Corse Net Infos - Pure player corse

"Bleu Conrad" en avant-première à Bastia


Rédigé par Odile AURACARIA le Jeudi 27 Mars 2014 à 22:23 | Modifié le Jeudi 27 Mars 2014 - 23:19


Récemment, le réalisateur et scénariste François Rossini invitait le public bastiais, en avant-première de sa diffusion sur Via-Stella, à la projection du film "Bleu Conrad" d'après l'ouvrage de Maddalena Rodriguez-Antoniotti "Bleu Conrad, le destin méditerranéen de Joseph Conrad" paru aux éditions Albiana en 2007.


"Bleu Conrad" en avant-première à Bastia
Ce documentaire de 52 minutes raconte le voyage, que Joseph Conrad a effectué en Corse avec sa femme Jessie depuis l'Angleterre. Le 3 février 1921, c'est un Joseph Conrad vieillissant, âgé de 63 ans, et fatigué qui embarque à Marseille sur "l'Iberia" à destination d'Ajaccio. Le but de ce voyage est de faire aboutir un roman qu'il a commencé et qui raconte la vie de Napoléon 1er, mais en réalité il s'agit aussi d'un voyage souvenir, qui fait avancer le vieil écrivain, au sommet de sa gloire, sur les traces de Dominique Cervoni, marin capcorsin de Luri, avec lequel il avait navigué lorsqu'il était jeune mousse.
A Ajaccio, Joseph et Jessie Conrad logeront au Grand Hôtel Continental. Joseph Conrad se rendra plusieurs fois dans la maison de Napoléon afin de s'imprégner des lieux et de trouver des éléments pour son livre.
Puis ils traverseront l'île en passant par Corte et arriveront à Bastia où ils s'installeront  à l'hôtel Cyrnos, place Saint-Nicolas.  Joseph Conrad envisage de poursuivre son voyage jusqu'à l'île d'Elbe qu'il aperçoit au large de Bastia.
Joseph Conrad peine à écrire son livre sur Napoléon, l'image de Dominique Cervoni, son ami le marin capcorsin, s'imposant à celle de l'empereur. 

La vie de Joseph Conrad, jeune homme de la bonne société devenu marin puis écrivain
Joseph Conrad, né en 1857, et issu d'une famille de la noblesse polonaise est orphelin à l'âge de 11 ans. Il arrive à Marseille en 1874 à 17 ans pour apprendre le métier de marin. Marseille est un avant-port du monde qui brasse une population de toutes origines ou nationalités et notamment des corses. Joseph Conrad va participer à plusieurs embarquements. Il navigue d'abord sur "Le Mont-Blanc" un trois mâts barque, en direction des Antilles. Puis le 8 juillet 1876, il partira vers l'Amérique du Sud sur le "Saint-Antoine", Dominique Cervoni fait partie de l'équipage.
Un peu plus tard, Joseph Conrad achètera une balancelle, le "Trémolino", il embarquera avec Dominique Cervoni sur ce bateau et feront de la contrebande. Mais dénoncés, ils seront poursuivis par un bâtiment des douanes et devront saborder leur embarcation. Plus tard, établi comme écrivain, Joseph Conrad racontera ces épisodes de sa vie dans "Le miroir de la mer" et "La flèche d'or".
Joseph Conrad et Dominique Cervoni reviendront à Marseille dans le quartier du Panier. Mais Joseph Conrad est en situation irrégulière et ne trouvera pas de nouvel embarquement. Dans les mois qui suivront ce retour, il s'emploiera à brûler sa vie. Dominique Cervoni est reparti voguer sans lui à l'autre bout du monde. Joseph Conrad qui ne peut travailler sur un bâtiment français songe alors à rallier la marine marchande britannique. Il finit par embarquer et jamais plus il ne reverra Dominique Cervoni, son ami le marin de Luri. Il prendra la nationalité britannique et naviguera sur des navires anglais.
Il commence à écrire, en anglais, alors qu'il est encore marin. Sa première oeuvre "La folie Almayer" paraît en 1895. Il reste marin jusqu'à son mariage en 1896. A partir de cette date, il se consacre à l'écriture.
Après ce voyage de plusieurs semaines en Corse, en 1921,  Joseph Conrad rentrera avec Jessie en Angleterre, dans leur maison du Kent. Il écrira alors "Le frère de la côte", c'est son ultime roman. Il mourra trois ans plus tard, en 1924, en laissant inachevé son roman napoléonien "L'attente".

Bleu Conrad, le destin méditerranéen de Joseph Conrad" par Maddalena Rodriguez-Antoniotti

Maddalena Rodriguez-Antoniotti travaille en 2002 à la publication d'un texte sur le Cap Corse, elle s'intéresse alors à l'écrivain Joseph Conrad et de son ami capcorsin Dominique Cervoni. En 2004, année de la Pologne, Maddalena Rodriguez-Antoniotti anime au théâtre de Bastia un colloque ayant pour thème "Le destin méditerranéen de Joseph Conrad". Elle poursuit l'étude de l'oeuvre du grand écrivain de langue anglaise. De là naît le livre "Bleu Conrad, le destin méditerranéen de Joseph Conrad" dans lequel elle raconte l'obsession qu'a eu cet éminent  romancier d'entreprendre cette expédition en Corse. A ce moment là, Joseph Conrad traverse une période de doute, et son roman sur Napoléon n'avance pas. Vieillissant, il connaît la nostalgie et ce voyage en Corse est devenu une nécessité. Il veut marcher sur les traces de sa jeunesse et de l'amitié qu'il a partagée avec Dominique Cervoni. marin de Luri qui l'a initié au métier de la mer et aussi à la navigation en Méditerranée. Le livre "Bleu Conrad, le destin méditerranéen de Joseph Conrad" est un mélange de biographie et d'essai, mais aussi une oeuvre littéraire riche et élégante enrichie de photographies réalisées par Maddalena Rodriguez-Antoniotti.


"Bleu Conrad", le film de François Rossini
Ce documentaire est un reflet fidèle du livre éponyme de Maddalena Rodriguez-Antoniotti. Magnifiquement réalisé, il est très poétique et offre de superbes vues de la Corse. En plus du livre de Maddalena Rodriguez-Antoniotti, François Rossini s'est appuyé sur l'oeuvre de Joseph Conrad et les mémoires de Jessie Conrad dans un souci d'authenticité, pour rester au plus près de la vérité. Le film est entrecoupé d'images ou documents filmés, puisés dans les archives cinématographiques de Porto-Vecchio, de Marseille ou de Cinémémoire (cinémathèque de films amateurs de Marseille). Le film est merveilleusement servi par la musicienne Joana Bruzdowicz,  les peintures ou pastels de Kamel Khelif réalisés sur les instructions précises de François Rossini et les commentaires des narratrices. Ce film se veut donc un reflet conforme du voyage de Joseph et Jessie Conrad, en Corse en 1921. Il a été construit autour de l'intimité du grand écrivain. Tout y est exact, une seule incertitude demeure, Joseph Conrad a-t-il fait le déplacement jusqu'au cimetière de Luri à la recherche de la tombe de son ami  Dominique Cervoni?




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 20:54 Bastia : Aurélie Pitrat hôte de Wittgenstein !

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85490 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40923 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348