Corse Net Infos - Pure player corse

CFDT Hôpital d’Ajaccio et la clinique privée : "Ça coince. L’ARS brouille les cartes !"


le Mercredi 13 Mai 2015 à 16:58 | Modifié le Mercredi 13 Mai 2015 - 17:07


Après la prise de position du STC relative à la construction du futur hôpital d’Ajaccio et le projet de l’édification d’une clinique privée, voilà que la CFDT monte à son tour au créneau et tance le directeur de l’Agence Régionale de Santé, lequel, selon les syndicalistes, « va à l’encontre des intérêts du service public de santé et de la prise en charge des résidents corses en imposant un établissement privé sur le terrain de l’Hôpital ». La syndicat a donné une conférence de presse mercredi matin et a réaffirmé son opposition à la construction de cette clinique privée sur le site de l’hôpital, financée via des fonds publics. Avec les craintes que cela suppose, tant dans l’intérêt du personnel que des patients, et un message clair envoyé à Jean-Jacques Coiplet : «Vous devez revoir votre copie » !


CFDT Hôpital d’Ajaccio et la clinique privée : "Ça coince. L’ARS brouille les cartes !"
Il faut construire un hôpital et rien d’autre sur le même site. Ce n’est pas la première fois que l’on entend les syndicats s’élever avec force contre l’édification d’une clinique privée sur le site du Stiletto. Hier encore, ce fut au tour de la CFDT de monter au créneau pour dénoncer la façon de voir les choses du directeur de l’ARS Corse et cette idée de vouloir à tout prix venir en aide à des privés.
Les syndicalistes du STC l’on fait savoir il y a quelques jours, ceux de la CFDT ont mis sur pied une conférence de presse pour donner leur point de vue : le refus total d’une telle éventualité : « L’ARS est en train de brouiller les cartes en voulant implanter sur le site du futur hôpital une clinique privée avec des fonds dont on ne connaît pas la provenance. Nous demandons à l’ARS de revoir sa copie car nous ferons tout ce qu’il est possible de faire pour faire en sorte que sur le site du Stiletto il n’y ait uniquement que l’hôpital public et rien d’autre. La coopération, nous la vivons tous les jours au sein de l’hôpital. Sur le site de la Miséricorde, tout fonctionne assez bien dans l’ensemble, du service de cardiologie au plateau technique, et nous vivons cela au quotidien. Le problème de la clinique c’est que nous connaissons aujourd’hui de grosses difficultés de recrutement et à court terme, les cliniques privées vont pouvoir offrir à des médecins du travail dans leurs établissements en utilisant les blocs opératoires de l’hôpital ; d’où cette difficulté de mettre en place à la fois le privé et le public et surtout de coordonner tout cela. Nous sommes pour que le service public puisse continuer à soigner correctement et nous ne sommes pas du tout opposés à la construction d’une clinique, à condition que celle-ci se fasse en dehors du périmètre de l’hôpital. Il s’agit en fait de nouvelles lois qui émanent du Ministère de la Santé en essayant d’organiser des pôles de santé pour éviter de grosses dépenses et de rationnaliser les soins. Nous considérons à Ajaccio que le service privé a toute sa place  bien entendu mais sans rapprochement avec le service public… » a souligné Dominique Milani du syndicat CFDT.  J. F. 




Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 23:37 I soldi corsi… C’est pour bientôt !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85341 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40811 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346