Corse Net Infos - Pure player corse

Conseil communautaire de Fium'orbu-Castellu : Une motion contre le découpage cantonal


Rédigé par Patrick Bonin le Mardi 14 Janvier 2014 à 15:50 | Modifié le Mardi 14 Janvier 2014 - 19:22


A l'exception des délégués communautaires de Pietroso, Prunelli di Fium'orbu, Vezzani et Serra absents, une motion intitulée "Motion pour le respect du périmètre communautaire et l'unité du canton a été votée à l'unanimité.


La motion fait état d'une incohérence totale entre le périmètre récemment défini de la communauté des communes et le rédécoupage cantonal proposé par le préfet. (Photo Stéphane Gamant)
La motion fait état d'une incohérence totale entre le périmètre récemment défini de la communauté des communes et le rédécoupage cantonal proposé par le préfet. (Photo Stéphane Gamant)
Lundi soir, le conseil communautaire de la communauté de communes Fium'orbu Castellu tenait une réunion en salle des fêtes de Ghisonaccia.  Au menu le débat d'orientations budgétaires et divers autres points liés au fonctionnement de la déchetterie et à l'adoption du SPANC. Le point 6 de cette réunion retenait tout de même l'attention car il concernait le vote d'une motion pour le respect du périmètre communautaire et l'unité du canton. Alors que les élus du canton de Ghisoni sont dans l'attente de l'avis qui sera donné à la fin du mois par le conseil général de la haute corse sur la pertinence de ce découpage,  la communauté des communes par la voix de son président Louis Cesari s'est exprimée sur le sujet. Louis Cesari a en effet évoqué  le manque de cohérence préfectorale entre les décisions prises  lors de la mise en œuvre de la nouvelle mouture de la communauté des communes et la volonté actuelle de découper le canton en excluant Ghisonaccia du territoire. Dénonçant fermement cette incohérence, la motion comprend dans son premier alinéa une demande adressée à "Monsieur le ministre de l'Intérieur sous couvert de monsieur le préfet de Haute-Corse de modifier sa proposition de découpage de manière à la mettre en conformité avec les limites communautaires", des limites fixées par arrêté préfectoral il y a seulement quelques mois. 
Le deuxième point de cette motion fait état de la demande formulée auprès du président du conseil général de Haute-Corse de faire part à l'assemblée départementale, lors de la séance du 25 janvier prochain, de l'opposition de la communauté des communes au projet de découpage cantonal.  
Troisième point de cette motion, la demande du conseil communautaire formulée auprès de Joseph Castelli de proposer à l'assemblée départementale le rejet de cette proposition de découpage.
A l'évocation du département, on notait d'ailleurs l'absence dans la salle du conseiller général de Prunelli di Fium'orbu Pierre Siméon de Buochberg et de tous les délégués communautaires de cette commune.  Contacté téléphoniquement, l'élu départemental a déclaré : "  Cette motion à l'ordre du jour ne nous concerne pas car nous sommes satisfaits de ce découpage cantonal et n'avions pas de ce fait à nous associer à ce vote ".  Une absence somme toute logique, le conseiller général n'avait pas assisté à la grande réunion publique qui s'était tenue à Ghisonaccia il y a quelques temps.

La motion a été adoptée à l'unanimité par les conseillers communautaires présents. (Photo Stéphane Gamant)
La motion a été adoptée à l'unanimité par les conseillers communautaires présents. (Photo Stéphane Gamant)
Dernier point de cette motion qui a été adoptée à l'unanimité par les conseillers présents, l'assurance du conseil communautaire de son total soutien à la population face au projet de découpage cantonal proposé, un découpage déclaré par la motion " en incohérence totale avec le périmètre de la communauté des communes et qui bafoue l'histoire de notre territoire ainsi que le bon sens" .  
A noter quelques prises de positions d'élus  comme celle de François Benedetti maire de Lugo di Nazza : " C'est le résultat de réunions de couloir entre amis , la décision de quelques uns sans consultation de la majorité des élus.  Peut être va t il falloir aller dans la rue et montrer que les élus existent car sinon ils ne reviendront pas en arrière. Pour espérer un changement sur ce redécoupage, il faudra un rapport de force effectif". Prenant également la parole, Jacky Bartoli maire d'Isulacciu a ajouté : " C'est finalement un déni de démocratie.  On veut mettre à mort les élus du rural et les élus de proximité".  Un combat, d'après Don-Marc Albertini, maire de Ghisoni et vice président de la communauté des communes, soutenu par l'association des élus de montagne qui devrait très prochainement s'exprimer sur le sujet.  
La séance du 25 janvier prochain présidée par Joseph Castelli dans l'hémicycle du conseil général de la Haute-Corse est, en tous les cas, très attendue, c'est en effet à ce moment là que devrait être exprimé l'avis de l'instance départementale sur un redécoupage qui décidément ne passe pas.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85235 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40775 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345