Corse Net Infos - Pure player corse

Dumane in Cutuli e Curtighjatu 6 e edizione di « I Scontri di a tupunimia »


Rédigé par José FANCHI le Jeudi 17 Août 2017 à 19:53 | Modifié le Jeudi 17 Août 2017 - 21:59


C’est désormais un classique des rendez-vous de l’été à Cutuli e Curtichjatu. I scontri di a tupunimia sont maintenant ancrés dans la culture de la commune et alentours et la population s’y implique de plus en plus sous l’impulsion de son maire, Jean Biancucci, qui estime que la nécessité urgente de préserver la langue et plus particulièrement les toponymes et micro toponymes qui sont la mémoire de notre terre, s’impose à tous. Rendez-vous demain à Cutuli e Curtichjatu


Dumane in Cutuli e Curtighjatu 6 e edizione di « I Scontri di a tupunimia »
Depuis plusieurs années en effet, des associations, des passionnés, des communes, des élus ont montré le chemin. Avec méthode et rigueur des études sont menées et sont disponibles. Ce rendez-vous annuel est devenu incontournable et permet à chacun de mesurer les évolutions dans la prise de conscience face à la nécessité d’élaborer une véritable stratégie de réappropriation des noms des lieux : «  L’urgence de sauvegarder ce patrimoine essentiel à notre culture et à notre langue est un fait acquis » a tenu à souligner Jean Biancucci.


Un patrimoine illimité
Jean Biancucci défend un patrimoine très important qui ne connait sans doute pas ses limites. Il faut savoir que dans les communes même les plus petites, il y a trois ou quatre cents toponymes et plus encore si l’on cherche. Ce travail permet de préserver un patrimoine considérable lié non seulement à la connaissance des toponymes, mais aussi à la mémoire des lieux, l’histoire, l’usage, la dimension immatérielle.
"Au même titre que des monuments, des œuvres d'ou une langue, les toponymes sont autant de repères qui matérialisent l’espace. Dans le cadre d’une réelle communauté de vie et de destin, la préservation des noms de lieux constitue un élément central de notre identité collective" poursuit le maire de Cutuli e Curtichjatu.


U riaquistu toujours présent
Il faut savoir que tout au long de l’année, des élus communaux mais aussi départementaux et régionaux mettent la main à la pâte, financent et mettent en œuvre des études exhaustives qui facilitent et précisent ce riaquistu. Marie-Do Predali est intervenue à son tour pour préciser l’important travail de mémoire et de collecte qui est effectué pour aller plus en avant dans ces recherches qui vont aboutir à l’édification de cartes IGN et de texte qui vont d’ailleurs permettre de faire un bon en avant :
« Tout au long de l’année, le travail de collecte et d’interprétation des données s’effectue dans des communes toujours plus nombreuses à l’initiative des municipalités soucieuses de préserver ce qui apparait à nous aujourd’hui comme une richesse et une source de connaissance patrimoniale exceptionnelle. Ce travail ne peut pas se faire sans l’aide de spécialistes tels le C.E.S.I.T. partenaire privilégié des Scontri di a tupunimia, ainsi que des moyens techniques dont nous disposons… »
Il va sans dire que le soutien de la CTC et autres collectivités est primordial tant au point de vue financier que logistique. La convention signée entre la CTC et l’IGN il y a quelques semaines est un élément important et surtout encourageant pour la mise en œuvre de moyens nécessaires au plan de sauvegarde du patrimoine toponymique en cours. Jean Biancucci a raison lorsqu’il dit : « Au moment où le pose de manière curiale la construction de la communauté de destin du peuple corse, corses d’origine et corses d’adoption, la connaissance et l’appropriation des noms des lieux apparaît comme fondamentale » et de citer Casalonga : « On ne peut simplement habiter la Corse sans être habité par elle… ! »

Le programme de demain
13 h à 16 h 30 :
- Présentation du CESIT Corsica avec Stella Medori et Francescu Maria Luneschi
- Présentation de labanque de données i pampasgioli, Giasippina Giannesini, l’aide des
SIG dans la sauvegarde et l’étude des toponymes et de la mémoire des lieux
- Présentation de HERE technologies, Mathieu Ricard
- Politique de la CTC en matière de toponymie
18 heures : interventions et débat
- Francette Orsoni, ce que nous conte le nom de lieu « u saltu à Rinaldu » à travers le
récit de Bassgialistu di a Gravona
- Marc Bonnant, toponymie diachronique de la Corse, l’apport de la cartographie
ancienne
- Simone Pisano, toponymie comme source pour la connaissance de la langue Sarde
- Toponymie et IGN, rapport sur la toponymie, convention Assemblea de Corsica-IGN
pour la rectification de 31 000 toponymes




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 24 Septembre 2017 - 00:45 Jouer et se rencontrer à ludothèque d’Ajaccio

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 90712 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 47757 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39549 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 435