Corse Net Infos - Pure player corse

Edmond Simeoni et la venue de Michel Rocard en Corse


Rédigé par le Lundi 15 Juin 2015 à 23:33 | Modifié le Mardi 16 Juin 2015 - 01:45


"A l'initiative de Corsica Libera et de son think tank "Alba nova". Une réunion intéressante s'est tenue à l'Assemblée de Corse le samedi 13 juin 2015. L'objectif était de contribuer à la recherche d'une solution politique définitive pour la Corse et aussi de faire pression sur l'Etat pour qu'il accepte le dialogue, seul garant d'une paix durable et du respect des intérêts légitimes des parties" écrit Edmond Simeoni sur son blog.


Edmond Simeoni et la venue de Michel Rocard en Corse
Le président de l'Exécutif corse était présent ainsi que le président de l'Assemblée de Corse et des conseillers dont J.-C. Orsucci, Jean Biancucci, Jean-Christophe Angelini etc.... Les invités étaient de grande qualité : Michel Rocard, ancien Premier ministre, Roberto Louvin, Jean-Luc Benhamias et Françine Demichel. 
Le débat était animé par Jean-Guy Talamoni et Petru Anto Tomasi.
Michel Rocard a parlé, selon "Corsica Informazione" de la France, de l'Europe, de la relation entre l'Etat Français et les régions ainsi que des nations sans Etat et de la décentralisation.


Tous les intervenants ont convenu que l'arrêt de la violence clandestine par le FLNC était un signe important, à prendre en compte et qu'il était absolument indispensable de nouer un dialogue constructif entre Paris et la Corse. 

Pour ma part, et en dehors du processus initié par Corsica Libera, j'ai rencontré Michel Rocard -le samedi 13 juin 2015-que je connais depuis 1967 et avec lequel j'ai toujours entretenu de bons rapports. Nous avons eu une longue séance de travail et d'échanges.


Comme d'habitude, nous avons eu de solides convergences sur l'avenir de la Corse, du peuple corse, de la situation économique française et européenne. Nous partageons la certitude que l'heure est venue de trouver une solution juste et pérenne entre l'île et le continent français. 

Il est impossible d'oublier que la victoire de François Mitterand en 1981 avait ouvert pour la Corse une page nouvelle notamment, avec le Statut Particulier de l'île, la dissolution de la Cour de Sûreté de l'Etat, l'amnistie des prisonniers politiques, la libéralisation de l'information....Michel Rocard occupe avec Pierre Joxe à un niveau moindre, une place particulière dans le cœur des corses car nul n'a oublié son intervention à l'Assemblée Nationale le 29 juin 1988 lorsqu'il était Premier ministre ou encore sa prise de position forte, dans le journal
Le Monde sous le titre "Jacobins ne tuez pas la paix" en date du 31 août 2000.


Qui pourrait oublier que Rocard et Joxe avaient proposé la reconnaissance du peuple corse à travers "le peuple corse composante du peuple français", malheureusement rejeté par le Conseil Constitutionnel?




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85245 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40778 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345