Corse Net Infos - Pure player corse

Cinquantenaire du 2e REP à Calvi : Cocktail dans l'ancien Palais des Gouverneurs


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Samedi 18 Mars 2017 à 15:46 | Modifié le Samedi 18 Mars 2017 - 19:09


Après le concert de la musique militaire des parachutistes offert à la population, un cocktail pour le cinquantenaire de l'arrivée du 2e REP à Calvi a réuni plusieurs invités dans l'ancien palais des Gouverneurs à la Caserne Sampierio, dans la citadelle de Calvi


 Cinquantenaire du 2e REP à Calvi : Cocktail dans l'ancien Palais des Gouverneurs

Au terme du concert donné par la Musique militaire des parachutistes basé à Toulouse, c'est dans l'ancien palais des Gouverneurs de la caserne Sampiero que les invités se retrouvaient pour un cocktail, celui du lancement officiel des cérémonies du cinquantenaire de l'arrivée du 2e REP à Calvi.
Le colonel Jean de Monicault, chef de corps du 2e REP de Calvi souhaitait à tous la bienvenue et remerciait  les élus présents, les amis calvais et balanins, les anciens du REP mais aussi du 1er Choc, le général de division Jean Maurin et le général Eric Bellot des Minières "qui ont passé au cours de leur carrière de nombreuse années ici  et qui nous honorent de la présence avec leurs épouses pour ce cinquantenaire et le Général Weir, commandant la 16e Brigade Parachutiste d'Angleterre, invité d'honneur..."
Le colonel Jean de Monicault rappelait ensuite l'arrivée en provenance d'Algérie  du Régiment à  Calvi en 1967. Un régiment qui sortait de pratiquement de 15 années de combats en Indochine et en Algérie.
" Le destin du  2e REP et de Calvi  est lié, ensemble nous avons partagé nos joies et nos peines. Les noms des légionnaires parachutistes morts au combat sont inscris sur le Monument aux morts de Calvi, 
50 ans, c'est 25 chefs de corps et 6 maires. Si mon calcul est bon mon cher Ange, je dois être le 11e chef de corps;
Conclusion, les chefs de corps s'usent beaucoup plus vite que les maires.
Aujourd'hui, la greffe a définitivement pris et cela n'a rien de surprenant, bien au contraire. Le REP à Calvi c'est un régiment de tradition dans une terre de tradition. Corses et légionnaires se retrouvent en plusieurs points:  respect des anciens, respect de la famille, fidélité à la parole donnée.
La devise de la légion" honneur et fidélité" est pratiquement la même que celle de la ville "Semper Fidelis". Il y a entre les deux une communauté de destins tant les alliances sont nombreuses. L'un des plus bel exemple est sans doute celui de Jean-Michel Meunier qui a été le premier Calvais à commander le régiment. Et, il y en  aura d'autres.
Oui, 50 ans est un beau chiffre, c'est plus qu'une génération, c'est le temps des noces d'or".



Le chef de corps détaillait ensuite les manifestations qui seront organisées jusqu'au mois de septembre. Des manifestations dont nous aurons l'occasion de reparler dans le détail.
C'est ensuite le général Eric Bellot des Minières qui prenait la parole pour rappeler  que les légionnaires et les calvais partagent des valeurs communes "honneur et fidélité". " Le 2e REP ne serait pas le 2e REP s'il devait quitter Calvi. Cette fidélité en amitié, je peux en témoigner . En 2010, après 11 années passées au sein de  ce régiment je quittais le cœur gros le 2e REP, Calvi, la citadelle... Et, depuis, à chaque retour sur l'île de beauté, je retrouve cette amitié, cet enthousiasme, cette fidélité. Etre là ce soir, c'est pour moi facile, c'est un honneur d'être à la tête de la 11e BP  et d'avoir sous mes ordres un fleuron de cette armée, le 2e REP".
Le "patron" de la 11e BP  rappelait, non sans émotion, ces années passées à Calvi, la vie au quotidien, ces rencontres avec des personnages comme Michel Luciani, son épouse "Nini", Emile Luciani, Xavier Colonna, l'archiprêtre Stéphanopoli de Commène, Antoine sur son âne...


Ange Santini prenait à son tour la parole, rappelant son souvenir d'enfant lorsque le régiment  est arrivé à Calvi.
Le premier magistrat parlait ensuite de cette fusion entre le régiment et la population.
" Bien sur les débuts n'ont pas été si simples, il y a eu de la défiance, de la méfiance. Et puis,  petit à petit  il y a eu de la confiance, de l'estime, des sentiments.  Aujourd'hui,  c'est la fusion entre les deux.  Le 2e REP est chez lui à Calvi. On ne peut pas imaginer le 2e REP ailleurs  et on ne peut pas imaginer Calvi sans son régiment. J'entends souvent dire que l'activité économique avec le 2e REP c'est important. Bien sur que c'est important. Demain si le 2e REP venait à partir il y aurait un manque à gagner important pour la commune mais, s'il fallait s'arrêter qu'a ça ce ne serait pas bien, ce serait purement mercantile, ce serait même faire semblant d'accepter le 2e REP.
Le 2e REP c'est autre chose, il y a bien entendu l'aspect économique mais c'est au second plan. Il y a un régiment dans sa ville, il y a une population qui accepte le régiment".

Et de conclure après avoir souligné de porter le galon de 1re classe d'honneur du régiment la fusion des deux devises qui lui est chère: " Calvi semper fidelis" et " Legio patria nostra" pour devenir "Calvi patria nostra".
Tous étaient invités à lever le verre de l'amitié.
 




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 87269 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 44014 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 38393 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire