Corse Net Infos - Pure player corse

Communauté des communes de L’Ile-Rousse : L'élection à la présidence s’annonce tendue


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Mercredi 16 Avril 2014 à 21:19 | Modifié le Mercredi 16 Avril 2014 - 21:54


Ainsi que nous l’avons annoncé, un consensus s’est dégagé entre les maires des communes de L’Ile-Rousse, Corbara, Pigna, Santa-Reparata pour instaurer une présidence tournante à la tête de la Communauté de Communes du Bassin de Vie de L’Ile-Rousse. Si sur le papier, tout semble réuni pour que le président de la CCBVIR soit Paul Lions, maire de Corbara, dans la réalité la situation est bien plus complexe.



Vendredi à 10h30, les délégués de la communauté de communes du bassin de vie de L'Ile-Rousse, désignés  lors des dernières élections municipales, sont convoqués pour élire leur président et vice-présidents.
Présidée depuis sa création par Hyacinthe Mattei  la CCBVIR  va donc se lancer dans une ère nouvelle. Candidat à L'Ile-Rousse lors des dernières municipales, l'ancien maire de Monticello n'est plus pour l'heure en position de force. Avec 7 représentants (5 à Monticello et 2 à L'Ile-Rousse) il lui est en effet mathématiquement impossible d'obtenir la majorité qui est à 12.
On le sait maintenant, L'Ile-Rousse qui avait pressenti pour la présidence Vincent Orabona, ne devrait pas présenter de candidats. Selon nos informations, après tractations, sur proposition du maire de Santa-Reparata on devrait s'orienter vers une présidence tournante et c'est Paul Lions, maire de Corbara, qui devrait être le premier sur la liste,
Tout semble donc joué, à moins que d'ici  là, vendredi tout ne se passe pas comme souhaité. Dans le camp de Hyacinthe Mattei, on s'appuie sur les textes régissant la communauté de communes pour faire observer que cette présidence tournante n'est pas recevable.
On doit donc s'attendre à une élection sur le fil du rasoir.
Rappelons aussi que des recours en annulation ont été formulés auprès du tribunal administratif pour les élections municipales de L'Ile-Rousse et qu'il risque d'en être de même pour la Communauté de communes si la moindre irrégularité était constatée.
Ce qui est certain, c'est que du côté de Hyacinthe Mattei, l'heure est à la mobilisation et à la solidarité.
José Orsini, fidèle parmi les fidèles de l'ancien maire de Monticello aujourd'hui comme lui conseiller municipal d'opposition à L'Ile-Rousse a tenu à lui témoigner avec force et détermination son amitié.

Pour ou contre Hyacinthe Mattei ?
Dans un communiqué José Orsini  a tenu à apporter les précisions suivantes : 
 "Depuis plusieurs semaines maintenant s’écrivent et se réécrivent sur le bassin de vie de l’Ile-Rousse des scénarii dignes des plus grands soaps américains dont « DALLAS » en a été l’illustre premier.
On s’agite dans notre bassin  de « vie » sur  fond de présidence de la CCBVIR ou plutôt du titre de « président » pour certains et de mise hors jeu  politiquement de Hyacinthe Mattei pour d’autre au point de prendre le risque d’un basculement  de l’institution, mais sur ce point chacun saura prendre en temps et en heure ses responsabilités .
Une question se pose alors :
- Où sont le bien commun et l’intérêt général dans tout cela ?
Question reléguée au second plan des préoccupations tant elle est gênante !
On entend parler si et la de présidence « tournante » par des édiles qui partageaient il y a quelques mois encore l’élogieux bilan de 10 années d’existence de cette Communauté de communes qui a réalisée 53 millions d’euros d’investissements avec près de 80% de subventions. Ediles qui ne sont apparemment pas au fait de ce qu’autorise le législateur et de ce que permet le juge administratif. Sur ce point, le conseil d’Etat a tranché le 10 juillet 1995 dans l’arrêt Dumaire en interdisant la présidence tournante, procédé dénué de toute vision d’une marche en avant prospective que l’exécutif d’une collectivité doit adopter et qu’il est tout à fait impossible de mettre en place en 14 ou 24 mois.
L’élu communautaire ile-roussien que j’étais en qualité de 1ervice président de 2008 à 2014 a pu apprécier les qualités hors normes de ce gestionnaire d’exception reconnu de tous qu’est Hyacinthe MATTEI. Cet homme reconduit à la tête de la CCBVIR sera la garantie d’un avenir certain pour notre bassin de vie, lui tourner le dos c’est mettre en péril le programme de développement prévue pour les années à venir. 
Il est donc temps pour vous, chers collègues élus, de répondre à la seule vraie question posée dans le titre, sans aller en chercher la réponse sur la route du col de Vizzavona…
Je vous espère cohérent et empli de courage politique… L’avenir du bassin vie le mérite grandement
".
José ORSINI
1er vice président de la ccbvir
Conseiller Municipal de l’Ile-Rousse 





1.Posté par la paloma le 17/04/2014 00:01
Merci de nous donner le droit de nous exprimer... Élection pour la présidence "communauté des communes - bassin de L'Ile-Roisse : Nous avons confiance. en Paul LIONS. actuel maire de Corbara ! Bona note à voi, YA..

2.Posté par Martin le 17/04/2014 00:39
La Présidence tournante est une vaste fumisterie. En totale contradiction avec l'esprit communautaire qui a régné sur la Communauté de Communes depuis 10 ans. Les investissements et travaux ont été réalisés sur l'ensemble du territoire intercommunal et ce sans discernement. Une simple lecture objective du Bilan permet de voir que ce sont les Communes de Santa Reparata, Corbara, Ile Rousse et Pigna qui ont été les plus financées, alors même que Hyacinthe MATTEI était le maire de Monticello. Une preuve de plus de son honnêteté et de altruisme.
Non, la raison est ailleurs. Fidèles petits soldats de Paul GIACOBBI, ils ont voulu tuer celui qui seul a eu le courage de se dresser contre le maître de la Haute Corse. Mais la roue tourne, et les élections vont sans aucun doute revenir après la fraude massive qui leur permet aujourd'hui d'être majoritaires. Il faut espérer qu'elles reviendront assez vite pour que ces apprentis sorciers n'aient pas trop le temps de démolir une institution qui était un des plus beaux fleurons des intercommunalités de Corse.

3.Posté par sampiero le 21/04/2014 18:16
Il est évident que l on ne peut que constater les évolutions positives qu a incite monsieur MATTEI pendant toutes ses années de présidence à la communauté des communes. Mais il faudrait pour qu il reste président que beaucoup ne pense plus a leurs interets personnels mais a l intérêt communautaire

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85554 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40958 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348