Corse Net Infos - Pure player corse

Elections européennes : François Alfonsi présente ses colistiers corses


Rédigé par Nicole Mari le Mardi 22 Avril 2014 à 21:57 | Modifié le Mercredi 23 Avril 2014 - 02:27


A peine les élections municipales bouclées, se profilent les Européennes avec un scrutin unique le 25 mai. L’enjeu, pour la Corse, est d’importance : décrocher un député pour défendre sa spécificité à Bruxelles. Fort de son bilan, l’eurodéputé sortant, François Alfonsi, tête de la liste « Régions & Peuples solidaires » (R&PS) pour le Sud-Est, lance un appel aux Corses pour qu’ils se mobilisent massivement. Et présente les huit insulaires qui l’entourent sur sa liste. Explications, en vidéo, de deux colistiers, l’élue territoriale Fabienne Giovannini, et le 1er adjoint au maire de Patrimoniu, Jean-Baptiste Arena.


Fabienne Giovannini, Ghjuvan’Batti Arena, Nathalie Fantoni, François Alfonsi et Vincent Tabarani.
Fabienne Giovannini, Ghjuvan’Batti Arena, Nathalie Fantoni, François Alfonsi et Vincent Tabarani.
Pendant tout son mandat d’eurodéputé, François Alfonsi, maire d'Osani, membre du PNC et de Femu a Corsica, représentant de R&PS, a démontré, résultats à l’appui, l'importance pour la Corse d'avoir un représentant actif à Bruxelles. De l’adoption à une écrasante majorité de son rapport sur les langues menacées, à la politique agricole commune et la reconnaissance des parcours spécifiques en passant par le dossier énergétique et la problématique fuel lourd-fuel léger-gaz, sans oublier la mise au point de stratégies macro-régionales, il a été, depuis 2009, sur tous les fronts, comme relais vigilant et défenseur acharné du fait insulaire. Fort de son bilan, François Alfonsi brigue un deuxième mandat et conduit, désormais, une liste euro-régionaliste dans le Sud-Est. Cette circonscription, qui regroupe les régions Corse, Provence-Alpes-Côte d'Azur et Rhône-Alpes et 7,5 millions d’électeurs, élira, le 25 mai prochain, ses 13 représentants au Parlement européen.
 
Un appel à la mobilisation
Si l’objectif est clair, décrocher sa réélection, le pari euro-régional n’est pas facile à gagner. Mais comme aucun autre candidat insulaire n’est vraiment en position éligible, François Alfonsi compte sur un soutien massif des Corses qui pourrait se dégager au-delà des clivages politiques et lui assurer le retour à Bruxelles. Il lance un appel à la mobilisation la plus large autour de sa candidature, en commençant par les Nationalistes. Femu a Corsica, dont il est membre, lui a accordé son plein soutien. « En 5 ans de présence au Parlement européen, François Alfonsi a largement contribué à la défense de nos intérêts et à la promotion de cette Europe de la diversité et de la solidarité. Femu a Corsica s’engage, toute entière, dans la campagne qui s’ouvre », déclarent les Modérés dans un communiqué.
 
Huit colistiers corses
François Alfonsi entend profiter à plein de la dynamique insulaire en faveur des Nationalistes modérés qui s’est exprimée lors des élections municipales dans de nombreuses communes de l’île et de façon spectaculaire à Bastia. Pour mieux convaincre, il s’est entouré de huit colistiers insulaires (cf liste ci-dessous), hommes et femmes de terrains, militants politiques ou associatifs et trois élus : Fabienne Giovannini, conseillère territoriale à l’Assemblée de Corse, Jean-Baptiste Arena, 1er adjoint au maire de Patrimoniu, et Alain di Meglio, adjoint au maire de Bonifaziu. Des maires et élus de droite et de gauche, conscients de l’enjeu, n’hésitent pas également à lui apporter ouvertement leur aide.
 
Surfer sur la colère
L’eurodéputé corse s’appuie, aussi, sur ses colistiers continentaux et veut surfer sur « la grande colère créée par la politique de l’Etat dans les territoires ruraux qui subit une sorte de rétractation jacobine. S’il y a un temps, l’Etat envisageait une certaine réforme, il est, aujourd’hui, en pleine contre-réforme. Les récents propos de Manuel Valls sur la refonte des régions sont inquiétants. Ils prouvent qu’une région se définit comme à l’Insee en fonction du volume de population ». La campagne ne fait que commencer. François Alfonsi et ses candidats ont un mois pour convaincre et lutter contre leur adversaire le plus insidieux : l’abstention.
 
N.M.

Jean-Baptiste Arena et Fabienne Giovannini lancent un appel à la mobilisation insulaire

Liste des huit candidats corses
 
François Alfonsi, eurodéputé sortant, maire d’Osani
Fabienne Giovannini, conseillère territoriale à l’Assemblée de Corse, Bastia.
Ghjuvan’Batti Arena, vigneron, 1er adjoint au maire de Patrimoniu
Nathalie Fantoni, animatrice sociale, Pigna.
Vincent Tabarani, responsable associatif, Cucina Corsa, Ortiporiu.
Anne Tomasi, professeur agrégée, Corte.
Alain di Meglio, professeur des universités, adjoint au maire de Bonifaziu.
Delphine Grimaldi, étudiante en Sciences Politiques, Livia.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85536 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40954 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348