Corse Net Infos - Pure player corse

De la confiserie à la danse ou le parcours sans faute d'Emmanuelle Prieto


Rédigé par le Dimanche 19 Janvier 2014 à 22:56 | Modifié le Lundi 20 Janvier 2014 - 01:31


Forte d’une expérience de quelques années, Emmanuelle Prieto a ouvert en novembre 2012, rue Michel Bozzi, la boutique « Gourmandises en fête », un commerce de créations et de ventes de compositions de bonbons, Sweet table, Candy bar ... Il fallait oser s’imposer avec des bonbons dans cet endroit, mais c’était sans compter sur la ténacité d’une enfant du quartier qui a su créer une boutique gourmande, originale et décalée dans cet endroit de la ville qu’elle qualifie de mal vue, mais qui reste à ses yeux familiale et joyeux.


Un concours avec pour thème les confiseries du monde

De la confiserie à la danse ou le parcours sans faute d'Emmanuelle Prieto
C'est un lieu attractif où sont réalisés barbes à papa, pop-corn , pommes d'amour ,  pièces montée de bonbons,  diapper cakes.......Un peu comme à la fête foraine. Mais l’imagination galopante et le savoir-faire de cette créatrice a aussi permis, pour les plus gourmands la réalisation de bijoux fait main en pâte fimo ou résine sur le thème de la gourmandise, des petits jouets en bois, et  des accessoires pour petites filles....   
A son actif, cette personne a également créé et exposé sur la scène du  Palais des Glaces de Paris pour le Carnaval Tropical de Paris une robe en bonbons, et un gigantesque bouquet de fleurs....... le tout sur une chorégraphie à deux, mettant en avant "Les confiseries du monde" qui vaudra à la danseuse qui l’accompagnait la quatrième place du concours.
Emmanuelle Prieto vise encore et toujours des projets créatifs, innovants et emmenant "ses confiseries" partout et ailleurs, et surtout là où elles ne sont pas attendues .... (Notamment dans le monde de la danse)... Elle reste disponible pour toute idée à ce sujet.
Emmanuelle Prieto , chef d'entreprise de Gourmandises en Fête Rue Michel Bozzi , angle av. Beverini  20000 Ajaccio
Contact: 06.09.66.57.88 
Mail: prieto.manue@gmail.com
Page Facebook : https://www.facebook.com/gourmandises.enfetes
 

Interview

- Votre passion pour le sucré est venue comment?
- Toute jeune! J'ai toujours été très gourmande, je portais déjà des bonbons en douce aux copines à l'école de danse, pour moi un cours de danse sans bonbons  n'était pas possible bien qu'interdit . 
Petite anecdote, à 8 ans, nous avions une chorégraphie de claquettes ou nous devions interpréter des écolières aux personnalités diverses. J'ai évidemment choisi la gourmande et grignotais ma longue guimauve torsadée sur scène (modèle de bonbons avec lequel je travaille beaucoup aujourd'hui pour mes compositions).  A l'adolescence, mon surnom était même miss Tagada par mon maître de Capoeira Samba , car j'en grignotais tout le temps et même mon parfum sentait le bonbons à la fraise. C'était comme une évidence pour moi de travailler dans ce domaine.
L'idée de faire des compositions de bonbons m'est venue peu après la naissance de ma 1ère fille en 2009 . Un jour ma soeur jumelle me dit "regarde, j'ai trouvé des gâteaux sur un site américain, ce concept est fait pour toi !"   Alors, nous avons  fait notre 1ère composition à deux  et j'ai su immédiatement que j'allais continuer longtemps au moins pour le plaisir. J'ai commencer à proposer aux proches, aux amis.....   de fil en aiguille les gens me contactais pour avoir Ce gâteau qu'il avait vu lors d'un anniversaire. Il y a 4 ans en arrière ,ce concept n'était pas très en vogue chez nous les gens découvraient vraiment cette idée. J'ai  compris aussitôt qu'il fallait que je créé mon commerce .

- Quand vous est-il venu à l'esprit de l'inclure dans un domaine artistique?
- Lorsque Sylvia , candidate représentant le 95 à l'élection Reine du Carnaval Tropical de Paris et d'Ile de France m'a contacté pour créer son passage scénique, costumes, décors de scène, accessoires gourmands....Le thème était "les confiseries du monde" à représenter en l'espace de 3mn30. Connaissant mon petit parcours de danseuse au sein des Aristomen, de la troupe terra Brasil Samba capoeira....elle a immédiatement su que j'étais son élément manquant, et pour moi c'était le paradis ! Pouvoir rassembler toutes mes passions . Sylvia avait la possibilité d'inclure un personnage sur scène , j'ai donc eu la possibilité de mettre en avant mon univers au Palais des Glaces de Paris. Nous avons créé un mini conte de fée racontant l'histoire de Sylvia, petite danseuse curieuse et gourmande rêvant de devenir un jour reine du carnaval. Elle sortait d'une barbe à papa géante créée par nos soins, comme tous les costumes . J'incarnais un guide loufoque, lui donnant les clefs du secret pour devenir reine du carnaval qui se trouvait à l'intérieur d'un énorme bouquets de bonbons. Et pour respecter le thème, toute l'histoire s'est déroulée autour de court passage de danse du monde, tango, valse,, danses antillaises, ...... pour finir sur une samba endiablée ou la petite danseuse devenait enfin reine du carnaval , elle portait une grosse armature avec une sucette géante et une jupe en barbe à papa façon tutu , arrachée sur la fin pour laisser apparaître des franges de bonbons rappelant le brésil. 
Ce fut une magnifique expérience de scène, humaine avec les candidates et le plaisir de voir Sylvia arrivée 4ème du classement final ! 

