Corse Net Infos - Pure player corse

Corbara fête les 100 ans de la mort de Tito Franceschini-Pietri, le secrétaire particulier de Napoléon III


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Jeudi 5 Mars 2015 à 15:46 | Modifié le Jeudi 5 Mars 2015 - 22:59


La commune de Corbara fête cette année les 100 ans de la mort de l’un des siens, Tito Franceschini-Pietri ancien secrétaire particulier de Napoléon III et de l’Impératrice Eugénie, en organisant plusieurs manifestations, conférences, expositions, messe, spectacle « son et lumière. La présentation de cet événement en a été faite à l’occasion d’une conférence de presse


Corbara fête les 100 ans de la mort de Tito Franceschini-Pietri, le secrétaire particulier de Napoléon III

Ce Jeudi à 11 heures, salle du conseil municipal, Casa Cumuna de Corbara, le maire Paul Lions, entouré de Caroline Le Gall en charge de la culture, Gilbert Boyer et Thomas Mariotti, adjoints et plusieurs membres du conseil municipal et associations  mais aussi , Jean-Christophe Orticoni de Massa, historien et généalogiste, Jean-Baptiste Franceschini, président de Corbara Cultura, a pris la parole pour souhaiter la bienvenue à tous.
«  Nous fêtons cette année les 100 ans de la mort d’un personnage emblématique, « Tito » Franceschini-Pietri. C’est l’événement phare de la saison culturelle et patrimoine que les gens autour de cette table vont vous détailler. Je voudrais pour ma part remercier chaleureusement  tous ceux qui s’impliquent dans la vie culturelle du village, sans oublier l’association Corbara Cultura représentée ici par son président Jean-Baptiste Franceschini »
Caroline Le Gall, adjointe à la culture prenait, ensuite, le relais.
«  Le choix de fêter les 100 ans de la mort de « Tito » Franceschini-Pietri est le résultat d’une réflexion entre les membres de la commission culturelle, l’association Corbara Cultura. De plus, nous avons l’honneur et la joie d’avoir parmi nous  l’historien Jean-Christophe Orticoni de Massa qui nous a beaucoup aidé dans notre travail de recherche et dans le prêt de clichés.
Les manifestations débuteront au mois d’avril et se poursuivront jusqu’au 14 décembre, date de la messe commémorative de l’anniversaire des 100 ans de la mort de « Tito » Franceschini-Pietri.
Après une veillée pascale le 4 avril, l’association Corbara Cultura proposera  le  dimanche 12 avril un repas second empire. Au mois de maI, dans le cadre de la nuit des musées, visite gratuite du musée du tréso et du musée privé de Guy Savelli que nous n’oublions pas, et une conférence de JC Orticoni de Massa sur ce grand serviteur de la couronne qu’était  « Tito » Franceschini-Pietri.
Toujours au mois de mai, les 29 et 30, spectacle « sons et lumières » toujours sur le même thème. En juin, juillet août, concerts et en septembre exposition temporaire exceptionnelle sur « Tito » Franceschini-Pietri avec des prêts de particuliers, du musée de la Corse et de la Mairie de Corbara.
Toujours en septembre il y aura des sorties par les confrères, la journée du patrimoine, des conférences et un spectacle avec les Danses Impériales d’Ajaccio.
En novembre, repas place de l’église, en décembre soirée Figatelli place de l’Ormeau avec les membres de la réserve communale. Voila les grandes lignes de cette saison culturelle »

La vie de Tito Franceschini-Pietri n’a aucun secret pour Jean-Christophe Orticoni de Massa

Historien et généalogiste, ancien élève de l’école du Louvre, Jean-Christophe Orticoni de Massa a consacré plusieurs conférences  à Jean-Baptiste Franceschini-Pietri dit « Tito »

« Né à Monticello en 1834, décédé en 1915, « Tito » Franceschini-Pietri fut auditeur au conseil d’Etat, secrétaire particulier de Napoléon III et de l’Impératrice Eugénie, exécuteur testamentaire du Prince Impérial, conseiller général de L’Ile-Rousse de 1871 à 1888, se posant comme le véritable chef de partie bonapartiste en Balagne. 

A Corbara existe toujours la demeure familiale

Tito Franceschini-Pietri a voué l’essentiel de sa longue vie au service de la dynastie, ceci, tant à  l’époque des fastes des Tuileries et de Compiègne qu’au moment de l’exil des souverains survenu après le désastre de Sedan. « Tito » Franceschini-Pietri n’a pas hésité à suivre l’Empereur déchu dans son exil après 1870, dans son exil anglais. Il a également participé au règlement du « Destin après la mort » de deux personnages majeurs de l’histoire européenne, liés à la Corse : Pasquale Paoli et Napoléon III ». Et de poursuivre

« Tito Franceschni-Pietri était aussi « petit neveu de Pasquale Paoli par sa sœur Chiara Maria.  Héritier de la maison Paoli, en  1889 il accepte de céder la demeure au Département de la Corse. Dès lors, toutes les conditions sont réunies pour entreprendre le retour du général en Corse ».

 

Tito » Franceschini-Pietri repose  dans l’abbaye bénédictine de Farnborough

Avec le souci du détail et le fruit d’un immense et méticuleux travail de recherche, Jean-Christophe Orticoni de Massa a  ensuite retracé la carrière de ce grand homme d’Etat. Il a aussi rappelé que : «  Tito Fanceschini-Pietri  était un grand propriétaire terrien à Corbara, Algajola et Monticello. Il fut également conseiller général Bonapartiste du canton de L’Ile-Rousse où il possédait une demeure praticienne visible encore aujourd’hui.

Personnage influent, il est aussi à l’origine de l’introduction en Balagne du tourisme des princesses et des yachtmen.

On l’a dit, exilé volontaire en Angleterre après le désastre de Sedan, « Tito » Franceschini-Pietri  repose  aujourd’hui dans l'Abbaye bénédictine de Farnborough auprès de Napoléon III et du Prince Impérial, Napoléon Louis-Eugène.

 

Et de conclure :«  Nous avons tous les ingrédients du succès dans cette commémoration qui représente une année de travail au cours de laquelle on a interpellé divers intervenants et sollicité d’autres personnes pour des prêts. Tous ont répondu « présent » de la plus belle des manières. On a, à Corbara cette chance de créer un faisceau d’activités de qualité »

 

Danielle Boyer soulignait « l’aide financière  conjuguée de la commune, de la CTC, de du Département de Haute-Corse et particuliers mais ne cachait pas non plus son inquiétude pour l’avenir, suite aux restrictions budgétaires qui touchent plus particulièrement la culture ».

Paul Lions lui répondait aussitôt. « Notre municipalité a toujours fait de la culture et du patrimoine un des axes forts de sa politique. Aujourd’hui, malheureusement nous avons à faire face à la diminution de la Dotation Globale de l’Etat mai  sachez que la commune qui a toujours été là vous aidera encore, dans la mesure du possible »

Il revenait à Jean-Baptiste Franceschini de clore cette conférence de presse :

« Je ne vais pas revenir dans le détail sur le centenaire de la mort de « Tito » Franceschni-Pietri, mais sachez qui y aura plusieurs intervenants, comme  l'a souligné  J.-C. Orticoni de Massa mais aussi Sampiero Sanguinetti et autres. Notre temps fort sera bien entendu le « Sons et Lumières » mais aussi ce repas du second empire au cours duquel les convives pourront déguster des mets de l’époque ».






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:33 Coup d'envoi de "Natale in Calvi 2016"

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85090 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40732 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344