Corse Net Infos - Pure player corse

Comité de suivi des fonds européens pour la Corse : 275 millions d’euros pour 2014-2020


Rédigé par Pierre BERETTI le Vendredi 13 Mai 2016 à 18:31 | Modifié le Vendredi 13 Mai 2016 - 19:06


A l’issue du comité de suivi des fonds européens, 275 millions d’euros devraient être alloués à la Région pour la période 2014-2020.



Le comité de suivi des fonds européens pour la Corse s’est réuni ces jours-ci à la CTC. Il a pour rôle de s’assurer du bon déroulement de l’exécution et du financement des programmes européens. Au programme, un comité de suivi unique pour l’ensemble des quatre fonds européens : le FEDER (Fonds européen de développement régional), le FSE (Fonds Social Européen), le FEAMP (Fonds Européens pour les affaires maritimes et la pêche et enfin le volet régional du programme de développement rural de la Corse (PDRC) du Fonds européen agricole de développement rural (FEADER). Ce comité de suivi unique veut garantir ainsi la complémentarité et la cohérence de l’intervention régionale.
« On a pu constater un taux satisfaisant d’investissement pour le programme de développement rural sur la période 2007-2013, a souligné Elvira Bakker, rapporteur régional pour la DG AGRI. On enregistre 94% soit environ 100 M€. C’était la première fois que la Corse gérait les fonds de développement rural. Les félicitations sont de rigueur face aux efforts fournis. Concernant la période à venir, les appels à projets seront lancés prochainement et on parle déjà d’une augmentation budgétaire de 50% du budget, dépensée, nous l’espérons, sur la région Corse ».
La programmation européenne pour la période 2014-2020 pour la Corse s’articule autour des schémas régionaux de tous les secteurs (aménagement du territoire, environnement, nouvelles technologies, etc.) Les nouveaux programmes opérationnels européens viennent renforcer les efforts déjà entrepris par les autorités locales et devraient permettre le maintien et la création d’emplois, la transition énergétique, et favoriseront l’égalité entre les femmes et les hommes et la lutte contre les discriminations. 

Une simplification des dispositifs

Gilles Siméoni, président du Conseil exécutif de la CTC s’est dit confiant quant aux futurs investissements : « Ce qui nous paraît important aujourd’hui c’est d’observer que sur la période à venir nous disposerons de 275M€ pour mener à bien des politiques publiques dont 260M€ seront gérés directement par la Collectivité territoriale de Corse. C’est une avancée cruciale dans notre souci constant d’accroître notre autonomie et nos marges de manœuvre. Nous sommes donc renforcés en interne afin d’améliorer notre capacité à gérer. Il y a également un changement de méthode avec la volonté de s’ouvrir très largement à l’ensemble des acteurs institutionnels ou privés qui ont vocation à être des porteurs de projet ou des bénéficiaires de fonds. Il a aussi une logique de simplification. Nous avons observé une complexité administrative un peu trop dense. Nous allons donc tenter de mettre en place une sorte de guichet unique via une ingénierie interne à la CTC et bien sur simplifier les instruments. L’ADEC, à titre d’exemple, possède actuellement vingt trois dispositifs d’aide aux entreprises. Nous estimons que c’est beaucoup trop, le public ciblé peut s’y perdre. Nous allons donc essayer de diminuer en proposant sept dispositifs. Par ailleurs, nous avons réaffirmé la volonté de développer la coopération euro-méditerranéenne et notre souci de défendre l’agriculture, la corse de l’intérieur, la logique d’équité territoriale et de nous déployer avec une véritable stratégie économique qui sera notamment définie à l’occasion du schéma de développement territorial et économique dans les semaines et les mois à venir. Enfin, nous avons également la volonté de renforcer notre logique d’innovation dans tous les domaines et notre capacité financière à intervenir à travers des outils nouveaux qui sont actuellement à l’étude ». 

Un mini Parlement européen

Parallèlement au comité de suivi, la CTC a organisé cette année une opération commune avec la Maison de l’Europe à destination de la jeunesse insulaire. Ainsi, deux classes de 1ères ES du Lycée Fesch d’Ajaccio ont composé un Mini Parlement Européen présidé par le Président du Conseil Exécutif de Corse.
L’objectif de cet événement est de faire prendre conscience aux élèves de l’importance du jeu démocratique, que ce soit au niveau local, national et européen.




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 11:10 Après les incidents : ACA, une décision courageuse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85547 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40957 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348