Corse Net Infos - Pure player corse

Calvi : Le roi de la fête Gilles Sanchez nous a quittés


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Dimanche 8 Mars 2015 à 21:30 | Modifié le Lundi 9 Mars 2015 - 12:09


C'est avec une grande émotion que l'on a appris, samedi, le décès à Bastia de Gilles Sanchez. Originaire de Calvi, homme de la fête et de la nuit dans les années 1980/2000, Gilles Sanchez était âgé de 54 ans


Calvi : Le roi de la fête Gilles Sanchez nous a quittés
Avec le décès, samedi, à Bastia de Gilles Sanchez à l'âge de 54 ans, c'est une nouvelle page de l'histoire de la fête  et des nuits calvaises des années 1980 à 2000 qui se referme Avec l'insouciance de ses 20 ans, Gilles Sanchez a marqué de son empreinte le monde de la fête. Passionné de musique, il a rapidement trouvé sa voie derrière les platines pour  pour user et abuser des vinyls sur des registres allant du Disco au Rock en passant par le Reggae ou encore la pop. D'un naturel plutôt taquin, affectueux, il adorait transmettre sa bonne humeur légendaire et  sa volonté à faire des blagues. Très vite, avec ses qualités et son sens de la fête, Gilles a réussi à se faire un nom tant à Paris, Nice, Saint-Tropez, Pra-loup et ailleurs Son retour à Calvi a été marqué par des temps forts comme par exemple l'époque où il tenait sur la plage de Calvi le "Tam Tam" Nul n'aura oublié à cette époque  ou le groupe "Téléphone" s'est séparé. On était en 1987 et Louis Bertignac, très ami avec Gilles Sanchez était venu oublier cette rupture chez son pote. Ne manquant jamais d'humour, Gilles avait trouvé pour la presse la sublime idée de symboliser cette rupture en demandant à Louis Bertignac de mettre les pieds dans l'eau avec un combiné téléphonique dans la main et de couper avec un ciseau le cordon du combiné téléphonique, le tout devant des centaines de curieux. Un grand moment. Le "Tam Tam" était devenu l'endroit branché de la station balnéaire de Calvi. Nul n'aura oublié les frasque de Gilles promenant par exemple un e langouste en laisse: Cette joie de vivre de Gilles était communicative. L'époque du "Tam Tam" terminée, Gilles est revenu un peu plus tard avec celle de transformer la maison familiale en un haut lieu des nuits calvaises "L'Aghja". Un endroit incroyable où au bout d'un chemin en terre, vacanciers, locaux et monde du showbiz se retrouvaient en pleine nature autour d'une grillade ou d'un verre pour des nuits interminables de folies. Gilles à croqué la vie par les deux bouts, sans jamais se soucier des conséquences. Il a payé l'addition mais n'a jamais regretté. La fin de sa vie a été un véritable chemin de croix pour lui et pour les siens. Aujourd'hui, la-haut, Gilles nous observe et fidèle à son sens de la dérision et à son humour pourrait nous faire un dernier pied de nez en posant sur sa platine un dernier vinyl avec cette chanson des Beatles qui a marqué son univers :  " Let It Be". Pour nous, Gilles est parti car "Les anges n'aiment pas devenir vieux". Adieu l'ami
Ses obsèques seront célébrées ce mardi10 mars à 15 heures en l'église Sainte-Marie Majeure de Calvi.
En cette douloureuse circonstance, nos pensées vont vers sa mère Simone, ses frères Fred et Thierry mais aussi vers ses proches et toutes les personnes que ce deuil afflige.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:25 Bastia : La première rencontre CAB-MAC

Jeudi 1 Décembre 2016 - 21:33 Coup d'envoi de "Natale in Calvi 2016"

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85122 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40737 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344