Corse Net Infos - Pure player corse

Concertation pour l’emploi : L'assemblée de Corse à la recherche de solutions


Rédigé par Caroline Chaussin le Mercredi 30 Mars 2016 à 10:37 | Modifié le Jeudi 31 Mars 2016 - 00:41


Mardi, Jean-Guy Talamoni, président de l'assemblée de Corse, a réuni tous les acteurs du monde socio-économique de l’île afin de lancer le projet d’une charte en faveur de l’emploi local.


Concertation pour l’emploi : L'assemblée de Corse à la recherche de solutions
L’initiative est intéressante et personne ne niera le bien-fondé d’une telle démarche. L’accueil était d’ailleurs positif, même si, bien sûr, quelques voix émettent certains doutes. Il s’agissait mardi de présenter un projet, d’échanger et de mettre à plat tous les points incontournables à l’élaboration d’une charte bien ficelée tenant compte de la situation globale.

Un bilan catastrophique
22 500 demandeurs d’emplois et 60 000 personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté… « Ce constat, je le crois, nous commande surtout d’agir. Il convient de traiter le fond du problème et donc de favoriser un développement économique et social pour les Corses et par les Corses » déclarait le président de l’assemblée de Corse.

Formation et « corsisation des emplois » 
Si la situation actuelle est connue de tous, chaque corporation a ses impératifs et il sera difficile de concilier toutes les particularités. Pourtant, les points évidents apparaissent tels que la formation des jeunes et l’utilisation des richesses corses.  Créer les compétences ici, insister sur la formation permettra de mieux ouvrir des emplois de cadres aux Corses tout en évitant de sombrer dans la xénophobie.
En juin 2015, l’île de la Réunion a signé une charte pour l’emploi afin de mettre en œuvre une politique d’emploi local, qui sert aujourd’hui d’exemple à la mise en place d’un programme corse. Malgré les différences, les situations socio-économiques similaires permettent de s’appuyer sur cette initiative pour avancer tout en tenant compte des particularités de chaque île.

Après trois heures d’échanges, où chacun a pu exposer son propre état des lieux, tous sont positifs sur le principe, sans nier pour autant l’ampleur du travail à accomplir. Avant l’élaboration du texte définitif, des rencontres plus précises et thématiques vont être mises en place dans les jours à venir. Le délai est court car l’urgence fait loi, et le président, Jean-Guy Talamoni donne un délai de trois mois afin de réaliser l’essentiel des entretiens. En insistant sur la nécessité de traiter en priorité la précarité « intolérable chez nous ».
A suivre…

Caroline Chaussin






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 22:25 Aleria célèbre a Festa di a nazione

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85330 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40807 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346