Corse Net Infos - Pure player corse

Café-philo : C'est reparti à Bastia. Reprise à Ajaccio et à l'Université


Rédigé par le Dimanche 9 Octobre 2016 à 19:33 | Modifié le Dimanche 9 Octobre 2016 - 22:41


Nombreux étaient les participants à ce premier café-philo de la saison à Bastia le vendredi 30 septembre. Après un vote à main levée, la question "faut-il préférer la passion à la raison ?" a été retenue. 90 minutes d'échanges ont suivi, après deux introductions, dont une en langue corse, et des ouvertures musicales… Le Café-philo de Bastia était riche de la diversité de ses participants, érudits ou non, jeunes, moins jeunes, mais tous questionnant. Les échanges ont en été que plus vrais, authentiques, et l’écoute attentive. Retour sur cet évènement qui a eu lieu au coeur de la Cité.


Alors que les deux salles du Café accueillaient, le Garçon peinait à se faufiler. Le compteur affichait 90 minutes, les sourires s'esquissaient, heureux de ces retrouvailles. Il est 21h lorsque, pour la première fois de son histoire, le Café-philo de Bastia entend une introduction in lingua corsa.
Micheli Leccia, Président du collectif Parlemu Corsu, précurseur de cette première, assure une argumentée entrée en la matière, se lève et s'adresse à la salle qui l’observe et l’écoute avec une grande attention. Des applaudissements retentissent. C’est autour d’Hélio Lombardo, participant émérite du Café-philo de Bastia, d’enchainer avec un travail tout aussi recherché et abouti autour de la même question que son prédécesseur : pourquoi philosopher ? À nouveau des applaudissements. Quelle profondeur dans la juxtaposition des deux approches, des deux langues… Comme s’il y avait une complémentarité, une richesse nouvelle au service de la philosophie. Elena Rova, pianiste de talent, intervenante à la MJC de Furiani, fait introduire ses élèves sur l’instrument dont s’est équipé depuis peu le Café des Palmiers. Un profond silence se fait entendre dans le café, les participants semblaient retenir leur souffle, puis la musique, interprétée avec talent, emplit les lieux. Les yeux sont grands ouverts, ils se mettent à briller, et l’émotion point dans les coeurs. Le café réagit comme un seul homme, les applaudissements redoublent d’intensité. Quel émerveillement en ce soir de septembre au Café des Palmiers de Bastia. L’animateur initie les discutions après avoir donné la première parole à Alvaro Martino, auteur de la question. 
 
Des prises de parole variées, une modération pertinente
S’en suivent alors les 90 minutes d’échanges où circule le micro sans fil, dans les deux salles avec, rappelons-le, le « bonus première prise de parole » qui permet à chacun d’être prioritaire pour sa première intervention par rapport à ceux qui, étant déjà intervenus, sollicitent à nouveau la parole par main levée. 
Sur la modération en trois temps de Jean-François Pietri, professeur agrégé de philosophie,         -Début, milieu et conclusion- les échanges ont été rythmés, intenses et souvent incarnés. Les exemples s’entrecroisent tant sur le vécu de chacun, après réflexion et digestion, que sur les arguments d’autorité en référence aux philosophes et scientifiques de renom. Ce premier café-philo a donné le ton par la qualité de ses échanges et sa ligne directrice tenue qui a écarté les interventions hors-sujet. Fait nouveau cependant, pour la première fois, au Café-philo de Bastia, des interventions, hors introduction, ont eu lieu, sur un pied d’égalité, en langue corse. Le café-philo a dû s’adapter et proposer à brûle pourpoint une traduction pour l’ensemble des participants dont certains n’étaient peut-être pas corsophones. C’est à l’animateur que ce rôle a incombé. 
 
Langue française et lingua corsa, l’union sacrée du café-philo
Enrichir les prises de parole, les expériences, les approches et les réflexions. Le leitmotiv reste le même. Le café-philo évolue et ouvre le champ à son tour à la « lingua materna ». Il proposera à présent, en plus d’une courte introduction en langue française, une introduction en langue corse. Les prises de paroles en café-philo pourront être également faites en langue corse, l’animateur se chargera d’en donner une traduction qui, même si elle n’est pas pleinement littérale, en donnera le sens principal et toute sa profondeur. Un café-philo à deux voies, un café-philo à deux langues, pour un seul véritable amour, celui de la sagesse. Tel est le leitmotiv du Café-philo de Bastia… 
 
Les Cafés-philo ? Plus que des cafés-philo… Un autre pas… de liberté… dans l’amour de la sagesse… 

Agenda / Contacts

- Rendez-vous vendredi 21 octobre 2016 à 21h pour le prochain Café-philo de Bastia : le travail a-t-il un sens ?
Pour info :
Deux autres cafés-philo auront lieu sur le même thème : 
- Le 20 octobre, 21h à l’Université - Spaziu Natale Luciani
- Le 22 octobre, 17h à Ajaccio - Bistrot du Cours 
 
Même protocole pour tous les cafés-philo - 
Entrée libre - Durée 90 minutes - Ouverts à tous et surtout à toi - Prise de parole               non-obligatoire - In corsu è in francese
 
                  soleilmagazines@gmail.com
                   0627575620
 
Pages facebook : Café philo de Bastia - Café philo d’Ajaccio - Caffè filo universitariu



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85256 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40786 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345