Corse Net Infos - Pure player corse

Convention cadre entre SAMU et SDIS2A : Pour rendre plus performante l’aide médicale urgente


le Jeudi 2 Juillet 2015 à 19:30 | Modifié le Jeudi 2 Juillet 2015 - 19:44


Cette convention cadre entre le SAMU 2A et le SDSIS de Corse-du-Sud a certes été signée jeudi, mais le partenariat existe depuis longtemps. Et dans les meilleures conditions. En fait, il s’agissait d’une simple formalité…officielle ! Cela dit, il faut savoir que l’organisation du secours à personne et de l’aide médicale urgente relève désormais du référentiel commun depuis 2009. Il est effectivement le socle de la présente convention


Convention cadre entre SAMU et SDIS2A : Pour rendre plus performante l’aide médicale urgente
Le document a été signé jeudi après midi au siège de l’ARS en présence du préfet de la Corse, Christophe Mirmand, Jean-Jacques Coiplet, directeur de l’ARS, Charles-Noël Voglimacci, président du SDIS, Fabien Didier, directeur adjoint du SDIS et Jean-Paul Houlier, directeur du centre Hospitalier d’Ajaccio.
Une convention pour quoi faire ?
Pour simplement officialiser et surtout optimiser les moyens, accroître la sécurité des malades, définir les relations entre SAMU et SDIS, cela afin d’assurer la permanence de la réponse aux demandes d’interventions.
En clair, le centre de réception et de régulation des appels assure la veille et la régulation médicale des situations d’urgence et des appels parvenant au 15.
Pour atteindre cet objectif il convient d’assurer une écoute médicale permanente, déterminer et déclencher la réponse la mieux adaptée à la nature des appels, de s'assurer de la disponibilité des moyens d’hospitalisation, de veiller à l’admission du patient, d'organiser, le cas échéant, le transport dans un établissement public ou privé, de coordonner les interventions des unités mobiles d’urgence et de réanimation et de veiller à la radio et sur le réseau secours et soins d’urgence
 
A la satisfaction générale
Charles-Noël Voglimacci a salué la présence des différents partenaires et souligné les missions respectives et la coordination des différents acteurs. Il a évoqué les missions du SDIS, qui consistent à délivrer des secours d’urgence à des victimes, relayé par son adjoint, Fabien Didier qui s’est félicité de ce partenariat et  de la signature qui permet de pérenniser le travail en commun, mettant l’accent sur moyens de plus en plus rapides et la volonté de chacun d’aller de l’avant.
Mêmes propos de Jean-Jacques Coiplet, le directeur de l’ARS, qui a parlé « d’une signature qui rendait hommage à tous les acteurs du terrain qui répondent aux appels d’urgence. » Il a également insisté sur le souhait de la ministre de la Santé de voir le service d’urgence se trouver à 30 minutes d’un appel. Une convention donc basée sur des politiques d’échanges entre professionnels. « Voilà une bonne chose de faite » s’est-il exprimé.
Le préfet de Corse a également salué cette signature qui met plus en valeur la complémentarité entre les « blancs » et les « rouges » particulièrement solide : « Cela permettra de mieux articuler les moyens et assurer une plus grande efficacité de l’intervention. Il est satisfaisant de voir ce partenariat officialisé d’autant qu’en Corse, la couverture est très satisfaisante pour faire face aux problèmes de la population mais aussi à celle des vacanciers… »
J. F.




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 22:20 Volley Ligue A : Le GFCA s'impose face à Sète

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85586 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40978 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349