Corse Net Infos - Pure player corse

Débats Zuccarelli – Simeoni : L’Università di Corsica réagit aux propos du candidat PRG


le Vendredi 28 Mars 2014 à 19:30 | Modifié le Vendredi 28 Mars 2014 - 23:49


A la suite des deux débats télévisés, radiodiffusés et retransmis par France 3 Corse Via Stella, RCFM et Corse Matin, l’Università Pasquale Paoli a publié un communiqué de presse. Elle y dénonce « des allégations mensongères » de la part de Jean Zuccarelli, qui était opposé à son rival du second tour, Gilles Simeoni. La Présidence de l’institution a tenu à réagir aux propos du candidat de la majorité Bastiaise, qui visaient à rendre en partie responsable l’ex-Président Antoine Aiëllo de l’échec du projet d’implantation d’une antenne de l’Ecole National Supérieure d’Architecture à Bastia.


Ritrattu : univ-corse.fr
Ritrattu : univ-corse.fr
« Bien que très sensible, aux problématiques sociétales insulaires, l’Università di Corsica s’est volontairement et naturellement abstenue de toute ingérence dans le débat électoral en cours.
Elle se voit pourtant contrainte aujourd’hui de réagir fermement et publiquement à la mise en cause dont elle vient d’être l’objet lors des deux débats successivement et respectivement organisés et diffusés par RCFM, Corse-Matin et FR3 Corse Via Stella à l’occasion du second tour des élections municipales de Bastia.
A cette double occasion, M. Jean Zuccarelli a invoqué, de façon allusive dans le premier débat, de manière plus précise et nominative dans le second, la responsabilité de l’Università dans l’échec du « projet » d’implantation d’une antenne ENSAM dans la zone industrielle de Bastia.
L’Università di Corsica s’inscrit totalement en faux contre ces allégations mensongères et rejette catégoriquement cette tentative d’instrumentalisation de notre Institution.
Si échec il y a eu, c’est qu’en fait de projet scientifique, il n’y en eu jamais de véritable sinon celui d’affecter un montant considérable de fonds publics (17 millions selon les chiffres publiquement avancés par M. Zuccarelli lui-même) à la construction d’une cathédrale dans le désert de 1.400 m2 réservée à une petite trentaine d’étudiants ! Dans le même temps, plus de 4 000 étudiants de l’Università auront dû attendre près de 20 ans pour bénéficier bientôt de locaux administratifs et d’une bibliothèque dignes d’un établissement d’enseignement supérieur (10.600 m2 pour un coût total de 27 M€). Cherchez l’erreur ! Loin de vouloir « fossoyer » quoi que ce soit, l’Università, a au contraire toujours cherché à développer des partenariats constructifs y-compris avec l’ENSAM avec qui elle entretient les meilleurs rapports.
 
Le Président de l’Università est prêt à apporter aux citoyens de Corse tous les éléments de fait et de droit appropriés qui feront définitivement justice d’accusations totalement infondées et qui n’auraient jamais dû trouver leur place dans un débat public responsable et serein. Le Président se déclare enfin totalement solidaire de son prédécesseur à la présidence de l’Università, le professeur Antoine Aiello, nommément et de façon tout aussi injustifiable mis en cause par M Zuccarelli.
Aucune joute politique ne saurait justifier des propos aussi fallacieux et irresponsables, l'Università n'est pas une institution de copinage, mais un outil dynamique qui a su démontrer, par la constance de son engagement, la vitalité de son projet scientifique et pédagogique ainsi que les résultats accumulés pendant plus de trente ans, qu'elle était et restera toujours au service de toute la Corse et de tous les Corses ».



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 5 Avril 2014 - 13:47 Gilles Simeoni : Dites 33…

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85383 vues - Charles Monti