Corse Net Infos - Pure player corse

Calvi : Réunion de travail en mairie et visite du centre de conservation du patrimoine pour Gilles Simeoni


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Lundi 29 Mai 2017 à 13:13 | Modifié le Lundi 29 Mai 2017 - 16:03


Gilles Simeoni, président de l'Exécutif de Corse a consacré sa journée de lundi à la Balagne et plus particulièrement à Calvi. Le matin, il a participé en mairie de Calvi à une réunion de travail sur l'avenir du Port de Commerce, avant de visiter le centre de conservation du Patrimoine mobilier de la Corse au Fort Charlet. En fin d'après-midi, il devait donner le coup d'envoi de l'opération "Un cartable pour tous"à la recyclerie de Calvi


Calvi : Réunion de travail en mairie et visite du centre de conservation du patrimoine pour Gilles Simeoni

Gilles Simeoni a débuté sa journée calvaise par une visite au Collège Jean-Félix Orabona, avant de regagner l'Hôtel de Ville où il a été accueilli par le maire Ange Santini et plusieurs membres de son conseil municipal Après une collation et quelques mots d'échange de bienvenue, rapidement, l'avenir du Port de Commerce de Calvi était au centre des débats.
Dans une première phase, il était rappelé comment il a été mis fin à l'activités des ferries au port de commerce le 11 août dernier à minuit.
Une décision prise à la suite d'un certain nombre de mesures imposées par le gouvernement, dans le cadre de l'Etat d'Urgence.
"Cette décision a été prise en concertation avec le préfet de l'époque car nous n'étions pas en mesure d'appliquer ces nouvelles directives" précise Ange Santini, avant d'ajouter: " Le port de commerce  est jusqu'à ce jour propriété du conseil Départemental puisque en effet, dans le cadre de la loi NOTRe il n'a pas été transféré à la CTC et il est géré par la commune à travers une concession qui prendra fin en 2020.
Pour autant, même si elle n'est pas forcément concernée, la Collectivité Territoriale de Corse a quand même son mot à dire dans le cadre de l'organisation des transports de la Corse.
Aujourd'hui, si nous sommes autour de cette table c'est pour essayer de trouver ensemble une solution pour exploiter au mieux ce quai de commerce".

Gilles Simeoni, prononçait en préambule quelques mots pour dire combien il avait plaisir à être   aujourd'hui à Calvi, avant de saluer à ses côtés la présence de Josepha Giacometti, Conseillère exécutive en charge de la culture et du patrimoine et de présenter ses principaux collaborateurs et chefs de services.

Une réunion de travail entre les services de la Ville de Calvi et ceux de la CTC pour l'avenir du port
C'est vrai que nous avons beaucoup parlé du Centre culturel, on va aussi parler du port de commerce. Ce sont deux infrastructures qui sont stratégiques, essentielles pour le développement de Calvi.
On est forcément dans cet exercice singulier puisque on est à 6 mois des élections et  personne ne peut savoir qui
sera le prochain président du conseil Exécutif et quelle sera l'équipe qui sera désignée par le urnes au 1er janvier 2018 mais, comme vous le savez, ma volonté est de créer des conditions optimales pour que quels que soient  les futurs responsables,  de la nouvelle collectivité de Corse ils trouvent une situation qu'elle soit la plus claire et la plus assainie possible pour qu'ils aient les moyens d'agir dès le 1er janvier 2018 de façon efficace. Cela bien entendu ne va pas nous empêcher de jeter les bases de futurs projets qui vont conditionner l'avenir.
Vous savez Monsieur le Maire que concernant le Centre Culturel il y a une volonté de l'Etat de le déprogrammer définitivement, ce qui n'est pas acceptable. Ce projet doit être maintenu et ce même si il fait qu'il soit revu à la baisse.
Concernant le port, nous allons voir ensemble ce que nous pouvons faire mais il est impératif de raisonner au niveau de la Corse et avoir pour cela une vision globale".

Ange Santini présentait à son tour les élus, collaborateurs et chefs de services avant de détailler des pistes pour l'avenir du port, notamment en matière de croisière et de plaisance.
Des pistes qui méritent réflexion et qui d'un point de vue à la fois technique et juridique imposent une concertation, d'où la décision arrêtée que les services de la CTC et ceux de la Municipalité de Calvi se réunissent et travaillent main dans la main, pour l'intérêt de tous.
Au cours de la réunion, le projet de stade au complexe sportif Calvi-Balagne a été évoqué par Didier Bicchieray, adjoint au sport, tout comme ont  été dénoncées par le maire Ange Santini les directives de plus en plus draconiennes imposée par les instances fédérales au football amateur.
Annie Falcucci, adjointe déléguée aux affaires scolaires, à la jeunesse et à la petite enfance a plaidé pour la réalisation d'une piste d'athlétisme. Les enfants de Balagne qui souhaitent s'adonner à cette discipline sont contraints de faire le déplacement à Corte.

La visite à Fort Charlet du centre de conservation et de restauration du mobilier de la Corse

Gilles Simeoni et l'ensemble des participants à cette réunion prenaient ensuite la direction du Fort charlet distant de quelques centaines de mètres pour visiter le Centre de Conservation et de Restauration du Patrimoine Mobilier de la Corse.
Sur place,  ils étaient accueillis par la conservatrice Sarah Le Verre - Albertini originaire du Cap Corse, Pierre-Jean Campocasso, directeur du service du patrimoine à la CTC et l'ensemble du personnel.
La visite guidée des lieux était assurée par la conservatrice.
Ce Centre qui a déjà fait l'objet de présentations accuse un certain retard et ce pour bien des raisons. Mais, aujourd'hui, l'essentiel c'est qu'il soit sur les bons rails et que d'ici les prochaines journées du patrimoine on puisse entrevoir une ouverture.
Initiateur du projet, lorsqu'il était à la tête de l'Exécutif, Ange Santini, Maire de Calvi était invité par Gilles Siméoni à dire quelques mots sur cette réalisation.
Il rappelait notamment que ce bâtiment militaire de Fort Charlet d'une superficie globale de 4 hectares a été acquis par l'Etat en 2006 et que le permis de construire pour la réalisation du Centre a été délivré en février 2009, soit un an après celui de démolition.
Les travaux ont démarré en janvier 2012 avant d'être interrompus et repris par la suite.
Et d'ajouter:
" Ce projet est parti du simple constat qu'en Corse il y a dans les églises et les chapelles un nombre incalculable de biens culturels. Les édifices et encore plus les biens immobiliers souffrent de la désaffection des liens de culte et le patrimoine se dégrade ainsi  et parfois de façon irréversible. La restauration nécessite des interventions très techniques de professionnels de la restauration.
La création de ce Centre est là pour remédier à cette situation et à aider les petite municipalité qui n'ont pas les moyens de sauver leur patrimoine. Ce Centre de restauration est une très bonne chose pour la Corse".


Ce futur Centre de Conservation et de Restauration du Patrimoine proposera:
- un pôle de médiation (exposition, animations, ateliers, réserve et administration)  dans  la partie restaurée sur 3 niveaux,
un pôle technique (logistique, transit, ateliers et réserves) dans la partie neuve de plain-pied.
Le montant total des travaux sera de l'ordre de 8,5  M€.
Un déjeuner devait suivre.
En début d'après-midi, une réunion en comité restreint devait avoir lieu à la Communauté de Communes Calvi-Balagne, avant le lancement à 16h30 de l'opération " un cartable pour tous" sur laquelle nous reviendrons.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 89034 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 45938 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39247 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 404