Corse Net Infos - Pure player corse

CCI de Haute-Corse : Un émouvant hommage à Jacques Nacer


Rédigé par le Mercredi 28 Novembre 2012 à 07:36 | Modifié le Jeudi 29 Novembre 2012 - 00:04


Hommage émouvant à Jacques Nacer, bilan d'activités et perspectives d'avenir ont constitué, mardi soir, l'essentiel de l'assemblée générale La chambre de commerce et d'industrie territoriale de Bastia et de la la Haute-Corse qui s'est tenue en présence de Louis Le Franc préfet de Haute-Corse et Christian Guicheteau directeur des finances publiques départementales et de Jérôme Corniquet, directeur de la Direccte.


L'hommage à Jacques Nacer

CCI de Haute-Corse : Un émouvant hommage à Jacques Nacer
L'assemblée générale a été marqué par un moment d'intense émotion lorsque Paul Trjojani, président de la CCIT, a demandé à l'assemblée consulaire de marquer une minute de silence à la mémoire de Jacques Nacer après lui avoir rendu un vibrant hommage.     
"Il y a tout juste dix  jours, nous portions en terre notre ami Jacques Nacer , en présence d’une foule immense, face à  une Corse une nouvelle fois blessée, devant  une opinion publique  nationale déconcertée, une classe politique  locale troublée, et  des responsables économiques  inquiets,   et désorientés.
Les Chambres de Commerce de Corse  sont en  deuil.
La  disparition tragique de Jacques Nacer, aussi soudaine qu’incompréhensible,  continue de  nous heurter et de nous accabler.
Au-delà du fait qu’il était notre collègue du réseau régional consulaire, Jacques NACER était solidement ancré dans  nos cœurs et dans nos esprits.  
Durant  le  chemin parcouru ensemble au service de notre jeune réseau Corse, il s’était montré constructif et plein d’idées, toujours  confiant au sujet d’un avenir qu’il ne percevait qu’en commun, et dans le partage.
Son sens de l’amitié et sa façon d’être nous avaient permis de surmonter nos difficultés.
Tous ici, sans exception,  nous pouvons en témoigner.
Jacques avait le souci constant de faire progresser nos dossiers, avec un détachement et une décontraction,  destinés à cacher une nature soucieuse quant à la précision et à la rigueur qu’il fallait donner à la conduite de nos projets.
Notre tristesse est d’autant plus grande et plus vive, qu’au sein de  nos institutions et à travers la page nouvelle de leur histoire, Jacques a  été un fervent acteur d’une  union inédite et novatrice.
L’ensemble de la  famille consulaire est  donc profondément affecté,  car  nous  perdons  un homme d’esprit et d’entreprise, un chainon  essentiel  à notre marche en avant.
Je mesure à présent plus que jamais son influence à ce niveau, maintenant qu’il n’est plus là pour échanger des idées, pour commenter une actualité,  ou tout simplement pour partager nos moments de convivialité.
Puisse cet esprit et son souvenir  nous faire réfléchir et nous propulser vers un avenir plus serein.
Je pense à sa famille,  à qui je veux dire  notre émotion à  cet instant où nous lui rendons solennellement hommage.
Je pense aussi à nos collègues élus de Corse du Sud, et aux personnels de la CCI, vers qui vont nos pensées les plus solidaires
."

" Une note plus positive que prévu"

CCI de Haute-Corse : Un émouvant hommage à Jacques Nacer
Puis l'assemblée s'est penchée sur son ordre du jour. Avec pour commencer un large tour d'horizon des activités de la CCI au cours des mois écoulés développé par Paul Trojani.
Que faut-il en retenir ?     
" Dans un contexte économique difficile,  marqué par des conflits d’avant saison qui nous avaient fait redouter le pire, nous avions pris le parti d’agir et de faire connaître le point de vue des CCI, c’était fin juin, début juillet.
C’était au sujet des travaux préparatoires à l’examen de la future DSP maritime par l’Assemblée de Corse, et notamment le projet de l’étendre   aux lignes de Toulon,
C’était aussi sur fond d’incertitudes  et de retards quant  aux programmes Air France/ Air Corsica.
Autant de problèmes dans le domaine des transports en particulier, dont on ne dit jamais assez  qu’ils sont la pierre angulaire de notre développement économique.
L’autre fait marquant -  l’autre constante de cette avant saison -  était cette tendance à la désaffection par rapport à la  destination Corse, dont on aurait pu croire qu’elle bénéficierait d’un effet d’aubaine compte tenu de  notre proximité avec le continent.
Vie chère….  marasme général… crise Grecque, crise Espagnole, crise européenne, prix  trop élevés… bref, autant de commentaires  d’analyses et de phrases qui  risquaient fort d’alimenter la morosité de nos clients potentiels, qui menaçaient notre saison.
Tout ceci est passé, et la saison s’est terminée sur une note plus positive que prévu, en raison d’un net regain de fréquentation,  notamment aux mois d’aout et de Septembre"
a souligné le président de la CCIT.

