Corse Net Infos - Pure player corse

Double inauguration à L'Ile-Rousse


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Jeudi 15 Novembre 2012 à 18:55 | Modifié le Vendredi 16 Novembre 2012 - 01:04


Jean-Jo Allegrini-Simonetti, maire de L’Ile-Rousse a procédé ce jeudi à l’inauguration de deux réalisations dans sa commune : la cantine scolaire de l’école primaire et la toute nouvelle esplanade de l’hôtel de ville, en présence de Joseph Castelli, président du conseil général de Haute-Corse et de Stéphane Donnot, sous-préfet de Calvi, qui effectuait là son tout dernier geste officiel, avant son départ ce soir pour sa nouvelle affectation à Geix, dans l’Ain.


Double inauguration à L'Ile-Rousse

A 10h45, à l’école « Le Petit Prince », quartier du Moulin à vent, en présence du maire Jean-Jo Allegrini-Simonetti, de Stéphane Donnot, sous-préfet de Calvi, Joseph Castelli, président du conseil général de Haute-Corse,  Michel Frassati, inspecteur de l’Education Nationale et de nombreux invités,  ce sont des enfants qui ont dévoilé la plaque de la cantine scolaire ultra moderne et correspondant aux dernières normes européennes. C’est  l’architecte, Maurice Sigrist qui servait de guide pour une visite des lieux.
Direction ensuite l’hôtel de ville pour l’inauguration cette fois de la somptueuse esplanade, véritable espace de liberté et de détente face à la mer.
Dans les deux cas, c’est le père Marcin Monka, curé de L’Ile-Rousse qui procédait à la traditionnelle bénédiction.
Le maire invitait ensuite l’assistance à rejoindre la grande salle du conseil.
Après avoir souhaité à tous la bienvenue, Jean-Jo Allegrini-Simonetti poursuivait : «  Voilà bientôt 10 ans que je préside aux destinées de la commune, les chantiers sont quasi permanents et pourtant, c’est le paradoxe, deux inaugurations seulement, c’était en 2007.
Elles concernaient déjà le quartier de la mairie (Reconstruction du Môle et du quai d’Orléans ainsi que du Spaziu).
L’annonce du départ il y a quelques semaines du départ de notre sous-préfet pour le 15 novembre, m’a décidé à organiser cette cérémonie d’inauguration afin que désormais son nom soit gravé dans la pierre des plaques que nous venons de dévoiler.
Tout d’abord le restaurant scolaire, tant attendu de tous. C’était une promesse de campagne en 2008. Conçu par l’architecte île-roussien, Maurice Sigrist, qui avait déjà signé les plans des nouvelles écoles Albert Camus et Petit prince. C’est une belle réalisation qui s’intégre parfaitement à la structure scolaire existante.
C’est un bâtiment moderne répondant aux normes de sécurité et d’hygiène, qui sont, vous le savez bien draconiennes, dans les établissements de ce type.
Désormais, nos petits écoliers n’ont plus à se déplacer en bus pour rejoindre le lycée où ils prenaient leur repas. C’est un soulagements pour les enseignants, les agents accompagnateurs, mais aussi les parents.
D’une superficie totale de 215 m2, il permet de servir 120 couverts dans les meilleures conditions pour les enfants et les personnels. Le coût des travaux s’est élevé à 683 705 € ht. Il a reçu le soutien financier de la CTC (50%), de l’Etat (18%) et de la communauté de communes du bassin de vie de L’Ile-Rousse (6%). Le solde de 26% sur les fonds propres de la commune 
».
Le maire soulignait enfin le travail des entreprises attributaires qui ont toutes respecté les délais pour une rentrée sereine.


