Corse Net Infos - Pure player corse

Economie Sociale et Solidaire : La 1ère conférence régionale dévoile des objectifs ambitieux


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Mercredi 13 Juillet 2016 à 19:35 | Modifié le Mercredi 13 Juillet 2016 - 19:51


Cette première Conférence Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire qui s’est déroulée ce mercredi au palais des congrès d’Ajaccio, s’inscrit dans le cadre de la loi NOTRe et de la loi ESS. Elle a été organisée par la CTC via l’ADEC, l’Etat via la Direccte et la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire en présence de Gilles Simeoni, président du Conseil Exécutif de Corse, Jean-Christophe Angelini, président de l’ADEC et des principaux acteurs


Economie Sociale et Solidaire : La 1ère conférence régionale dévoile des objectifs ambitieux
Cette conférence se déroule tous les deux ans dans une volonté d’efficacité et de pragmatisme et dans l’optique de fixer des objectifs ambitieux au profit du développement durable économique et social de la Corse. Elle est d’ailleurs inscrite dans la loi du 31 juillet 2014 relative à l’Economie Sociale et Solidaire.
« Au-delà de la concertation entre institutions, un niveau d’expression directe est essentiel. Afin de compléter les travaux et d’impliquer largement tous les acteurs économiques et la société civile, l’élaboration d’un Schéma Régional de Développement économique, d’innovation et d’Internationalisation doit être nourrie par des contributions directes dont l’économie sociale et solidaire. Cela pour bien expliquer que l’élaboration d’une stratégie concertée est un enjeu pour la Corse. En effet, l’ESS représente plus de 8000 salariés, soit 11,7% de l’emploi privé, répartis au sein d’un millier d’établissements associatifs, mutualistes ou coopératifs. Oeuvrant dans des champs d’activités d’avenir et stratégiques comme la Silver Economie ou l’économie circulaire ou bien sur des champs plus marqués en termes d’action sociale (1 salarié sur 2 en Corse) et d’aménagement du territoire, l’entrepreneuriat social et son corollaire, l’innovation sociale, offrent une véritable réponse aux besoins des territoires et des populations »  expliquent Yannick Leger, directeur du CRESS Corsica et Mme Florence Bonifaci, de l’ADEC.
 
Huit ateliers territoriaux
Ainsi, en associant les entreprises de l’ESS, les financeurs publics et privés, les employeurs et les délégations syndicales salariées, l’Etat et la CTC, souhaitent définir et formaliser un cadre de relations efficaces en faveur des entreprises du secteur de l’Economie Sociale et Solidaire et plus généralement pour la diffusion des valeurs de l’ESS dans l’ensemble des entreprises dites « classiques » et de favoriser, quand elle est possible, la reprise par les salariés.
Pour réaliser cette action, l’Etat et la CTC via l’ADEC ont mandaté le CRESS Corsica dont la volonté s’appuie sur la représentativité transversale de cette structure, tant auprès des entreprises que l’ESS que des partenaires socio-économiques et des collectivités territoriales. Un choix qui conforte la convention d’agrément de la CRESS Corsica, récemment conclue entre l’Etat, la CTC et la CRESS.  
Ainsi, huit ateliers territoriaux couvrant la majorité du territoire insulaire se sont ainsi tenus entre le 25 juin et le 5 juillet de cette année autour du thème : « l’ESS, une réponse aux besoins des territoires et des populations. »
Deux ateliers réunissant financeurs publics et établissements bancaires sur Ajaccio et Bastia se sont parallèlement déroulés sur le sujet « les leviers de financement de l’ESS, repenser le cadre de l’action publique et privé » en vue de renforcer l’hybridation des ressources et établir un diagnostic des outils existants.
« Cette organisation a permis de mobiliser une forte participation (107 participants) assez homogène sur l’ensemble des territoires avec une représentativité d’acteurs et de secteurs non négligeables. L’animation, le recueil des informations et le travail de synthèse ont été assurés par le CRESS Corsica en partenariat avec l’Instance Régionale d’Education et de Promotion de la santé (IREPS), lequel dispose d’un réseau d’animateurs territoriaux, d’outils de recensement et d’expertise en analyse qu’elle a développé autour des méthodes d’animation communautaires » explique Yannick Leger.
L’IREPS et la CRESS Corsica se sont appuyés sur une grille de critères validés par l’Etat et l’ADEC pour recueillir la parole des participants autour de 6 grandes thématiques :
 Agriculture et forêts, développement économique, silver Economie, développement durable, animation socio culturelle sports et loisirs et culture et patrimoine
 
Cela en vue de produire une cartographie territoriale des perspectives de développement de l’Economie Sociale et Solidaire en Corse.
J.-F. V.





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 22:20 Volley Ligue A : Le GFCA s'impose face à Sète

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40975 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349