Corse Net Infos - Pure player corse

Biguglia : Les cyclistes en colère investissent la quatre voies


Rédigé par le Samedi 7 Novembre 2015 à 15:34 | Modifié le Samedi 7 Novembre 2015 - 18:45


Les cyclistes ne sont plus les bienvenus sur la portion de route territoriale comprise entre Vescovato et Biguglia. Samedi, rassemblés sous la bannière de l'association "Un vélo, une vie", présidée par Françoise Lippini, ils étaient nombreux à manifester leur mécontentement entre le rond-point numéro 4 et Ceppe, à Biguglia. Le peloton composé de plusieurs dizaines de cyclistes a roulé pratiquement en roue libre pour, c'était le but recherché, attirer l'attention des pouvoirs publics sur le sort qui est fait en Corse aux adeptes du vélo.


A l'appel de l'association "Adrien Lippini, un vélo, une vie" les cyclistes sont venus des quatre coins de l'Île pour se faire entendre.
L'objet de leur courroux, samedi entre le rond-point numéro 4 et celui de Ceppe à Biguglia ?
"C'est cet arrêté de la CTC interdisant toute circulation de Vescovato à Biguglia aux cyclistes" explique à l'embranchement de Rutali Françoise Lippini, la présidente de l'association qui a pris la tête de cette croisade pour s'élever contre cet arrêté qui a suscité "étonnement et consternation" auprès des cyclistes.


Etonnement et consternation "face à la décision prise d'harmoniser la vitesse sur cette route territoriale à 110 km/h pour faciliter la fluidité de la circulation" . Alors qu'en terme de sécurité routière "notre département est classé parmi les plus accidentogènes, pourquoi une harmonisation à la hausse de la vitesse à 110 km/h?" interroge l'association?
L'association "Adrien Lippini, un vélo, une vie", arguant du fait que la vitesse est la principale cause des accidents préconise une baisse de cette vitesse pour l'harmoniser à 90km/h du rond-point numéro 4 à celui de Casatorra "afin de permettre à tous de pouvoir circuler."

Mais l'association, et la majorité de tous ceux qui ont enfourché leur vélo sur le secteur interdit ou qui ont distribué des tracts au rond-point numéro, 4 ont surtout montré  du doigt cet arrêté rendant le tronçon impraticable aux cyclistes. Et posé la question de savoir, dans ces conditions, "comment les pratiquants demeurant sur la partie Ouest de la route vont bien pouvoir se rendre à Bastia ou à Borgo à vélo ?"
Autre question soulevée par Françoise Lippini et l'association : comment les clubs et les pratiquants vont pouvoir accéder aux structures d'entraînement - l'anneau cycliste de Biguglia et la piste BMX se situent sur cet axe ?
Il y a, bien sûr, il y a cette possibilité d'utiliser la zone industrielle de Tragone et la route de la Marana. Mais la "dangerosité" de ces routes secondaires pour les cyclistes est bien réelle.
La première doit face à un intense charroi lié à une forte activité économique.  Et elle est impraticable en bien des endroits.
Quant à la seconde avec une piste cyclable qui n'en est pas une - piétons, coureurs, promeneurs l'empruntent régulièrement - elle n'incite guère à son utilisation d'autant que des véhicules de gros tonnage circulent toujours sur la route du cordon lagunaire.


En fait, il s'agit là d'une mesure que les cyclistes ont du mal à comprendre. Surtout dans le sillage du Tour de France et de la Corsica Classica après que "le président de la Collectivité territoriale se soit engagé vers un développement du cyclisme qu'il soit sportif professionnel ou bien qu'il soit touristique". 
Pour "Un vélo, une vie" il est également "dommageable" qu'avec la prise en compte gouvernementale des efforts des régions relatifs "aux aménagements routiers pour les cyclistes pour mieux désengorger et dépolluer les villes" et à l'heure "des mesures fiscales sont prises pour inciter à circuler à vélo" un tel arrêté ait pu être décrété.

Les propositions de "Un vélo, une vie"

- Harmoniser de Casatoorra à Borgo, dans les deux sens, la vitesse à 90 km/h le temps que des infrastructures  soient mises en service pour les cyclistes à cet endroit dans les deux sens.
- Baliser un itinéraire vélo du Nord au Sud et d'Est en Ouest pour les cyclotouristes ne connaissant pas la région
- Changer l'indication"piste cyclable" à Casatorra par anneau cyclable, les cyclotouristes se retrouvant, malgré eux, devant des des gilles à Biguglia.
- Ajouter  un panneau "interdiction aux cyclistes" sur  la route du front de mer à hauteur des pompiers et à la hauteur du rond-point de la mairie de Bastia pour mieux alerter les pratiquants sur la position du tunnel.
- Positionner des panneaux  "attention cyclistes" ainsi que des panneaux "partageons la route " dans toute la région.
- Programmer sur les panneaux indicateurs électroniques des grands axes des messages de sécurité routière pour les cyclistes : rappel des distances de sécurité pour doubler un cycliste, rappel des règles à respecter par les cyclistes.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85253 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40783 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344