Corse Net Infos - Pure player corse

Campagne du denier du culte : Encore et toujours l"'Esprit de Famille"


Rédigé par le Samedi 19 Septembre 2015 à 00:27 | Modifié le Samedi 19 Septembre 2015 - 01:06


La campagne 2015 du denier du culte, débutée il y a quelques semaines sur le thème de l’Esprit de Famille, continue d’aller à la rencontre des paroissiens afin de les sensibiliser sur le sujet. Pas de collecte, mais des soirées musicales organisées dans toute la Corse depuis 3 ans et qui se terminent autour d’un buffet « comme une grande famille ». Samedi Ajaccio accueillera l’une de ces soirées de sensibilisation au denier du culte à 20 heures en l’Eglise Saint-Roch.Le groupe Alte Voce et Ghjiseppu Cannata l'animeront bénévolement.


Campagne du denier du culte : Encore et toujours l"'Esprit de Famille"
« C’est la troisième soirée de l’année qui est organisée après Porto-Vecchio et la Casinca. La quatrième est prévue le  9 octobre à Saint Joseph à Bastia. L’idée est d’offrir une soirée conviviale, qui diffusera l’esprit que nous avons et celui du denier qui est une forme de générosité partagée, et c’est particulièrement vrai avec les artistes qui sont là à chaque fois » explique  Philippe de Casabianca  chargé de communication à l’évêché.

Patrick Bouis économe du diocèse : « le prélèvement automatique pour aider l’Eglise de Corse »
 « Chaque année, 50% de la collecte sont faits entre Septembre et Novembre. Nous sommes un peu en avance sur l’année dernière ou nous avions fait 470 000 euros. Actuellement nous en sommes à 200 000. Nous visons les 500 000 ou plus si nous pouvons.  La moyenne des diocèses est de 112 euros par habitant en Corse, un chiffre en légère augmentation. 4800 famille soutienne l’église en Corse alors que bien plus la fréquente."


"Il faut aussi différencier ce qui est donné dans les paroisses et qui sert à les faire vivre, et le denier  utilisé pour régler 60% des charges du diocèse : salaires, allocations pour les prêtres (700 000 euros) et les 11 salariés du diocèse. L’année dernière 470 000 euros de travaux ont été nécessaires. Le constat est évident, le budget de l’Evêché est gravement déficitaire entre les rentrées courantes (deniers, quêtes, cierges…) et les charges récurrentes. L’année dernière nous avons dépensé 100 000 euros de plus que ce que nous avons rentré."


Des chiffres qui peuvent paraître énormes, mais qui ne sont pas suffisant pour faire vivre l’Eglise de Corse. L’idée d’un prélèvement mensuel grandit dans les esprits. Actuellement ils sont 200 donateurs à l’utiliser avec un don moyen de 224 euros. "15 euros mensuels suffirait pour participer avantageusement à ce denier, sans se ruiner, sans oublier, sans avoir à se déplacer…
D’autres forment de dons comme le legs pour des personnes qui n’auraient pas d’héritiers directs ou même des prêtres qui auraient des biens seraient envisagés...
 
Des artistes de cœur qui chantent pour un moment de partage
 Jean Mattei du groupe Alte Voce, agnostique, préfère par-dessus tout donner de façon discrète. Il aime partager, être solidaire, tolérant et emploi sans limite les mots respect, amour, fraternité et espérance. Le groupe fait 12 à 15 soirées caritatives par an « pour tous ceux qui souffrent sans souci d’ethnie, de couleur de peau ou de religion. Mon salaire est de donner du bonheur aux gens. »
Même « combat » pour Ghjiseppu Cannata, qui espère apporter par sa présence chaleur humaine, joie et réconfort à d’autres personne. «  C’est notre leitmotiv. Nous avons besoin de l’église il y a une grosse dérive dans ce monde actuel et s’éloigner de Dieu n’est pas la solution. »





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40786 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345