Corse Net Infos - Pure player corse

Emmanuelle De Gentili sur Twitter : « Pas de replâtrage ! Pas de discussions ! »


Rédigé par Nicole Mari le Mardi 11 Mars 2014 à 21:58 | Modifié le Mercredi 12 Mars 2014 - 00:14


Sur son compte twitter, Emmanuelle De Gentili, l’une des deux têtes de liste du duo Tatti-Gentili en lice à gauche pour les élections municipales du 23 mars à Bastia, refuse la nouvelle main tendue d’Emile Zuccarelli. Elle fait taire les rumeurs qui courent dans Bastia et sur les réseaux sociaux concernant d’éventuelles tractations entre le maire sortant et sa dissidence. Paul Giacobbi a, également, sur Twitter, nié une quelconque intermédiation. En prévision d’un nouveau sondage qui sort ce mercredi, François Tatti avait, déjà, toujours sur Twitter, rejeté l’option d’un retour au bercail. Ambiance.


François Tatti et Emmanuelle de Gentili, têtes de liste de la gauche dissidente : "Bastia par passion".
François Tatti et Emmanuelle de Gentili, têtes de liste de la gauche dissidente : "Bastia par passion".
Vont-ils y aller ou pas ? La rumeur fait rage dans les rues de Bastia et sur les réseaux sociaux depuis que le maire sortant est, brutalement, réapparu dans la campagne pour tenter de recoller les morceaux d’une gauche qu’il a si bien contribué à éclater. Bien moins malaisément que son fils Jean, Emile Zuccarelli a, de nouveau, tendu la main au duo dissident, François Tatti et Emmanuelle de Gentili, en leur demandant, par voie de presse, de réintégrer au soir du 1er tour le bercail zuccarellien. Avec le même insuccès !
 
Comme François Tatti l’avait asséné lors du débat RCFM-Corse Matin le 25 février au théâtre municipal, Emmanuelle de Gentili persiste et signe le 11 mars sur son compte Twitter. La réponse est « claire et nette » : c’est Non ! « Pas de replâtrage, de discussions, etc.. », assène la responsable socialiste :




Donc, pas de retour au bercail et pas d’alliance avec l’héritier honni et une équipe sortante qui les a tant « maltraités », selon le mot de François Tatti. Celui-ci, dès le 9 mars, avait, lui aussi, réitéré son refus sur son compte Twitter, anticipant un nouveau sondage qui sort ce mercredi :
 



A certains qui prêtaient, à Paul Giacobbi, la volonté de servir de médiateur à ce replâtrage, le patron de la gauche corse répond, également, par un tweet :



Dans un tweet du 10 mars, Emmanuelle de Gentili va plus loin en déplorant, à mots couverts, les dérapages et les outrances de la campagne de ses anciens alliés :
 

Emmanuelle De Gentili sur Twitter : « Pas de replâtrage ! Pas de discussions ! »

L’ambiance ne devrait guère s’améliorer dans les dix prochains jours. La semaine entre les deux tours s’annonce déjà très chaude !
 
N.M.



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 5 Avril 2014 - 13:47 Gilles Simeoni : Dites 33…

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85586 vues - Charles Monti