Corse Net Infos - Pure player corse

Cargo pollueur au large de Bonifacio : 375 000 € d'amende requis


Rédigé par le Dimanche 17 Mars 2013 à 23:28 | Modifié le Mardi 19 Mars 2013 - 02:57


Le tribunal correctionnel de Marseille s'est penché en fin de semaine sur le dossier du "Trefin Adam" qui, le 27 Janvier 2012, surpris par un avion de la Marine nationale, avait laissé dans son sillageune nappe de 12 km de long sur 200 m dans les Bouches de Bonifacio. Le procureur de la République a requis une amende de 300 000 € contre l'armateur et de 75 000 € contre le capitaine du navire dont 50 000 € à la charge de l'armateur.


Cargo pollueur au large de Bonifacio : 375 000 € d'amende requis
Le cargo Trefin Adam était accusé de pollution aux hydrocarbures formant une nappe de 12 km de long sur 200 m dans les Bouches de Bonifacio.
Il est probable qu’il s’agisse d'une pollution volontaire de la part du cargo  qui naviguait à vide de Naples à Fos-sur-Mer. Dès les premiers soupçons, le cargo a été immobilisé à son port d'arrivée. La pollution avait été localisée dans la zone se situant entre la Corse et la Sardaigne. Elle avait été découverte par un avion Falcon 5 de la Marine nationale qui surveillait la zone.
L’avion avait constaté que les hydrocarbures provenaient du Trefin Adam et le Parquet de Marseille avait ouvert une enquête. 
A l'époque le cargo ne put reprendre la mer qu'après avoir payé une caution de 350 000 euros.

Jugement en Mai
Le dossier du Trefin Adam, un chimiquier appartenant à un armateur turc, battant pavillon de Malte et commandé par un capitaine ukrainien, Dmytro Kolmoyets est donc revenu devant le tribunal de Marseille où le pilote de l'avion de la Marine Nationale est venu rappeler les faits et souligner que le " changement de coloration de l'eau se situait exactement à la poupe du bateau et dans le sillage".
Ce que conteste l'armateur du navire qui venait de décharger à Naples sa cargaison de biodiesel et se rendait à Fos-sur-Mer pour charger de l'essence sans plomb à destination d'un port grec ainsi que le souligne LaProvence.com. Chemin faisant il aurait selon l'armateur procédé au lavage de ses cuves en cycle fermé.

Le tribunal ne semble pas avoir eu la même appréciation.
Il rendra son jugement en Mai prochain.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
Justice
Philippe Jammes | 23/06/2016 | 6429 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 6