Corse Net Infos - Pure player corse

Corse : Les premières nurseries artificielles biohut installées au port de Saint-Florent


Rédigé par le Vendredi 30 Septembre 2016 à 14:01 | Modifié le Vendredi 30 Septembre 2016 - 15:26


Le biohut est un habitat artificiel qui permet de réhabiliter la fonction écologique de nurserie des petits fonds rocheux et sableux qui ont été dégradés par la construction d’aménagements côtiers tels que les ports. Cette initiative répond pleinement aux objectifs de la commune de Saint Florent, la première à s'équiper de la sorte en Corse, en termes de préservation de l’environnement et complète les aménagements du port de plaisance et de pêche en matière de prise en compte du milieu marin (aire de carénage, récupération des eaux noires et grises, etc.). Les premières nurseries ont été installées vendredi matin. La même opération sera menée mardi à Bonifacio


Corse  : Les premières nurseries artificielles biohut installées au port de Saint-Florent
Les aménagements côtiers impactent la fonction de nurseries des petits fonds, en modifiant profondément l’habitat essentiel des larves. Cette pression entraine une baisse des populations adultes. 
Avec la mise en place de tels habitats, les quais et les pontons deviennent de véritables refuges pour de nombreuses espèces aquatiques.
Le procédé est simple, une cage en acier remplie de coquilles d’huitres et de moules est associée de part et d’autre à deux autres cages vides.
Spécialement conçu pour accueillir les très jeunes stades de poissons, ce procédé vise à fournir une nourriture adaptée et variée ainsi qu’une zone de protection de la prédation.
 

Le Biohut, qui bénéficie d’un contrat d’exclusivité (NAPPEX/ Ecocéan), permet de contribuer efficacement à l’accroissement des populations adultes alentours. 
Cette initiative répond pleinement aux objectifs de la commune de Saint Florent en termes de préservation de l’environnement et complète les aménagements du port de plaisance et de pêche en matière de prise en compte du milieu marin (aire de carénage, récupération des eaux noires et grises, etc.).
 
Le cout de cette opération est estimé à 82 300.00 € HT répartie sur trois années. Puisque différentes prestations y sont associées telles que la maintenance, le suivi écologique ainsi que des supports de communication. S’agissant de la sensibilisation, une attention particulière est portée à destination des publics scolaires en effectuant des interventions de façon régulière quant à cette initiative, en particulier, et l’environnement marin, en général. Cette opération est financée à hauteur de 80 % répartie entre l’Agence De l’Eau Rhône Méditerranée Corse (60%) et l’Office de l’Environnement de la Corse (20%).


Cette journée d’inauguration à Saint-Florent a été l’occasion de réunir, ainsi, différents acteurs impliqués dans le domaine portuaire et environnemental tels que les collectivités, bureaux d’étude scientifiques, socio professionnels du nautisme et de la pêche ainsi que les services de l’Etat ainsi que quelques mairies du littoral du Cap Corse notamment, la prud’homie de Balagne, la Stareso 
 Mais d'autres ports souhaitant s’engager dans une telle démarche ont pu visualier  la mise en œuvre de ce projet.
Cela  a également permis également  de sensibiliser une soixantaine de scolaires de CE2, CM1, CM2 de l’école primaire de Saint Florent avec un atelier animé par des agents de l’OEC sur le thème des macro déchets, à la protection de l’environnement, en général, et l’intérêt de ce type de dispositif, en particulier.


Une action qui comme bien l'on pense a été appréciée par Claudy Olmeta, le maire de Saint-Florent, et saluée par Juliette Ponzevera, conseillère territoriale représentant Agnès Simonpietri, présidenre de l'Uffiziu di l'ambiente di a Corsica qui n'a pas manqué de souligner qu'avec "l'aménagement d'équipements performants permettant de protéger les milieux marins, tels l'aire de carénage, les récupérateurs des eaux noires et grises, la commune avec le concours de 'lUffiziu et de l'agenzia di l'acqua poursuit sur sa lancée  avec cette opération d'installation. Aujourd'hui c'est l'illustration de notre volonté commune qui est ainsi réalisée : le port souvent perçu, à tort, comme un vecteur de pollution, peut finalement se transformer en nurserie à poissons et ainsi contribuer fortement à la protection de la biodiversité."
 

Saint-Florent
  • Saint-Florent
  • Saint-Florent
  • Saint-Florent
  • Saint-Florent
  • Saint-Florent





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 21:26 Et si on mangeait du grillon pour ce réveillon?

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85349 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40811 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345