploi et mutations économiques : Une plate-forme pour la CAB
On sait que la communauté d’agglomération de Bastia est concernée par les effets induits de nombreux projets dont le quartier d’affaires et de centre de séminaire, la requalification des zones d’activités de Tragone (Biguglia) et Purettone (Borgo), l’extension de la ZAC d’Erbajolo, les programmes de développement du commerce, le projet Grand Port de la Carbonite et l’ouverture de nouvelles lignes aériennes.
Des projets qui pourraient entraîner avant, pendant et après leurs réalisations la création de plusieurs centaines d'emplois - près de 1 200 uniquement pour le Grand port - une perspective que la Chambre de commerce a voulu approfondir à travers un diagnostic de territoire dont la réalisation a été confiée à un cabinet d'études spécialisé.

Besoins des entreprises et formation adaptée
"Le diagnostic a permis de mettre en évidence un certain nombre de défis pour l'agglomération bastiaise" a révélé Paul Trojani, le président de la CCI. Et de les citer: organiser les filières pour maximiser les retombées des projets structurants et du tourisme sur l'emploi du terrtoire, favoriser l'émergence  d'activités productives, structurer le territoire et son organisation pour tirer profit du développement du Sud bastiais (port, aéroport, zones d'activitré), répondre aux besoins des entreprises et adapter la formation initiale et continue pour qu'elle soit qualitativement et quantitativement capable de répondre aux besoins, améliorer la connaissance du tissu économique en organisant son suivi et attirer l'initiative vers la création d'entreprises à potentiel et les nouvelles compétences (jeunes diplômés) vers les métiers à potentiel de croissance.
"A partir de ce constat l'Etat, l'Adec, la CAB et la CCI de Haute-Corse ont décidé de doter le territoire de la communauté d'agglomération de Bastia d'une plus grande capacité de réponse aux défis ressources humaines des entreprises et du marché du monde du travail mais aussi de créer une fonction d'observation individuelle des besoins de compétence dans les entreprises et de coordonner les actions de développement économique et d'emploi"  a souligné Paul Trojani.
Le protocole d'accord signé mardi "formalise cette volonté qui s'illustre par la définition d'objectifs partagés : mutualisation et mise en synergie des ressources consacrées aux visites d'entreprise, renforcement et valorisation de l'information recueillie dans les entreprises, anticipation des effets induits des grands projets des territoires, mise en œuvre d'une stratégie d'intelligence territoriale globale bénéficiant  aux acteurs du territoire (centres de forlmtion, organisations patronales, donneurs d'ordre publics)" a rappelé Paul Trojani non sans préciser que ce protocole "détermine également la désignation d'une personne identifiée au sein des services de la CCI de Bastia et de la Haute-Corse pour animer et coordonner les partenariats de la plate-forme".

Unanimité
Jean Zuccarelli, président de l'Adec, s'est bien sûr réjoui de la création de cette première plate-forme préconisée dans le cadre des assises de l'emploi et de la formation. "Face à la forte mobilisation de la CCI, de l'Etat et de la CAB il était normal que la CTC, à travers l'Adec, soutienne cette initiative."
Même écho chez Emile Zuccarelli, le président de la CAB, qui a dit qu'il partageait avec divers partenaires le combat pour la construction du port de la Carbonite qui pourrait aboutir dans les 8 ans, pour le développement des nouvelles technologies et, avec la CTC, pour valoriser le train suburbain.

Alain Rousseau, préfet de Haute-Corse, s'est félicité quant à lui du regroupement des partenaires "condition de la réussite" et de la prospective générée par cette stratégie d'approche de ressources humaines face à un chômage de masse et une pénurie de main d'œuvre.
Cette plate-forme "c'est le début d'une histoire" a souligné le préfet en précisant que "l'Etat sera très présent à vos côtés" a t-il conclu. 






1.Posté par Démocrate le 11/12/2013 09:44
"L'état sera très présent à vos côtés"... Entendez plutôt, au côté des Zucarelli pour éviter que la citadelle ne tombe en mars prochain. L'état veut "faire la guerre à la mafia" mais est bien décidé à maintenir en place le système anti-démocratique, clientéliste et claniste qui gangrène la Corse et les corses... Tuttu và bè.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40974 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349