Corse Net Infos - Pure player corse

Convention Etat-Mairie à Ajaccio : Polices Nationale et Municipale pour une sécurité accrue


Rédigé par Jean-François Vinciguerra le Vendredi 19 Février 2016 à 19:21 | Modifié le Samedi 20 Février 2016 - 01:58


Il existait bien sûr une convention qui liait déjà l’État à la municipalité d'Ajaccio, signée en octobre 2014. Le préfet de Corse l’a d’ailleurs rappelé dans son intervention hier matin à la mairie d’Ajaccio. Mais celle-ci ne prenait pas en considération des éléments de coordination renforcée ou d'équipements importants et de fait n'était guère appliquée. La municipalité a donc rédigé une nouvelle convention adaptée à la ville en s'appuyant sur un diagnostic local de sécurité, un contrat de ville, les travaux du conseil local de prévention de la délinquance et les travaux des directeurs de la sécurité de l’État et de la municipalité. Cela après avis du Procureur de la République d’Ajaccio pour le maintien de la sécurité, de la tranquillité et de la salubrité publique sur le territoire de la commune. Les policiers municipaux seront désormais armés, après avoir subi une formation complète et effectué une série de tests, psychologiques notamment ; un choix pleinement assumé par les différents signataires de cette convention


La convention a donc été signée vendredi matin dans les Salons Napoléoniens de l’hôtel de ville en présence du député-maire, Laurent Marcangeli, le préfet de la région corse, Christophe Mirmand et le Procureur de la République Eric Bouillard.  Il va sans dire que les nouvelles dispositions vont considérablement améliorer les possibilités d’une coopération opérationnelle renforcée dans de nombreux domaines, à savoir :
  • Le partage de l'information
  • La mise en œuvre d'une vidéosurveillance partagée
  • La mise en place et en œuvre d'une communication opérationnelle
  • L’étude de modules de formation
  • Les actions sécuritaires communes
Il faut savoir que bon nombre de ces coopérations ont d’ores et déjà été mises en place, telles les réunions hebdomadaires de travail entre les deux forces avec présentation des plannings, l’étude des missions diverses liées à la vie de la cité et programmation de services en commun et bien entendu la conduite de missions communes selon les prérogatives et l'expérience de chaque service. Dans ce cadre, les services sont pour l'instant orientés sur la police de la route afin de lutter contre les incivilités routières. Ces missions vont bien évidemment évoluer dans la lutte contre d'autres formes de délinquance.


La police municipale armée
Pour assurer une meilleure protection aux agents, le maire a décidé d'armer sa Police Municipale, conformément aux dispositions du Ministère de l’Intérieur. D’autres polices municipales sont déjà armées et le phénomène tend à s'amplifier depuis les événements de 2015 que l’on sait. Le député-maire de la ville l’a d’ailleurs précisé dans son intervention :
  « Les agents de la PM sont des policiers qui peuvent intervenir dans des circonstances et pour des missions difficiles, ne serait-ce que pour protéger leurs concitoyens. Il est inscrit police sur leurs véhicules et sur leur tenue ; ce que repèrent immédiatement les malfrats. De plus l'armement permettra de mieux positionner les policiers municipaux en les replaçant dans leur rôle et leurs prérogatives sécuritaires. L'armement est un gage de sécurité évident. Les 35 agents qui composent actuellement la police municipale en seront dotés et ne s'en serviront que dans le cadre très strict de la loi et après avoir subi une solide formation technique et moraleCela répond à un besoin de la population. Il y a eu sur Ajaccio des événements qui se sont produits et la police municipale a besoin d’être étroitement associée aux missions de protection de la population mais également aux missions du maintien de l’ordre. Que les gens se rassurent, la police municipale ne devient pas une police de cowboys, qui viendra se substituer à la police nationale, laquelle garde toutes ses compétences. Depuis novembre dernier, le gouvernement essayé d’aller un peu plus rapidement en armant les policiers municipaux. Nous avions le choix et dans la démarche qui est la nôtre aujourd’hui, professionnaliser un peu plus notre police municipale était, je crois, nécessaire. »


Une collaboration étroite et efficace
De son côté, Eric Bouillard, procureur de la République, s’est réjouit de la mise en place de cette convention :
« Signer une convention, c’est bien. La faire vivre c’est quand même un peu mieux. La volonté de professionnaliser l’action des agents sur le terrain c’est le rôle que vous avez donné à M. Lagadec ; c’est la volonté des élus, et cela je l’ai senti très vite. Il faut que cette convention ait un objectif bien précis. C’est tout simplement de faire en sorte que l’action des services de l’Etat accompagne l’action de la police municipale. »
Mêmes propos de la part de M. Christophe Mirmand, préfet de la Corse :
« Je suis pleinement satisfait du travail qui a été accompli pour parvenir aux résultats que nous concrétisons aujourd’hui par cette signature. Au delà des textes, au-delà de la forme, il y a surtout un état d’esprit. La réalité d’un partenariat que nous devons construire ensemble pourra être plus efficace pour prévenir la délinquance, pour lutter contre ces manifestations. Nous avons vu au quotidien nos relations de travail s’intensifier, se construire, en particulier depuis la nomination de M. Lagadec à la tête de la direction de la sécurité. Je tiens à le féliciter pour le travail accompli depuis quelques mois. Ce travail est d’autant plus qu’efficace qu’il s’inscrit dans un partenariat très étroit dans une collaboration importante et renforcée … »
J.-F. V.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85405 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40850 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346