- Votre commerce est assez excentré du centre-ville, pourquoi un tel choix? Est-ce uniquement parce que vos grands-parents y avaient eux même un commerce?
- Il est vrai que mon commerce est assez excentré du centre ville étant situé à l'entrée de la rue Michel Bozzi ,quartier pas vraiment favorable à ce genre de commerce parfois "mal vu", mais  il reste pour moi un quartier familial et joyeux ,de génération en génération ,nous nous passons le flambeau , j'ai donc transformé l'ancien magasin de moto Ledoux de mes grands-parents en une boutique gourmande.  Il me semblait impossible de m'installer ailleurs que dans le quartier ou j'ai grandi et c'est pour moi un véritable challenge de faire vivre "ou revivre" les locaux familiaux. C'est un endroit ou mes grands-parents, notamment mon papy avec qui j'avais une relation fusionnelle et mes parents travaillaient, chaque jours. Je sais pourquoi je suis dans cette boutique....pour suivre cette flamme. C'est  uniquement la seule raison pour laquelle j'ai choisi ce lieu.

- Vous êtes une artiste aux mille facettes, comment passe t-on de la salsa aux sucreries?
- Petite rectification , danseuse de "Samba". Alors comment j'y suis passée?  je me pose moi même la question ! Peut être parce que le fait de devenir maman m'a un peu freinée dans mes activités de danseuse et je me suis donc retournée vers une autre activité créatrice. Mes filles m'inspirent beaucoup au quotidien pour ma fabrication de bijoux gourmands en fimo. Je suis également repassée de créatrice de compositions de bonbons en danseuse après ma"pause"  pour cet évènement parisien, je pense que l'un et l'autre font partie intégrante de ma personnalité et que ces deux activités étaient faites pour s'associer. 

- Vos clients ont-ils une préférence dans ce que vous proposez?
- La préférence de mes clients reste, sans aucun doute, la compositions de bonbons , travaillée sur des paysages façon cadre, pièce montée, gâteaux, bouquet, reproduction de personnages, métiers, sport........ c'est vraiment ce travail qui m'a un peu fait connaitre.

- Et la vôtre qu'elle est-elle?
- Ma préférence reste  le fait de pouvoir associer le domaine de la scène, danser et chanter avec mes créations en bonbons. J'aime aussi faire les barbes à papa de formes différentes, les candy bar ....

- Une prochaine idée de spectacle?
- Il faut savoir que dans ma tête, j'ai toujours une idée de spectacle, une petite situation dans la rue, une voix, un visage.....   tout m'inspire !    Donc oui, j'ai effectivement un spectacle en chemin....  j'ai une petite compagnie de danseuse gourmande "les Candy street" qui allie beaucoup de styles en passant du cabaret, de la samba aux arts martiaux. Des chanteurs sont venus nous rejoindre, notamment mon amie Marina Lucci,chanteuse à voix avec qui j'ai le plaisir de chanter souvent et Esther: percussionniste et comédienne... Je suis donc en pleine préparation de mon cocktail gourmand, dansant et chantant et un peu.... "Loufoque" ..!   La suite bientôt.    

- Si vous aviez un message à faire passer à nos lecteurs?
- Le message à faire passer aux lecteurs serait de ne jamais oublier ce pourquoi nous sommes sur terre c'est à dire vivre avec un grand V. , de se donner tous les moyens pour faire aboutir ses rêves, repousser les limites de son imagination sans cesse et oser les mettre en oeuvre sans cette peur du jugement qui nous conditionnes en permanence... Rencontrez les gens, aimez un maximum ...  et vivez la vie avec passion ....  Pour finir , je citerai le grand Charlie Chaplin  :
"Ce qui est vraiment bon, c'est de se battre avec persuasion, embrasser la vie et vivre avec passion, perdre avec classe et vaincre en osant, parce que le monde appartient à celui qui ose. Et la vie c'est beaucoup trop pour être insignifiants ! "






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 23:37 I soldi corsi… C’est pour bientôt !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85327 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40805 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346