Corse Net Infos - Pure player corse

Col San Sebastianu : Des mesures d’urgence seront prises


le Mercredi 7 Octobre 2015 à 23:07 | Modifié le Mercredi 7 Octobre 2015 - 23:16


L’accident de la circulation qui avait coûté la vie à un jeune homme, la semaine dernière au col San Bastianu, a réveillé les consciences. C’était l’accident de trop. Ava basta ont crié la famille et les proches qui, on s’en rappelle, avaient organisé une manifestation sur la route du col pour demander aux pouvoirs publics de renforcer les équipements de sécurité. A l’initiative du président du Conseil départemental de la Corse-du-Sud et du maire d’Appietto, une réunion s’est déroulée mercredi à la mairie de la commune. La sécurisation de cette portion de route est imminente


Col San Sebastianu : Des mesures d’urgence seront prises
Un accident de plus. Un accident de trop. La route du Col San Bastiano, chacun en est conscient, est sans doute l’une des plus dangereuses du département. Un authentique point noir comme il y en a beaucoup (trop) en Corse. Avec les conséquences dramatiques que l’on sait.
La manifestation organisée il y a quelques jours par les amis et la famille du jeune homme, décédé à la suite d’une sortie de route, a porté ses fruits. Sur place, le président du Conseil Départemental de la Corse du Sud a calmé les esprits et pris une initiative pour mettre un terme à une polémique qui n’a pas lieu d’être. L’endroit est dangereux, ça ne fait pas l’ombre d’un doute. Il faut faire quelque chose. Pierre-Jean Luciani leur a proposé une réunion de crise à la mairie d’Apietto. Celle-ci s’est déroulée hier en présence des amis et de la famille de la victime, du maire d’Appietto, François Faggianelli, M. Tissot, DGA des infrastructures et communication des transports, Dominici, Pieri, ainsi que les responsables du projet, réunis autour de MM. Luciani, Sarrola et Vannucci.
 
Prise de conscience générale 
Au terme d’une réunion constructive, le président du Conseil Départemental s’est exprimé :
« Nous allons tout faire pour gommer cette verrue et apporter une aide dans des délais qui permettront de rendre la route praticable et non plus accidentogène comme elle l’est aujourd’hui. Lors de la manifestation, je me suis engagé comme je l’ai fait tout à l’heure, à installer des glissières sur la portion de route où s’est déroulé l’accident mortel. Je puis vous garantir qu’avant la fin du mois de novembre et au plus tard à la mi-décembre, 200 M² de glissières supplémentaires seront installés. Le dossier est ficelé, mais il reste ce problème de foncier à régler. Nous allons le régler bien entendu avec les riverains et nous espérons fortement que les personnes concernées, y compris le maire d’Appietto, nous aideront dans les discussions qui seront engagées avec les propriétaires des terrains. Au terme de ces entretiens, nous allons pouvoir lancer l’opération et engager les travaux nécessaires. Je souhaite que ce dossier avance le plus vite possible afin que nous soyons en mesure d’attaquer les gros travaux au cours de l’année 2017. Le coût de ce dossier s’élève à 11 millions d’euros. C’est une grosse opération qui partira du croisement d’Appietto à l’entrée d’Ancone. »
 
Un secteur trop dangereux
Pour François Faggianelli, maire d’Appietto, c’est une opération qui va apporter un grand soulagement à cette microrégion :
«  Compte tenu de la dangerosité de ce secteur, des nombreux accidents qui s’y sont produits dont le dernier, mortel, les gens se sont organisés, une manifestation de grande importance, comme vous avez pu le constater, a été mise en place avec les retombées que vous savez. Aujourd’hui, il semble que la bonne volonté habite toutes les personnes concernées par ce drame car chacun est conscient des travaux qu’il faut effectuer. La visite du président du Conseil départemental a fait grand bien à notre communauté et la réunion que nous venons d’organiser s’est déroulée dans les meilleures conditions possibles, avec un réel espoir de marche en avant. Des mesures d’urgence ont été prises, des premiers travaux vont débuter dans moins de deux semaines pour sécuriser les endroits les plus dangereux. Il y a eu une prise de conscience sérieuse de la part de tous les participants et nous allons, je pense, arriver à quelque chose de positif. Des glissières vont être apposées rapidement, sans doute rallongées dans les semaines à venir dans les endroits jugés dangereux par les spécialistes. Voilà pour les travaux d’urgence. Ensuite, nous nous attacherons à déterminer tous les endroits où le risque d’éboulement est trop important. Pour le reste, il existe une étude très avancée pour un projet routier autour du Linstinconu. Il faut dans un premier temps régler les problèmes fonciers. Si tout de déroule comme prévu et si chacun y met du sien, je pense très sincèrement que dans les deux années à venir, ce projet salutaire verra le jour… »
J. F.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 13:23 Ajaccio : Un semi-remorque se couche au rond-point !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85409 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40854 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346