Corse Net Infos - Pure player corse

Christian Orsucci réélu à la présidence de la Safer


Rédigé par le Mercredi 3 Juin 2015 à 23:44 | Modifié le Mardi 16 Février 2016 - 15:41


Ce mardi la Safer Corse a tenu son assemblée générale annuelle à l’hôtel le Goëland de Porto Vecchio. L’occasion pour la structure d’élire son président, mais aussi de faire le bilan de son activité pour l’année écoulée


Christian Orsucci réélu à la présidence de la Safer
Présentation des comptes, bilan de l’activité de l’année écoulée et élection du président. Un programme chargé à l’ordre du jour de l’assemblée générale annuelle de la Safer (Société d'aménagement foncier et d'établissement rural) réunie à l’hôtel le Goëland, à Porto-Vecchio.
 
Christian Orsucci, déjà président de la structure depuis huit ans, a donc été réélu, à l’unanimité des membres présents, pour un nouveau mandat de quatre ans.
Le signe pour lui, « du travail cohérent qui a été fait jusqu’à aujourd’hui au sein de la Safer Corse ».
 
En présence du président de la fédération nationale des Safer, Emmanuel Hyest, et de l’ensemble des actionnaires de la Safer Corse, cette assemblée générale a donc été l’occasion de dresser le bilan, mais aussi les perspectives de l’institution.
« Enfin la Corse s’organise pour mette en place une politique foncière plus ambitieuse », s’est tout d’abord réjoui le président, « On voit en effet se mettre en place des structures telles que le Girtec, l’Agence Foncière, l’Agence du Logement ou encore l’Office Foncier qui vient de naître, et le Padduc qui vient par dessus chapeauter l’ensemble de cette stratégie foncière. Il y a donc bel et bien un besoin ».
 
Or dans ce contexte régional en pleine mutation, le président a tenu à souligner que l’enjeu majeur de la Safer Corse serait de pérenniser son rôle et ses moyens afin d’assurer pleinement sa mission de service public, en tant qu’outil au service de la profession agricole : « Si la Safer Corse a œuvré pour une nouvelle organisation territoriale en région, sa mission première est de contrôler, aménager et accompagner les acteurs du monde agricole et la destination des terres. Une tâche qui prend tout son sens avec la mobilisation de plus de 100 000 hectares consacrés par le PADDUC ».
 
Il a par ailleurs déploré que « les contraintes financières liées à l’activité et aux investissements de la Safer Corse risquent de limiter l’action de la structure » :
« Nous avons une mission de service public qui se financent au travers du marché foncier, mais celui ci est tellement étroit que la Safer ne peut pas tirer son épingle du jeu et ne peut pas équilibrer ses comptes et donc elle continue à avoir besoin de l’aide publique », s’est il ainsi exprimé, « Il est donc essentiel que les pouvoirs publics garantissent le bon fonctionnement de la structure en sécurisant ses moyens et lui permettent d’aller au bout de son action. Il est en effet impensable que l’un des principaux acteurs du monde agricole et de l’aménagement du territoire n’ait pas sa place dans un environnement qu’il a contribué à créer ».

Manon PERELLI



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85517 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40941 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348