Corse Net Infos - Pure player corse

Chômage en Haute-Corse : 9 338 demandeurs d'emploi mais des signes positifs


Rédigé par le Jeudi 30 Juin 2016 à 14:29 | Modifié le Jeudi 30 Juin 2016 - 23:58


Alain Thirion, Préfet de la Haute-Corse a réuni ce Jeudi à la préfecture de Haute-Corse le Service Public de l'Emploi Départemental (SPED) qui est une instance réunissant tous les acteurs de l'emploi dans le Département (représentants de l’unité territoriale de la DIRECCTE, des services du Pôle emploi, des missions locales...) La situation de l'emploi en Haute-Corse, les dispositifs des emplois aidés ainsi qu'un premier bilan du dispositif Garantie Jeunes ont été largement évoqués à cette occasion.


Au 31 Mai 2016 il y avait en Haute-Corse 9 338 demandeurs d’emploi de catégorie A (- 6,6% sur 3 mois; - 5,2 % sur un an) et 11 727 demandeurs d’emploi de catégories A, B et C (-2,8% sur 3 mois; - 3 % sur un an).
Chez les jeunes de moins de 25 ans ils étaient 1 304 en catégorie A,  avec une baisse de 5,1% sur 3 mois et -9,7 % sur un an) et 1 611 en catégories AB et C, en baisse là aussi de -2 % sur 3 mois et – 7,3% sur un an.
Pour le préfet de Haute-Corse et l'ensemble des services, partie prenante dans le Sped, "la forte mobilisation des acteurs du service public pour l'emploi, les missions locales notamment, auprès des jeunes et le très bon niveau de prescription des contrats aidés peuvent expliquer cette donnée."
La situation est moins brillante pour les seniors (50 ans ou plus) : en catégorie A on compte 2 364  demandeurs d'emploi (avec il est vrai une baisse 3,4% sur 3 mois mais une hausse de 0,7 % sur un an).  En catégories ABC : il y a 2 874 (-0,5 % sur 3 mois  mais+1,7 % sur un an)
"Les éléments démographiques pointés par l’INSEE quant à l’accroissement de la population «sénior » ont sans aucun doute un impact sur l’accroissement de la DE pour a tranche d’âge 50 ans et plus" explique t-on, mais cette donnée n’est pas propre à la Corse. La DARES (direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques )conduit actuellement une réflexion au niveau national pour mesurer l’impact du vieillissement et de l’allongement de la vie active sur la hausse de la demande d’emploi."

 

Plus de 12 100 DPAE en Haute-Corse
A noter malgré toutt, que entre janvier et avril 2016, on recense plus de 12 100 déclarations préalables à l'embauche (DPAE)en Haute-Corse, soit une hausse de 6% par rapport à l’année précédente (+ 690 DPAE soit 51% des DPAE enregistrées en région).Par ailleurs, 85% des DPAE du département concernent un établissement du tertiaire (10 312)


Dispositifs d’aides à l’emploi : objectifs atteints

Au cours de la réunion du service départemental de l'empoi, on a appris que d’une manière générale, "les dispositifs d’aides à l’emploi sont utilisés de manière optimale. Les objectifs semestriels fixés par le ministère sont atteints".

Sur ce plan l'accent a été notamment mis sur "dépassement positivement significatif des aides à l’embauche dites « embauches PME » (500 € / trimestre durant 2 ans, soit 4 000 euros). Cette aide est accordée pour l’embauche en CDI, CDD ou un Contrat de Professionnalisation supérieur à 6mois, la transformation d’un CDD en CDI."

Evoquées aussi les activités des structures de l'insertion par l'économie.
La Haute Corse dispose de tout le panel de structures d’insertion par l’activité économique : 15 ateliers chantiers d’insertion, 2 associations intermédiaires, 3 entreprises d’insertion, 1 entreprise de travail temporaire d’insertion.
Ce développement est récent (4 structures seulement existaient en 2008) et se poursuit puisque 3 nouvelles structures ont été créées depuis l’an dernier, et deux projets sont en cours.


Les activités de ces structures sont variées, allant du débroussaillage (qui a longtemps été l’activité principale proposée) à la réparation automobile ou aux activités numériques. Cela permet d’atteindre un public en insertion plus diversifié.L’Etat soutient de façon très significative l’insertion par l’activité économique puisque 171 postes d’insertion (contrats à durée déterminée d’insertion) sont actuellement financés, auxquels vient s’ajouter un fonds départemental d’insertion destiné à accompagner le développement des structures.
"A ce titre, ce seront plus de 2 millions d’euros qui seront consacrés par l’Etat à l’insertion par l’activité économique en Haute Corse en 2016".


"Garantie jeunes"

Le bilan de la première année de mise en œuvre du dispositif "garantie jeunes" - La Haute Corse est territoire expérimental depuis le 1er avril 2015 - a été encore longuement évoqué lors de ce service public de l'emploi départemental.

En Haute-Corse la "garantie jeunes" mobilise les deux missions locales (Milo de Bastia et Milo Rurale). Les objectifs d’entrées en 2015 (sur 9 mois) étaient pour la Milo de Bastia de 130 contrats, 123 ont été réalisés.  Les objectifs de la Mission locale rurale étaient de  65, finalement 72 ont été réalisés

Les objectifs d’entrées en 2016 seront de 170 pour la Mission de Bastia (72 ont, déjà, été réalisés) et de 90 pour Milo rurale : 29 ont, là aussi, été réalisés.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 21:16 Bastia : Revaloriser la filière coutelière corse

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85441 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40893 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346