Corse Net Infos - Pure player corse

Bonifacio : Première station d’épuration à filtration membranaire de Corse !


Rédigé par le Dimanche 23 Août 2015 à 22:56 | Modifié le Lundi 24 Août 2015 - 00:34


Samedi, Ségolène Royal ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, Jean-Charles Orsucci maire de Bonifacio et vice-président de l’Assemblée de Corse, Laetitia Istria résidente de la société ImGENIUM, Fabrice Boucheteil, directeur construction régions de la société SUEZ Traitement de l’Eau, ont inaguré à Bonifacio la station de traitement des eaux usées de Pozzu Verdi.


 Bonifacio : Première station d’épuration à filtration membranaire de Corse !
La commune de Bonifacio a été la première ville de Corse à se doter d’une station d’épuration à filtration membranaire opérationnelle depuis l’été 2011. Elle permet à la commune de réunir des objectifs fidèles à ses valeurs écologiques grâce à une meilleure gestion des ressources en eau. Elle est autonome depuis l’été 2014, après un chantier rigoureux lancé fin 2007 réalisé en étroit partenariat avec le groupement d’entreprises INGENIUM/SUEZ et leurs différents sous-traitants locaux. Le coût total des travaux est estimé à 9,5 millions d’euros. D’une capacité de 15 000 équivalent-habitants, la station du Puzzu Verdi assure la collecte et le traitement des eaux usées de la commune de Bonifacio. 

La filtration membranaire une technique de pointe
La station bénéficie des meilleures technologies en matière de traitement des eaux. Elles permettront de préserver son environnement marin de tout risque sanitaire ou environnemental. Située sous la citadelle, et pour partie sous le niveau de la mer, l’enjeu était également de construire cette station dans un espace limité et à proximité immédiate de sites touristiques. Cette station est construite sur 3 étages et sur une superficie au sol de moins de 400m² et permet de traiter l’ensemble des effluents de la ville de Bonifacio, avec une capacité de 15 000 habitants extensible à 25000 habitants. Cette usine met en œuvre une technique d’épuration d’eau de haute technologie « la filtration membranaire ».
 
Totalement intégrée dans le site touristique de Bonifaccio
Ultra compacte puisqu’elle rentre dans un site de moins de 20m par 20m, sur 3 niveaux à partir de -2m sous le niveau de la mer, cette technologie l’intègre parfaitement au site en préservant son cadre exceptionnel entre la citadelle et le port de Bonifacio. Elle garantit la dépollution très poussée des eaux usées et la restitution d’une eau de qualité optimale au milieu naturel sans dommage pour la flore et la faune marines et sans altérer la baignade. La qualité des eaux épurées permet d’envisager leur réutilisation en eaux d’usages « secondaires » pour l’arrosage des espaces verts et les eaux de process de l’usine. Enfin, l’espace est géré au mieux en effet, le toit de la station d’épuration étant aménagé en parking pour un meilleur confort des bonifaciens. L’excavation du parking a permis la découverte de vestiges archéologiques qui ont retardé les travaux, de même qu’un aléa géologique important constitué par une faille dans les strates géologiques et ayant nécessité la réalisation de 36 micropieux, fondant la station d'épuration à 22m de profondeur.
 
Le RE-USE OU REUT ou comment réutiliser l’eau traitée
La station d'épuration comporte deux files de traitement ce qui permet un fonctionnement sur une seule file en basse saison et donc des économies d’énergies, d’usure des équipements, de facilité de maintenance, de secours en cas de panne…; d’un traitement des boues, dont 2 centrifugeuses (une en secours de l’autre), 2 centrifugeuses (une en secours), 2 bennes à boues, d’une mise en place d’une désodorisation sur charbon actif en phase travaux. BONIFACIO sera la première commune en France à s’inscrire dans un programme de renouvellement durable dans le registre du RE-USE une fois toutes les autorisations administratives validées.
La totalité des effluents seront ramenés vers le golf de Sperone et utilisés pour l’arrosage après installation d’un traitement ultraviolet qui débarrasse l’eau des derniers germes pathogènes. (Imposé par la réglementation sanitaire). Il n’y aura plus du tout d’effluent rejeté dans le port. Le projet permettra la vente de cette eau qui était destinée à rejoindre la mer, au prestigieux golf. 
 





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 01:21 U Levante : rassemblement samedi à Sotta

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85554 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40958 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348