Corse Net Infos - Pure player corse

Cette semaine on fête la Science sous toutes ses formes !


le Samedi 10 Octobre 2015 à 09:38 | Modifié le Samedi 10 Octobre 2015 - 10:51


Pour la cinquième année, la Fête de la Science consacre une journée réservée exclusivement aux scolaires (primaires, collège et lycée) jeudi dernier à Corte. À cette occasion, les élèves ont pu s'initier à la science à travers des expériences, des animations et bien sûr des ateliers scientifiques dirigés par des chercheurs de l’Université. Bien d’autres institutions ou des organismes de recherche ont été invités à vulgariser leur travaux auprès du jeune public.


Cette semaine on fête la Science sous toutes ses formes !
À cette occasion, les élèves ont pu s'initier à la science à travers des expériences, des animations et bien sûr des ateliers scientifiques dirigés par des chercheurs de l’Université. Bien d’autres institutions ou des organismes de recherche ont été invités à vulgariser leur travaux auprès du jeune public. Une volonté commune émerge de la coordination régionale de la Fête de la Science et de l'Université de Corse : créer un événement à Corte qui puisse valoriser la science, sensibiliser à la richesse scientifique de notre île, et pourquoi pas, inciter les jeunes visiteurs à poursuivre des études supérieurs dans ces domaines.


Tout au long de cette journée dédiée aux scolaires, l’Université de Corse, en partenariat avec les grands organismes de recherche nationaux (CNRS, INRA, INSERM, CEA, IFREMER) proposait de multiples ateliers permettant aux élèves d’expérimenter différents domaines scientifiques, de rencontrer des chercheurs, de découvrir et de s'informer sur le monde de la recherche et de la technologie.  Chaque année, les enseignants, les chercheurs, les doctorants, les étudiants et les personnels d’appui à la recherche, ouvrent les portes des laboratoires et éveillent la curiosité des scolaires autour des différents projets de recherche de l’Université de Corse. La science était présentée à travers diverses thématiques : Environnement (feux de forêt, énergies renouvelables, eau, ressources naturelles), Technologie de l’Information et de la Communication, Territoires et Développement Durable, Mathématiques et Applications, Identité et Culture, Santé, etc.Paul-Antoine Bisgambiglia, responsable du Master Informatique à la faculté des Sciences et Techniques de l'Université de Corse, tenait un stand avec ses étudiants de Master 1 et 2.


Dans le cade de leur enseignement, ceux-ci suivent des cours d'introduction à la robotique, et lors de cette journée dédiée aux scolaires, les étudiants ont donc mis en application leur savoir en présentant trois robots.  Tout d'abord, un drone piloté à l'aide d'une télécommande de consol de jeu. Ce sont les étudiants qui ont créé l'interface qui permet de faire le lien entre cette télécommande, l'ordinateur et le drone.  Le deuxième robot était un Lego Mind Storm, celui-ci permettant de montrer aux enfants les bases de la robotique, comme l'explique Pierre-Antoine Bisgmbiglia : "C'est un robot qui nécessite un petit ordinateur assez simple, qui va soit alimenter des moteurs pour lui permettre de se déplacer, soit récupérer des informations à l'aide de capteurs, c'est de l'ordre du GPS, et cela va aussi lui permettre de savoir s'il a un obstacle devant lui, etc."


Et enfin, le "clou du spectacle", c'est le robot Nao, commercialisé par la société Aldebaran. Il s'agit d'un robot humanoïde de 58 centimètres de haut qui est plus perfectionné que le Mind Storm. Ce dernier dispose de trois cerveaux-moteurs qui permettent de faire avancer ses roues ou bouger son bras, tandis que Nao en possède une soixantaine permettant d'articuler tout son corps : cou, bras, mains, jambes, pieds, etc. Il obtient un grand succès auprès des scolaires les plus jeunes mais sert aussi et surtout au niveau pédagogique pour apprendre la programmation informatique aux étudiants.


Et cette Fête de la Science s'avère être aussi un exercice pratique pour les étudiants. Ils doivent y adapter leur discours et le mettre au niveau des jeunes scolaires qui visitent leur stand. Le but était d'abord d'expliquer le fonctionnement basique d'un robot : son positionnement dans l'environnement, l'interaction qu'il peut avoir via ses capteurs et les applications qui peuvent naître de la robotique : "On peut parler des applications médicales aux plus jeunes, avec des robots et des intelligences artificielles qui sont en développement au Japon dans le secteur de l'aide à la personne par exemple. Des robots qui détectent votre taux de fatigue grâce à des caméras qui analysent vos cernes, ou des robots qui vous apportent un verre d'eau par rapport à la température ambiante, etc. La santé c'est la thème principal que l'on aborde avec les plus petits , et avec les plus grands on peut parler d'autres applications comme les drones à usage militaire, qui font partie de l'actualité..."


Mais à la Fête de la Science il n'y a pas que des robots humanoïdes et des histoires d'intelligences artificielles... Les évolutions scientifiques ont accompagné ou créé beaucoup de tournants de notre Histoire humaine. Bien qu'on lui donne volontiers une connotation futuriste, la science est aussi au service du passé, à travers l'archéologie notamment. Et c'est de cette sciences dont il était question au stand de Jean-Pierre Mannoni, animateur au CPIE Centre Corse A Rinascita : " Mon atelier est là pour sensibiliser les enfants aux fouilles archéologiques et au métier d'archéologue. Il s'agit de leur montrer qu'au fur et à mesure, l'homme a fait évoluer cette science, que ce soit à travers des techniques, du matériel, des inventions, etc.  "Lors de mon animation, les enfants sont munis d'outils en plastique, et ils commencent à gratter dans le sable pour y découvrir des objets. À partir de ces découvertes, commencent les premières constatations et interrogations : "À quoi servait cet objet?", "Pourquoi celui-ci est en argile?", "Pourquoi cette pierre est taillée ainsi?". C'est un atelier ludique et interactif qui plaît  aux enfants, et qui leur permet surtout d'arriver à se projeter directement dans cette science en se mettant un petit peu dans la peau d'un archéologue".


Un autre stand a connu un grand succès, c'est celui du Parc naturel régional de Corse avec une exposition à la pointe des dernières connaissances sur le Cerf de Corse.
Des maquettes , des bois de cerf , des cornes de mouflons ont permis aux jeunes de comprendre la place essentielle qu'occupe cet animal mythique dans l'écosystème insulaire .


Jusqu'au 11 octobre, toutes les micro-régions de l'île sont mobilisées pour cette fête, au service des scolaires ou du grand public. Vous avez par exemple un rendez-vous le samedi 10 octobre au Centre Culturel de Porto Vecchio avec des paléontologues, sociologues, zoologues et des artistes autour d'une manifestation intitulée "Cryptozoologie : la science des animaux qui n'existent (peut-être) pas...".
Une rencontre autour de débats sur le monstre du Loch Ness, du Yéti et autres afin de tenter de démêler le réel de l'imaginaire.
Ou encore la grande journée des familles qui aura lieu le dimanche 11 octobre://4  à Aleria. Le Musée et le site archéologique d'Aleria accueilleront cette année la journée "Familles". En tout, plus d'une vingtaine d'animations, expériences et conférences scientifiques seront organisées entre 10heures et 18heures à l'attention du grand public, avec notamment un retour sur le site archéologique d'Aleria et les 8 000 ans d'histoire que renferme son Musée... Un rendez vous à la fois savant et ludique, accessible à tous...à ne pas manquer !




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85472 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40913 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 347