Corse Net Infos - Pure player corse

CTC : Le comité de pilotage du SRDE21 de Corse sur les rails


Rédigé par Pierre BERETTI le Lundi 20 Juin 2016 à 21:08 | Modifié le Mardi 21 Juin 2016 - 07:51


Gilles Siméoni, président du Conseil exécutif, Marie-Antoinette Maupertuis, présidente de l’ATC, Jean-Christophe Angelini, président de l’ADEC et Jean-Félix Acquaviva, président de l’OTC ont lancé le Comité de Pilotage du Schéma de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDE21).


Dans le cadre de la nouvelle organisation territoriale, la loi NOTRe a confié à la Collectivité Territoriale de Corse la responsabilité du développement économique de son territoire via notamment l’élaboration d’un Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’internationalisation (SRDE21). A la suite des délibérations de l’Assemblée de Corse, les conseillers exécutifs de Corse présidents de l’ATC, de l’ADEC et de l’OTC ont été chargés de l’élaboration du SRDE21, sous la supervision du président de l’Exécutif. Les orientations du SRDE21 doivent à la fois permettre un développement économique innovant, durable et équilibré de la Corse ainsi que le maintien des activités économiques déjà existantes. Ce schéma organise la complémentarité des actions menées en matière d’aides aux entreprises.
 

« C’est un schéma essentiel car il synthétisera tous les documents d’orientations et documents cadre votés par l’Assemblée de Corse depuis des années, a expliqué Jean-Christophe Angélini. Il les actualisera également en les déclinant en mesures opérationnelles. La tenue des Assises des TPE a conforté le sentiment d’urgence économique exprimé par les institutions et organismes au plus près de notre tissu de petites entreprises. Au-delà de la reprise à court terme, les difficultés économiques et sociales sont un défi de tous les instants. De plus la Corse va connaître d’ici dix ans des bouleversements importants sur le plan structurel avec, parmi les effets négatifs les plus notables, le choc démographique, les problèmes de précarisation sur le marché du travail, le changement climatique, la concurrence par les prix avec les autres destinations touristiques méditerranéennes, ses concurrents et la mutation dans la demande publique et privée en BTP. A nous de faire en sorte que les conditions pour le retour à une croissance forte, durable, équilibrée, juste et maîtrisée soient réunies.  Le Conseil Exécutif de Corse et l’ADEC entendent de faire du Riacquistu Economicu è Suciale une réalité. ».
 

Ce schéma interviendra sur tous les grands dossiers de l’économie : les transports au sens transfrontalier, l’aide et l’installation des entreprises, la création d’emploi et les primes dédiées, les dispositifs de l’économie sociale et solidaire, l’innovation, le numérique. Il s’agit de bâtir un inventaire technique qui va permettre d’accélérer la croissance. Concrètement, ce schéma représentera une série de mesures opérationnelles. Le SRDE21, ayant un caractère prescriptif pour les autres collectivités territoriales et leurs groupements, une large concertation est nécessaire pour que ce document fondateur puisse être compris et accepté par tous les acteurs. Ce schéma doit être approuvé d’ici au 31 décembre 2016, ce qui laisse un délai très court pour son élaboration. Au-delà de la concertation entre les institutions, une expression directe des citoyens est essentielle. Une communication et un appel à contribution seront faits rapidement sur l’île. 




Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 22:20 Volley Ligue A : Le GFCA s'impose face à Sète

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85582 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40975 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 349