Corse Net Infos - Pure player corse

Cherté de la vie en Corse : Corsica Libera monte au créneau


Rédigé par Philippe Jammes le Lundi 17 Juillet 2017 à 14:51 | Modifié le Lundi 17 Juillet 2017 - 16:08


Lors d’une conférence de presse donnée à Bastia lundi matin, Corsica Libera est revenue sur la cherté de la vie sur l’île. Le mouvement indépendantiste a souligné que la Corse était le territoire le plus cher de France au niveau des matières de première nécessité d’où l’extrême précarité dans laquelle se trouvent de nombreuses familles.


Cherté de la vie en Corse : Corsica Libera monte au créneau
éUne cherté des produits qui aujourd’hui n’est plus simplement due au coût des transports de fret a encore précisé Eric Simoni, membre de l'Exécutif de Corsica Libera puisque la nouvelle majorité territoriale a mis en place un plan de réorganisation des transports maritimes et que cela s’est traduit par une baisse de 8% sur le fret.
Corsica Libera demande donc l’ouverture de négociations sous l’égide de l’Office des transports et de la présidence de  l’Assemblée de Corse avec tous les acteurs économiques concernés par cette problématique, ainsi que les représentants des chambres consulaires.
« Pour nous, toute baisse significative du coût du transport, présente ou future, doit permettre une hausse du pouvoir d’achat des Corses en influant directement et fortement sur le panier de la ménagère » martèle Eric Simoni qui invite, bien sûr, la grande distribution à participer au débat. 


"Femu a Corsica un parti de gouvernement à coté d’un  autre parti de gouvernement : Corsica Libera" 
En marge de cette conférence de presse, nous avons aussi fait réagir le leader nationaliste sur l'appel au rassemblement de Femu a Corsica, du PNC et de la Chjama, lancé, dimanche, par Gilles Simeoni (voir par ailleurs)
« Nous pensons aujourd’hui qu’on ne peut que se réjouir du fait que Femu a Corsica s’organise en parti, ce parti du gouvernement à coté d’un  autre parti de gouvernement qu’est Corsica Libera continuera sa voie, nous aussi nous sommes une partie de gouvernement actuel de la Corse et on ne peut que se réjouir que l’ensemble de la mouvance autonomiste s’organise car elle représente l’autre grand courant du nationalisme et ces deux courants et Gilles Simeoni l’a précisé dans son communiqué, continueront ensemble, et nous espérons de manière unie au 1er tour des territoriales à venir, à cheminer pour construire la Nation » a déclaré Eric Simoni.   





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 89651 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 46864 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39320 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 418