Corse Net Infos - Pure player corse

Démolition du collège Finosello: 5 millions d'euros et huit mois pour faire place nette


le Mardi 26 Mars 2013 à 16:15 | Modifié le Mercredi 27 Mars 2013 - 01:23


Il a vêcu et bien vêcu l'antique Finosello. Une triste fin pour cet immense établissement qui aura vu défiler des générations d'Ajacciens et parfaitement assuré ses missions éducatives. Edifié dans les années soixante-dix, un incendie a eu raison de lui et l'a rendu insalubre. Une partie, la plus préservée à ce jour, a servi aux Restos du coeur qui viennent de déménager à Mezzavia. Les premiers bulldozers interviendront dans quelques jours.


Démolition du collège Finosello: 5 millions d'euros et huit mois pour faire place nette
Le Finosello était en fait un beau complexe lors de son installation, les Ajacciens s'étaient déplacés nombreux lors de son ouverture. mais le modèle, quelques années plus tard, a fait parler de lui. le fameux type "Pailleron" dont on connaît la sinistre histoire...
Le collège était composé de cinq bâtiments, à savoir les quatre niveaux de l'Externat (1230 M²), le bâtiment administratif et de logements (362 M²), les Cuisines et le réfectoire (644 M²), l'externat sur deux niveaux (644 M²) et le SES (448 M²). Du travail en perspective pour déblayer tout cela: "Aujourd'hui, sa situation insalubre le rend plus dangereux encore et sa situation juridique, un temps compliquée voire inextricable. Cet imbroglio est maintenant derrière nous et je me réjouis de la volonté de l'Etat et de la CTC de parvenir à un accord global sur le devenir de ce site" a déclaré Simon Renucci lors d'une conférence de presse en fin de semaine dernière.

Désamiantage sous bulle...

Les travaux de démolition (la mairie est maître d'ouvrage) commenceront au début du mois d'avril et selon le maire d'Ajaccio, "l'objectif est de remodeler le paysage urbain de ce secteur. L'on peut dire sans crainte que la reconstruction à venir fera partie des paysages-phares de la ville d'Ajaccio. En tout état de cause, rien ne se décidera sans la concertation publique et sur ce sujet, bien évidemment, la population sera associée aux décisions. C'est l'affaire de tous." 
Les bâtiments à structure métallique une fois désaffectés, la démolition a été décidée par la commune à la suite de la récupération du site. Ils ont fait l'objet d'un diagnostic amiante avant démolition qui fait apparapître que les cinq bâtiments comportent des matériaux contenant de l'amiante.
Il est envisagé des travaux de démolition sans retrait préalable des matériaux contenant de l'amiante. Ces solutions impliquent de maîtriser la dissipation des fibres d'amiante dans l'environnement durant les travaux à l'aide (après consultation des organismes de prévention) d'un confinement global extérieur et indépendant du bâtiment à démolir, avec mise en dépression de la zone de travail et mesures environnementales de contrôle.
Le confinement sera constitué d'un échafaudage sur lequel sera placé un thermorétractable, ce qui génèrera une mise sous bulle du bâtiment.  Pour ce qui est des déchets, un prédimentionnement fait apparapitre 4 000 tonnes de déchets dangereux, rendant l'opération financièrement lourde et négative en terme de saturation des centres d'enfouissement techniques de classe 1, qui plus est absents en Corse et nécessitant ainsi un transport par voie maritime.
Il est donc envisagé une solution avec tri des déchets après démolition sous alvéole indépendante du confinement et analyse de présence d'amiante.Tri destiné à permettre une nette réduction de déchets dangereux. Chaque type de déchet sera aussitôt dirigé par le centre d'enfouissement approprié.  
J. F.





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 22:20 Volley Ligue A : Le GFCA s'impose face à Sète

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13946 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8553 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7495 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 29