Corse Net Infos - Pure player corse

"Blocage" du port de L'Ile-Rousse : Les commerçants interpellent le préfet et appellent à manifester


Rédigé par (Jean-Paul-Lottier) le Vendredi 27 Juin 2014 à 13:52 | Modifié le Samedi 28 Juin 2014 - 02:02


Ainsi que nous vous l'avons annoncé, les commerçants de L'Ile-Rousse mécontents des effets de la grève de la SNCM qui perturbe la fréquentation du port de la cité balanine, ont interpellé, vendredi, matin le préfet de Haute-Corse, Alain Rousseau en ouverture de la réunion d'information qu'il présidait sur le pacte gouvernemental de solidarité avant de quitter la salle. Reçus en fin de séance par le représentant de l'Etat, les commerçants de Calvi et de L'Ile-Rousse, qui se sont constitué, dans l'urgence, en Collectif, ont demandé que tout soit mis en œuvre pour que les bateaux de Corsica ferries déroutés sur Calvi puissent accoster au 2e quai du port de la cité paoline. Ils ont également confirmé leur détermination à mettre un terme à ce qu'ils assimilent à une prise d'otage en appelant à manifester samedi à 10h30 au port de commerce de L'Ile-Rousse.


Alain Rousseau, préfet de Haute-Corse présidait ce vendredi à 11 heures, en sous-préfecture de Calvi  une réunion d'information sur le pacte de solidarité mis en place par le gouvernemenent
De nombreux chefs d'entreprises et commerçants de Balagne ainsi que quelques élus et chefs de services avaient pris place. dans la sallee mais après que  Alain Rousseau ait souhaité la bienvenue à tous et ait expliqué, en quelques mots, le déroulé de cette réunion. un restaurateur de l'Ile-Rousse, Antoine Allegrini en l'occurrence, en profitait pour se lever et interpeller le préfet: " Vous nous parlez de pacte de solidarité mais nous nous ne sommes pas là pour ça. On nous a dit qu'on allait parler du blocage abusif du port de l'Ile-Rousse par le Monte d'Oro de la SNCM, le reste ne nous intéresse pas".
Surpris, le préfet précisait que cette réunion était prévue de longue date et qu'il était prêt à les recevoir en fin de réunion mais que par respect pour ceux qui ont répondu à l'invitation, la priorité était cette réunion.
Après une nouvelle intervention de commerçants, ces derniers, au nombre d'une douzaine, décidaient de quitter la salle.
Précisons qu'avant que ne débute cette réunion, Christian Guyard, sous-préfet de Calvi avait accepté de recevoir une délégation de l'association des commerçants conduite par leur président Franco Farsetti.

A l'extérieur, les discussions s'animaient autour des réelles raisons sur l'impossibilité d'utiliser le second poste à quai du port de commerce de l'Ile-Rousse géré rappelons-le par la CCI de Haute-Corse.
Jean-Baptiste Pietri représentant la SNCM au port de la cité paoline démentait formellement l'information selon laquelle le Monte d'Oro s'était volontairement décalé pour empêcher cette utilisation du 2e quai et affirmait que la décision avait été prise de fermer le port de l'Ile-Rousse par le capitaine du port qui gère également celui de Bastia.
En fait, bien qu'opérationnel, ce 2e poste à quai ne serait pas homologué !
A l'initiative de Jean-Baptiste Ceccaldi, décision était prise de se constituer en Collectif et de profiter de la présence de tous pour attendre la fin de la réunion et rencontrer le préfet.

Cette réunion a eu lieu à 12h35, après que la presse ait été invitée à quitter les lieux !
A l'issue, les commerçants présents ont rendu compte du résultat de cette entrevue.
Le préfet a confirmé, lors du point presse, sur le pacte de solidarité, qu'il allait voir dans les heures à venir si l'utilisation de ce 2e poste à quai; impossible en l'état en raison du positionnement du Monte d'Oro, pourrait se réaliser.
" En attendant, ce trafic est maintenu sur Calvi et des forces de l'ordre ont été mobilisées pour que le flux des véhicules à l'arrivée et au départ puissent se faire sans trop de perturbations" précisait le préfet.
Et d'ajouter: " Nous avons bien évidemment conscience des répercussions sur l'économie locale qu'engendre cette fermeture de port. 
Si le Monte d'Oro a pu accoster à Ile-Rousse au moment du préavis de grève c'est parce qu'il est le seul port de Corse a pouvoir accueillir des navires avec des produits inflammables à son bord.
Dans cette affaire, j'insiste sur le fait que les pouvoirs publics ont cherché en priorité à mettre en place le maintien d'approvisionnement de la Corse. C'était un objectif d'intérêt général
".
Déterminés, les commerçants et socioprofessionnels ont appelé à la mobilisation pour que l'on arrête de prendre "la Corse et son économie en otage."
Ils donnent rendez-vous à tous samedi matin à partir de 10h30 à manifester sur le port de l'Ile-Rousse.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85306 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40798 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 345