Corse Net Infos - Pure player corse

Cagnano : La destruction du Caribou a débuté


Rédigé par le Lundi 14 Janvier 2013 à 23:06 | Modifié le Mercredi 16 Janvier 2013 - 01:54


Un pan de l'histoire touristique du Cap Corse est tombé lundi matin à Cagnano où des pelles mécaniques ont entamé la destruction des bungalows, murs de soutenement, quais et pontons construits à l'initiative des propriétaires du célèbre Caribou sur le domaine public maritime.


Cagnano : La destruction du Caribou a débuté
Des élus du Cap Corse, des propriétaires de structures similaires, des amis étaient venus soutenir Maurice Catoni dont la famille exploite l'endroit depuis plus de 40 ans. Tous, solidaires du propriétaire, ils regrettaient amèrement cette décision de destruction qui, c'est fatal pour eux, aura des consquences négatives sur l'économie locale. Des emplois directs et indirects liés à l'exploitation de ce genre d'établissement vont disparaitre soutiennent-ils. Bref pour eux, personne n'a rien à gagner à voir ce type de structure être rayée de la sorte de la carte.
Cette démolition  qui avait été précédée Septembre 2007 par la destruction du port privé située en contrebas, était exigée par l'Association U Levante qui récemment encore rappelait que " à Cagnanu, Capicorsu, le port privé et les constructions de la famille Catoni ont été condamnés dès 2006 par le tribunal administratif et en 2010 par le Conseil d’État à la démolition et à une remise en état des lieux… mais rien ne bouge." 
U Levante rappelait aussi que les " appartements, destinés à la location saisonnière, sont construits sur les rochers, parfois en surplomb au-dessus de la mer. À Cagnanu, la famille  Catoni a ainsi édifié un port (quais et appontements) et des bâtiments locatifs, sur le domaine public maritime, en complément du complexe hôtelier Le Caribou. Le port est réservé  aux clients de la structure hôtelière". Il soulignait aussi que "depuis des dizaines d’années, les lieux sont captifs, réservés pour un usage exclusivement privé."
Depuis lundi les pelles mécaniques sont en action.
Il faudra débourser 2 millions d'euros pour remettre l'ensemble en l'état.





1.Posté par U sumerone le 16/01/2013 10:38
La nature reprends toujours ses droits.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 23:13 National Le CAB victime d'un doublé de Sangaré

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85536 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40954 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348