Corse Net Infos - Pure player corse

Cannes-Salines : Un projet qui change la vie de tout un quartier


le Vendredi 6 Décembre 2013 à 18:33 | Modifié le Vendredi 6 Décembre 2013 - 18:57


Le programme de rénovation urbaine d’Ajaccio, la municipalité en a fait l’une de ses priorités depuis son arrivée aux affaires. La rénovation urbaine concerne la moitié de la superficie urbanisée de la ville, à savoir les Jardins de l’Empereur, Saint Jean, Pietralba et Cannes-Salines. Ce dernier quartier, entre la cité des Cannes et les Salines avance. Il progresse à un bon rythme et prend une certaine dimension aujourd’hui avec la signature, ce Vendredi, de l’avenant N° 4 par Christophe Mirmand, préfet de Corse et Simon Renucci, maire d'Ajaccio.


Cannes-Salines : Un projet qui change la vie de tout un quartier
Cannes-Salines est un gigantesque chantier qui fait partie d’une convention signée le 16 mars 2009 financé par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, le P.E.I., le Plan d’Action de Prévention des inondations pour l’aspect hydraulique, la ville, la CTC, le Conseil Général de la Corse-du-Sud et la Caisse des Dépôts et Consignation, ainsi que les partenaires que sont les Directions de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations, la Jeunesse 
et les Sports, l’Agence pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des Chances, l’Environnement, l’Aménagement et le Logement, la CAPA.
Le PRU Cannes-Salines est un projet atypique pour l’ANRU dans la mesure où : 
- Il ne comporte aucune démolition lié au fait des contraintes fortes en matière d’inondation qui limitent fortement la reconstruction dans le secteur
- Il est orienté sur des actions de requalification d’espaces publics, de création d‘équipements
- Une action importante porte sur les logements sociaux (réhabilitation et résidentialisation)
La convention de ce projet Cannes-Salines a ainsi fait l’objet de trois avenants :
1. Le premier est un plan de relance datant de juin 2009 avec une dotation supplémentaire de 300 000 euros
2. L’avenant No 2, porte sur la modification du calendrier de réalisation, travaux urbains et hydrauliques supplémentaires, financés par l’Etat dans le cadre du P.A.P.I. (21,5 millions d’euros) du P.E.I., du FEDER, de la CTC et de la ville d’Ajaccio
3. L’avenant No 3, de juin 2013 relatif à l’individualisation des subventions dues au titre des opérations de résidentialisation de la copropriété Binda.

Actualisation de l’avenant No 4

L’avenant No 4 signé vendredi, entre la ville et l'Etat, représenté par Christophe Mirmand, préfet de Région, est celui qui permet de reprogrammer l’ensemble des opérations et d’actualiser le financement de certaines opérations. Cet avenant porte le coût total du PRU d’Ajaccio à 111,08 millions d’euros avec un financement de l’ANRU à 31,08 millions d’euros.
Compte tenu d’un nouveau phasage des travaux liés à la prise en compte des problématiques hydraulique et foncière, le Comité d’engagement de l’ANRU a accepté de prolonger la convention portant sur le projet Cannes-Salines. Cela permettra notamment à la ville d’engager les travaux jusqu’en décembre 2015 pour une clôture de la participation financière de l’ANRU au 31 décembre 2019.

Solidarité et cohésion sociale

Cannes-Salines : Un projet qui change la vie de tout un quartier
Paul-Antoine Luciani, premier adjoint, qui maîtrise ce dossier depuis de longues années,évoque le projet avec une certaine aisance : « La maquette financière du projet est très complexe et la même partout en France. Elle semble facile à lire mais son élaboration n’a pas été aussi simple. Tous les ans, une revue de projet est organisée par les instances de l’ANRU qui viennent sur place vérifier l’état d’avancement des travaux et les différentes opérations. 
Il y a soixante opérations avec quatre maîtres d’ouvrage. La convention, signée en 2009, précise les engagements des uns et des autres avec les changements pouvant intervenir, à savoir les avenants. La question fondamentale est la suivante : pour aménager, il faut maîtriser le foncier. Et là, se pose le problème de la discussion. Avec les partenaires publics, tout se passe à la perfection. Avec les propriétaires privés, c’est différent. Lorsqu’ils savent  qu’il y a de l’argent public qui arrive, Les prix flambent. Ils veulent vendre des terrains inondables au prix des terrains constructibles. Il faut procéder à l’expropriation et le retard s’accumule. Ces éléments ont été intégrés aux avenants afin que l’on puisse bénéficier toujours de ces financements. »
Simon Renucci, le maire d’Ajaccio, a vivement remercié le préfet de région pour l’intérêt qu’il porte à cet ambitieux projet : « L’Etat peut être fier de ce qui a été réalisé ici, vivant l’exemple de ce qu’une politique de solidarité est capable de faire pour renforcer la cohésion sociale et territoriale au sein de la République. Le programme ANRU pour le quartier Cannes-Salines (130 millions d’euros) c’est aussi un espoir de vivre mieux, une expérience réussie de coopération entre les différents acteurs et la population. Le bilan est fort impressionnant avec notamment une école sortie de terre, un centre social, des équipements hydrauliques etc. Les choses ont beaucoup changé ici. Un quartier, c’est un lieu d’intégration, des connaissances et de l’ouverture aux autres. C’est le creuset de la mixité et de la solidarité.. L’écologie est ici un nouvel art de vivre, l’échange une valeur fondamentale. 
Ces quartiers, qui pouvaient apparaître comme fermés, délaissés, sont devenus aujourd’hui le laboratoire de la ville durable, de l’Ajaccio de demain. » 
J. F.




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 22:20 Volley Ligue A : Le GFCA s'impose face à Sète

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40974 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349