Corse Net Infos - Pure player corse

Emploi : Avec 6,2% de chômeurs en plus en un an la Corse au 16e rang des régions les plus touchées par le chômage


le Vendredi 25 Septembre 2015 à 21:07 | Modifié le Samedi 26 Septembre 2015 - 03:51


La hausse du taux de Chômage en Corse est plus forte que sur l’ensemble de l’hexagone. Si les chiffres sont meilleurs qu’en 2014, le seul point positif est celui réalisé sur trois mois (Avril, juin et juillet). Seuls les chiffres du dernier trimestre qui seront communiqués en janvier prochain nous dirons si le changement est perceptible. Avec la région Languedoc-Roussillon et le Pas-de-Calais, le moins que l’on puisse dire est que notre île enregistre des chiffres relativement inquiétants


Emploi : Avec 6,2% de chômeurs en plus en un an la Corse au 16e rang des régions les plus touchées par le chômage

En attendant, la baisse s’accentue et comme nous le précisons plus haut, les chiffres parlent d’eux-mêmes avec un pourcentage de plus de 6% (soit 1060 chômeurs en plus) contre 4,6% pour le taux national. Le baptême du feu de la nouvelle Ministre du travail ne constituera pas un souvenir impérissable ! Les 50 ans sont ceux qui souffrent le plus de la hausse du chômage. Leur nombre progresse sur un mois et passe, sur l’ensemble de l’hexagone, à  9.4% sur un an. La Corse, comme on pouvait s’y attendre, n’y échappe pas, bien au contraire. Les 25-49 ans sont également  touchéspar la progression du chômage, avec une augmentation du nombre de demandeurs d'emploi. Les moins de 25 ans sont les seuls à profiter d'une embellie, si tant est que l’on puisse considérer ces chiffres comme encourageants. Sur une année, la tendance reste toutefois à la hausse. En nombre absolu, ce sont les hommes de 50 ans ou plus qui pâtissent le plus de la hausse du chômage. A l'inverse, les femmes de moins de 25 ans enregistrent la plus forte baisse sur le territoire français.

Pour l’ensemble de l’île, le taux est certes le plus faible du pays, mais c’est celui qui s’avère être le plus important en progression. Le chômage longue durée s’élève sur le plan national à 478 jours contre 370 en Corse. C e sont les chiffres communiqués hier par la directrice de la Direcct, Mme Géraldine Morillon et le directeur de Pôle Emploi, M. Pierre Peladan, lors d’une conférence de presse à laquelle assistait également M.J.F. Dathie, responsable du pôle 3E.  

Pierre Peladan, directeur de Pôle Emploi : Le BTP en baisse

2014 année difficile. 2015 ce n’est guère mieux. Est-ce alarmant ?
« Il est toujours alarmant de voir que les chiffres augmentent d’une année sur l’autre, mais l’on doit constater qu’en 2014, aucun mois de l’année n’avait enregistré une baisse du chômage et nous en sommes au troisième mois sur l’année 2015t. Donc, la tendance varie un peu ; nous avons une activité économique qui est toujours existante dans la mesure où beaucoup de contrats sont réalisés. La bonne nouvelle c’est que les contrats de plus de six mois à durée indéterminée, se sont concrétisés sur les mois de juin, juillet et août. Globalement, l’année 2015 les chiffres sont meilleurs que l’année dernière, je précise à ce stade. La prochaine analyse sera peut-être aussi bonne. Il faudra toutefois bien analyser cette période compte tenu de la baisse de juillet qui a sans doute été contrebalancée par l’augmentation du mois d’août. A priori, la saison s’avère être plus favorable que l’année dernière, les prochaines études devraient le confirmer. Nous connaissons toujours des difficultés au niveau du BTP qui stagne, voire baisse ces derniers temps. Il y a encore beaucoup de fermetures d’entreprises. A ce niveau là, on reste dans la crise. »

Géraldine Morillon, directrice de la Direcct : éléments mitigés mais…
Quels enseignements tirez-vous de la réunion sur l’aspect économique de l’île avec les différentes instances ?
« Le préfet de Corse que nous avons effectivement rencontré hier organise régulièrement des réunions de suivi de l’économie régionale, en présence des Chambres Consulaires, de la CAPA, tribunaux de commerce, l’Urssaf etc. Il en est ressorti des éléments quelque peu mitigés, à savoir pas encore de lisibilité de la saison touristique, il faut attendre encore un peu. Cela dit, nous avons, de la part de la Banque de France, des informations plutôt positives, notamment en ce qui concerne l’hôtellerie, en tout cas moins problématique que la restauration. En ce qui concerne les chiffres d’affaires, le directeur régional des Finances Publiques a annoncé qu’une tendance toute récente sur les chiffres d’affaires serait plutôt en progression par rapport au trimestre précédent. C’est un constat très récent qu’il faudra toutefois analyser en profondeur. Pour ce qui est des trafics aériens et maritimes, pour les deux Chambres, les bilans des deux départements sont contrastés, notamment sur les baisses de trafic maritime sur certains ports, mais en parallèle, des augmentations de trafics aériens sur certains aéroports très marqués, mais la aussi, il faudra attendre des analyses plus approfondies pour en tirer des conclusions plus précises. 

Au niveau de la construction, elle reste mal orientée, en Haute Corse notamment. N’importe comment, nous sommes encore loin des bons chiffres des années précédentes. En ce qui concerne l’hôtellerie, on sait que juillet 2015 a été meilleur que juillet 2013, l’année 2014, comme vous le savez, a été très morose. Attendons les chiffres du mois d’août, d’autant qu’on a constaté une fréquentation importante durant les premiers jours de septembre. »

Le bilan définitif sera connu au cours des premiers jours de janvier.

J.F.   





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85600 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 41025 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349