Ralentissement, chiffres de emploi

CCI de Haute-Corse : Un émouvant hommage à Jacques Nacer
"Mais le ralentissement est incontestable,  et le repli tant redouté  de la commande publique est de plus en plus une réalité. Enfin,  les chiffres de l’emploi sont mauvais" a ajouté Paul Trojani avant de préciser que", grâce à une arrière-saison touristique plutôt bonne, la tendance économique à ce jour est plus mitigée que structurellement dégradée et nous le devons sans aucun doute aussi, à la forte implication de l’ensemble des forces économiques de notre tissu insulaire".
Au chapitre des activités de la CCIT, Paul Trojani a souligné  que le trafic maritime beaucoup plus souffert  que l’aérien, notamment en raison d’une baisse de l’offre sur les lignes Italiennes,  et d’une désaffection de cette même clientèle pour des raisons économiques, ce qui a réduit les chiffres du port de Bastia à un niveau inférieur de – 4,5% par rapport à 2011, ce qui pourrait conduire à une baisse de 100 000 passagers à la fin de l’année, tout en observant que le trafic fret reste sur très bonne  stabilité avec 750 000 mètres linéaires.
Sur le plan des investissements, la mise en sécurité du poste 1 permettra l’accueil des navires en porte arrière, de même que les travaux en cours de  finition sur les zones d’attente des passagers  (brumisateurs, fontaines…), permettront d’avoir un meilleur confort.
La Balagne, avec le port de L’Ile Rousse qui a réalisé de bons résultats, ( + de 380 000 passagers avec  une progression de + 4,66 %), de même que l’aéroport de Calvi (avec + 6,42%,  soit près de 20 000 passagers de plus que l’an dernier)   sont parmi nos meilleures satisfactions en matière de  desserte et de  progression des trafics. 
Dans  l’aérien et notamment à Poretta, malgré une légère baisse en volume, la multiplication des lignes Low cost -  dont le meilleur exemple reste le partenariat avec la compagnie Volotea -  a permis de réaliser une bonne saison,et  devrait permetre à Poretta de dépasser le million de passagers en fin d’année.

Port de la Carbonite : Réunion le 20 Décembre

Avant de céder la parole à Philippe Albertini, directeur de la CCIT pour l'examen des budgets rectificatif de 2012 et prévisonnel de 2013, Paul Trojani a rappelé les mille et une actions menées par l'assemblée consulaire" une série  d’événements que nous pouvons inscrire positivement  à notre bilan de 6 mois " a t-il précisé en insistant plus particulièrement sur la première réunion des « Femmes Chefs d’Entreprises de Corse » et la visite du Groupe entreprises du Conseil Economique et Social National.
Enfin Paul Trojani a indiqué à propos du projet du port de la Carbonite que la CCIT était dans l'attente d’une importante réunion au ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, elle se tiendra probablement le 20 décembre prochain en présence du président Paul Giacobbi et du préfet Louis Lefranc. "Je  tiens d’ailleurs à les remercier tous les deux pour leur implication dans ce dossier" a insisté Paul Trojani qui n'a pas manqué, in fine, " d'évoquer la situation de notre réseau consulaire et sa déstabilisation tant par la disparition soudaine de notre collègue et ami, Jacques  Nacer, que par la dégradation de son image par les communications orientées de la presse nationale.
Dans l’épreuve et dans la difficulté, notre meilleure réaction sera celle de rester nous-mêmes.
Je vous engage à assumer pleinement et sereinement notre appartenance librement choisie à notre CCI et à afficher dignement notre engagement de chefs d’entreprises, de commerçants, dans nos trajectoires professionnelles.
C’est par la solidarité et le travail, nos valeurs de toujours, que nous conforterons la solidité de la Chambre deCommerce, l’efficacité de ses actions et  son rôle central au bénéfice de l’économie de la Haute Corse
" a conclu Paul Trojani.




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:25 Bastia : La première rencontre CAB-MAC

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie


Les plus récentes
Economie
Charles Monti | 03/06/2016 | 4063 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Economie
Philippe Jammes | 09/05/2016 | 3589 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 9