Corse Net Infos - Pure player corse

Corte : Les États-Unis en visite officielle


le Jeudi 15 Octobre 2015 à 17:54 | Modifié le Jeudi 15 Octobre 2015 - 22:15


Récemment nommée consul général des États-Unis pour le Sud de la France, Monaco et la Corse, Monique Quesada était reçue ce jeudi 15 octobre à l’Université de Corse pour sa première visite officielle sur l'île.


Après un déjeuner de travail avec Paul-Marie Romani, le président de l’Université de Corse, lui a présenté la politique scientifique de l’Université et a défini divers liens de collaboration entre l’Université de Corse et les Etats-Unis, Monique Quesada a tenu une conférence au sein de l’amphi Landry.  
Ce moment d’échange avec les étudiants de l’Université de Corse lui a permis de présenter sa mission, sa fonction, de parler de son expérience personnelle et évoquer notamment son passage d'un an en Afghanistan.

Avec le président de l'Université, il a aussi été rappelé l'existence ancienne des liens historiques entre la Corse et les Etats-Unis, et notamment l'influence de Pasquale Paoli sur la Constitution américaine.
La Consul décrit ces échanges comme nécessaires à sa mission et parfois surprenants : 
" Je cherche toujours des liens entre le pays où je me trouve et les États-Unis, j'ai été surprise d'apprendre qu'il y avait autant de villes americaines qui s'appelaient Paoli. De plus, en rencontrant le maire de Calvi ce matin, j'ai appris que Christophe Colomb y était peut-être né, un nouveau lien surprenant, ce serait donc peut-être un corse qui aurait découvert le nouveau monde. "

- Lors de vos échanges avec Paul-Marie Romani avez vous discuté du fonctionnement politique et économique de l'île ?
- Oui, je pense qu'il faudrait que j'obtienne une maîtrise pour véritablement connaître toutes les subtilités de votre histoire politique. Le Président m'a présenté les grandes lignes mais il faudra d'autres échanges pour comprendre la spécificité de la Corse. 

-Vous allez assumer ces fonctions pour les trois prochaines années, quels vont être vos axes de travail vis à vis de notre île ?
- Nous allons essayer d'augmenter le nombre d'échanges entre la Corse et les États-Unis, mes prédécesseurs n'ont pas inclus de corses dans nos programmes d'échanges. La première scientifique que j'ai vue c'est Sylvia Agostini, dans le cadre de ma visite de la plateforme Stella Mare. Elle est revenue très heureuse et enthousiasmée d'avoir pris ces contacts avec les États-Unis. C'est ce genre de coopération que je tente de stimuler. Dans le cadre de l'Université comme dans le secteur de l'économie, et bien d'autres domaines... j'ai aussi rencontré de jeunes leaders politiques. Il y a vraiment beaucoup de choses à faire.


Sans doute Monique Quesada fait elle allusion à sa halte bastiaise où elle a été reçue par le maire nationaliste Gilles Simeoni (voir article connexe). 
Avant sa venue à Corte Monique Quesada avait fait une pause studieuse à Biguglia, mardi 13 octobre, pour visiter la plateforme Stella Mare qui dépend du CNRS et de l'Université de Corse. 
C'est là qu'elle a rencontré Sylvia Agostini, la responsable scientifique de la plateforme qui a, en effet, participé en juin dernier au International Visitor Leadership Program (IVLP) aux Etats-Unis qui était placé sur la thématique "Coastal and Marine Resources Management in the U.S.". 
Tout un programme ! Et sans doute un lien concret avec les États Unis pour d'autres échanges scientifiques. Une ouverture qui pourrait intéresser de jeunes chercheurs insulaires...




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85338 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40809 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346