Corse Net Infos - Pure player corse

Christophe Barbier : Edmond Simeoni aussi


Rédigé par le Dimanche 9 Décembre 2012 à 22:48 | Modifié le Lundi 10 Décembre 2012 - 00:04


Après l'initiative personnelle de Dominique Demartini, la réaction de Jean-Guy Talamoni puis celle de Femu a Corsica, c'est Edmond Simeoni qui monte au créneau pour dénoncer le contenu de l'éditorial de Christophe Barbier du 21 Novembre dernier.


Christophe Barbier : Edmond Simeoni aussi
L’éditorialiste de l’Express porte, depuis des années, des attaques violentes contre les Corses ; la liberté de la presse est une liberté fondamentale des démocraties, principe dont je suis à la fois très respectueux et un ardent défenseur. Cette liberté ne permet pas les mises en cause diffamatoires, les incitations à la haine.
Manifestement l’éditorial de Monsieur Cristophe Barbier, publié dans l’Express du 21 Novembre 2012, s’affranchit de ces exigences impérieuses, éthiques et professionnelles. Il appartient aux lecteurs de juger. Pour ma part, j’estime que, dans le contexte actuel de l’île, cet éditorial est un véritable brûlot dont l’auteur n’a manifestement pas apprécié la gravité, la portée et les risques qu’il fait encourir à la paix publique ; il contribue à envenimer davantage le lourd passif du contentieux franco-corse, au moment où nous avons mutuellement besoin de sérénité, de dialogue, de respect ; pour cette raison, nous étudions toutes les voies de droit pour obtenir réparation de ces injures ; le peuple corse- Corses d’origine et Corses d’adoption- qu’il vive dans l’île ou dans la diaspora, ne peut pas accepter, sans réagir, une stigmatisation aussi infondée, grave et dangereuse. qui compromet son honneur et ses intérêts légitimes.
J’espère que l’Assemblée de Corse, dépositaire des intérêts matériels et moraux de la Corse prendra, sans délai, une initiative de protestation ; et que les Corses, d’ici et dans le monde, s’exprimeront, suivant les modalités de leurs choix, à travers leurs différentes organisations, pour refuser cette forme de racisme, d’ostracisme, de haine ; on imagine sans peine le tumulte- et la réaction aurait été pleinement justifiée-, si Monsieur Barbier avait mis en cause de cette manière, dans un éditorial, les juifs ou les arabes ou les roms... Cet excès de l’Express doit, outre l’expression d’une légitime émotion et protestation, permettre en fin un débat honnête sur la “question corse”, avec la véritable histoire de notre île, le bilan de la politique française ainsi que l’avenir de notre peuple dans le cadre euro-méditerranéen."




1.Posté par lola le 11/01/2013 12:12
Merci Edmond, tu lui à bien botté le cul à ce raciste et ce petit con de Barbier (l'homme qui connait tout sur tout et à un avis sur tout, sur tout les plateaux télé et dans son journal, bref un imposteur),.
La France nous déclare la guerre en 2013 (fin des arretés Miot, réactivation de la CFR avec les corses de "maison", refus de la main tendu du FLNC pour un processus de paix, déclaration raciste et lamentable de Valls, pas de "monsieur corse" etc...)
Il faut que toutes les forces vives de la Corse, syndicats, associations, partis politiuqes, et citoyens non encarté nul part, se massent dans la rue et dans les urnes aux prochaines élections pour voter patriote corse !
C'est la seule chance de sauver notre petit peuple, petit mais si riche en histoire et en culture.
Il faut virer les derniers résidus du clanisme, qui d'ailleurs idéologiquement nous collent au cul, et pas pour rien, ils craignent la réaction de rejet de leurs électeurs, le peuple corse quoi.
Même les ex pro français que je connais, commencent à nous rejoindre par trouille d'être déclassé et la diaspora (trop souvent oubliée par les nationaliste corses dans les années 90, alors que le patriotisme corse est né souvent dans la diaspora c'est un fait historique) est à l'avant pointe du combat.
Si nous ne réagissons pas , ils sont capable de nous supprimer même l'Université de croti et de remettre un camp disciplinaire de la légion, et je plaisante pas !
On est revenu 40 ans en arrière !
Bref Evviva u populu in lotta, e evviva a Nazione, au nom de notre jeunesse, de nos aïeux, de nous, et des générations futures ! Arriti ! Vivont debout, de toute manière que le corse de "maison" sache que l'on a qu'une vie autant laz vire dignement.
Pace e salute Edmond.
Sempre vivu, sempre ardente !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:25 Bastia : La première rencontre CAB-MAC

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:33 Coup d'envoi de "Natale in Calvi 2016"

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85085 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40732 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344