La résidence U Palazzu Paoli

Le premier magistrat poursuivait sur la nouvelle réalisation du parvis de l’hôtel de ville :
«  Il n’avait il y a quelques mois encore que le nom. C’était plutôt un parking, une rue, voir un centre de collecte des déchets ménagers. Aujourd’hui, c’est une réussite totale dans sa réalisation.
Je voudrais, si vous le permettez revenir en arrière et faire un petit historique de l’hôtel de ville. En 1716, Pascal Paoli décide «  la construction de ce qui sera sa résidence «  U Palazzu Paoli » mais l’histoire a fait qu’il sera édifié sous Louis XV et deviendra la caserne Ambert, et ce, jusqu’à la fin du 19e siècle. Acquise par la commune en 1904, elle deviendra dès lors mairie et école publique, jusqu’aux années 70.
En 1994, mon prédécesseur, Me Pierre Pasquini lançait les travaux d’agrandissement avec la construction du bâtiment où nous nous trouvons aujourd’hui. Le Palazzu, lui se dégradait chaque jour un peu plus.
Dès mon élection en 2003, je convaincs mes collègues de la nécessité d’entreprendre des travaux de réhabilitation. Des façades restaurées à la chaux, les appuis de fenêtre en lauze de Gênes et toutes les menuiseries et huisseries en bois local.
La requalification du parvis est la suite logique de cette réhabilitation, qui se poursuit d’ailleurs avec la rénovation de la poudrière qui est en cours.
Revenons au parvis et à sa conception. Elle a été réalisée par le BE marseillais Citta, représenté en Corse par M. Breme, c’est une réalisation de grande qualité qui répond en tous points à nos attentes. En faire un lieu de convivialité et de villégiature ouvert sur la mer, où le piéton est privilégié.
Cet investissement de 599 650€ ht a reçu le soutien financier du conseil général de Haute-Corse, dans le cadre du contrat commune centre, à hauteur de 30%, de l’Office de l’environnement (17%) de la CTC, dotation quinquennale (13%). Les 40% restants sur les fonds propres de la commune."

Jean-Jo Allegrini-Simonetti remerciait chaleureusement tous ceux qui ont permis la réussite de ces remarquables réalisations, en commençant tout d’abord par ses collègues en charge des projets, Angèle Bastiani, adjointe en charge du patrimoine et Blaise Dary, conseiller municipal en charge des affaires scolaires.
«  Le travail que vous avez effectué avec l’aide précieuse de notre directrice, Mme Martine Jolibois a été en tout point exemplaire.
Je veux exprimer mes remerciements les plus sincères aux partenaires financier, la Collectivité territoriale de Corse, le conseil général, l’Etat, l’Office de l’environnement, la communauté de communes. Les entreprises Canava, Beveraggi, TP BAT, Isol Etanch, VO2 Emmanuelli, Acquaviva, Selec, MN2, Innotech, et le Bureau Contrôle Securité Socotec."

La médaille de la ville à Stéphane Donnot, sous-préfet de Calvi

Comme il l’a souligné au début de son propos, Jean-Jo Allegrini-Simonetti a tenu à rendre hommage au sous-préfet, Stéphane Donnot qui devait quitter la Corse dans la soirée pour sa nouvelle affectation à Gex dans l’Ain
«  Mon cher Stéphane, dire que nous allons vouxs regretter est uneuphémisme… Durant ces trois années, vous avez été le digne serviteur de l’Etat que tous ici ont pu apprécier, vos qualités humaines, votre écoute, vos compétences et votre disponibilité ont été tout simplement remarquables. Vous allez nous manquer beaucoup à Cécile et à moi. Sachez que nous vous considérons, désormais, comme un ami. Vous allez rejoindre une belle ville qui est parait-il très agréable, où vous pourrez vous adonner à une de votre passion, la randonnée pédestre. Je sais aussi que le maire de Gex est un compatriote et j’en suis sur, vous pourrez parler de la Corse aussi bien que lui.
C’est avec toute la solennité qui s’impose à nous aujourd’hui, que je vais vous remettre la médaille d’honneur de la ville et quelques cadeaux, qui vous rappelerons la Corse, la Balagne et L’Ile-Rousse pour longtemps
 ».
Les invités étaient conviés à un somptueux buffet avec coquillages et crustacés.
 




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13933 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8551 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7282 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28