Corse Net Infos - Pure player corse

Efficacité énergétique : Une convention commune à EDF, la CTC et la Capeb


Rédigé par le Lundi 10 Février 2014 à 19:10 | Modifié le Mardi 11 Février 2014 - 00:12


EDF, la collectivité territoriale de Corse et la Confédération de l'artisanat des petites entreprises du bâtiment (Capeb) ont signé lundi au CFA de Furiani, une convention de partenariat destinée à professionnaliser le plus grand nombre d'entreprises du bâtiment en Corse sur les économies d'énergie. Cette convention facilitera leurs qualifications nécessaires à la mention "Reconnu Garant de l'Environnement (RGE)".


Efficacité énergétique : Une convention commune à EDF, la CTC et la Capeb
Don-Marc Albertini, chef du service Territoires et Développement Durable, pour EDF et  Guy Germani, président de la délégation corse pour la Capeb ont signé cette convention qui viendra compléter le dispositif des aides de l'Etat qui entrera en vigueur à partir du 1er Juillet prochain.
Il faut savoir que ces aides (crédit d'impôt, crédit à taux zéro), ne pourront être allouées aux particuliers que si les travaux de rénovation énergétique de leur habitation principale ont été effectués par une entreprise qualifiée RGE. En Corse aujourd'hui une centaine d'entreprises possèdent cette qualification.
Mais les aides de l'Etat ne seront les seules à être allouées : EDF et la CTC proposeront, aussi, des aides dans ce domaine. Déjà, 450 entreprises partenaires d'EDF, dont des entreprises qualifiées RGE, s'impliquent sur ce plan.
Pourtant seules celles qualifiées RGE à la date du 1er Juillet permettront à leurs clients de cumuler à la fois les aides de l'Etat et les aides CTC-EDF en répondant ainsi aux objectifs fixés par le Grenelle de l'Environnement en matière de rénovation énergétique du bâti ancien.
Dès lors, il était important dans l'objectif d'élargir la qualification RGE à un plus grand nombre de partenaires qu'EDF, la CTC et la Capeb s'engagent à promouvoir les formations de qualification RGE, à apporter une aide financière aux artisans souhaitant obtenir cette qualification, à fédérer autour des aides d'efficacité énergétique les artisans qualifiés RGE et à mettre à disposition un interlocuteur unique dans les 2 Capeb de Corse.
C'est tout l'objet de cette convention.

Ils ont dit

Guy Germani (à gauche), président la Capeb et Don-Marc Albertini, chef du service Territoires et Développement Durable, pour EDF ont signé la convention.
Guy Germani (à gauche), président la Capeb et Don-Marc Albertini, chef du service Territoires et Développement Durable, pour EDF ont signé la convention.
Guy Germani (Capeb)
"Nous ferons selon la volonté des entreprises qui voudront obtenir cette qualification. Notre objectif est de disposer d'un maximum d'entreprises qualifiées mais de… qualité. Et pour ce faire il faudra "entrer" dans des critères de qualité et non pas faire le tout pour le tout pour y parvenir. Il faut bien se persuader du fait qu'en tant que formateurs nous ne saurons nous satisfaire de retours négatifs. Donc nous serons amenés à un moment donné à opérer une sélection. Mais je crois que ceux qui tenteront d'obtenir la qualification RGE ont la volonté d'aller de l'avant afin de pérenniser la formation qui évolue régulièrement. Nous avons établi une feuille de route avec nos partenaires d'EDF et de la CTC il faudra la respecter…"

Don-Marc Albertini (EDF)
"Le but de cette convention est de favoriser et d'accompagner la Capeb afin que ses adhérents puissent améliorer leurs formations en termes de qualification professionnelle. Il y a déjà 450 entreprises qui sont partenaires d'EDF et qui sont mises en avant sur notre site internet. Mais nous sommes ouverts à tous. S'il y a des entreprises qui veulent adhérer à la démarche, elles sont les bienvenues. Nous nous assurons simplement des qualifications professionnelles et d'une charte de qualité. En fait c'est un enjeu de lisibilité pour les entreprises et un enjeu intéressant pour leurs clients qui peuvent, ainsi, bénéficier d'aides. Nous parvenons à atteindre 3 000 ménages par an qui sont aidés d'une façon plus ou moins directe soit pour changer le double vitrage, soit pour isoler leurs combles ou leurs murs. Et ces 3 000 bénéficiaires ont reçu 2 millions d'euros d'aides. Mais avec la CTC nous comptons aller encore plus loin avec le concours de nombreux artisans partenaires,  bien formés et bien motivés et rouages essentiels dans la dispositif.
Dans le même temps il ne faut pas oublier que dans cette affaire la motivation d'EDF est double : une motivation nationale encadrée par des politiques nationales mises en œuvre par le Gouvernement, le président de la République et par les différents ministères vers les économies d'énergie.  Il y a ensuite un intérêt local. Notre "mix" énergétique est fait, pour partie, de centrales thermiques avec une rentabilité qui est négative. Nous avons donc tout intérêt à distribuer le moins possible d'électricité mais à confort égal. Pas question de le diminuer, bien au contraire. Mais on fait un "gagnant- gagnant" : la région au  sens environnemental  y gagne, les ménages au sens de leur budget y gagnent et on peut globalement y gagner nous aussi…"

----
Dominique Lucca, responsable du groupe MDE Corse (Maîtrise de la Demande en Énergie), Anthony Mondoloni, superviseur animation filière MDE pour EDF et Antoine Marcaggi (président de la Capeb de Corse-du-Sud) et Dominique Fusella (secrétaire générale de la Capeb) assistaient à la signature de la convention qui s'est déroulée en présence de Antoine Piacentini, président du CFA de Haute-Corse.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85317 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40799 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345