Corse Net Infos - Pure player corse

Bernard Schmeltz, préfet de Corse affirme le soutien de l’Etat sur les dossiers bonifaciens


Rédigé par Davia Carlotti le Jeudi 8 Décembre 2016 à 20:22 | Modifié le Vendredi 9 Décembre 2016 - 10:48


Jeudi, le préfet de Corse, Bernard Schmeltz a effectué sa première visite sur le territoire bonifacien depuis le mois de mai 2016 date de sa prise de fonction. L’occasion d’évoquer avec le maire de Bonifacio, Jean-Charles Orsucci, les projets structurants en cours sur la commune.


Bernard Schmeltz, préfet de Corse affirme le soutien de l’Etat sur les dossiers bonifaciens
Cette visite de courtoisie symbolisait l’attachement qu’a le nouveau préfet de Corse Bernard Schmeltz pour le terrain et la proximité avec les élus. L’ancien préfet de l’Essonne, a choisi la période hivernale plutôt que l’agitation estivale pour sa première visite sur le territoire bonifacien. Elle a donné le ton de la réunion de travail qui s’est tenue dans la salle du conseil municipal de l’hôtel de Ville : se poser, aider à définir des stratégies et privilégier une hauteur de vue sur les projets du territoire afin de coordonner le plus efficacement possible l’action de l’Etat avec l’échelon local.
Accompagné de la sous-préfete de Sartène, Véronique Caron et d’Annie Mondoloni, du service urbanisme de la sous-préfecture, il était accueilli par le maire, Jean-Charles Orsucci, Patrick Tafani adjoint délégué à l’Urbanisme, Francis Beaumont, conseiller municipal délégué aux Finances, de Léo Pieracci, chef de cabinet et de Marc Rocca Serra, directeur général des services à l’Hôtel de Ville pour une réunion de travail.
La seconde partie de la journée était consacrée à une visite de la ville.
« C’est sur le terrain et dans l’échange que l’on appréhende mieux les problématiques des territoires. Chacun dans son registre de compétences se doit d’œuvrer de façon complémentaire pour l’intérêt général » soulignait le Préfet.
Le maire de Bonifacio, quant à lui, en profitait pour réaffirmer « les bonnes relations entretenues avec les services de l’Etat depuis ses 10 années d’exercice sur la commune ».
 
Projets d’avenirs
L’ensemble des opérations citées lors de cette réunion devrait permettre à la commune d’envisager un développement économique autour de l’aménagement du territoire, de la maîtrise du tourisme, et de la valorisation de son patrimoine.
Le tiercé gagnant de la réussite pour le maire de Bonifacio : « la commune de Bonifacio n’est pas une commune neutre sur la région Corse, c’est la plus visitée. Notre préoccupation est de faciliter ces flux importants tout en défendant les intérêts de la population » exprimait-il au Préfet.
L’acquisition de foncier auprès de l’Etat était à l’ordre du jour. Ce dernier est le plus gros propriétaire sur la commune. Ces acquisitions stratégiques concernent les terrains et les maisons des Phares et Balises situés sur l’arrière port et ceux qui intéressent la zone du Radar d’entrée de ville aux lieux dit Casella et Cartarana.
« Nous souhaitons grâce à ces acquisitions repenser le plan de circulation de la ville, le rendre digne d’une commune qui accueille près de 2 millions de visiteurs par an. La circulation et le stationnement est un sujet essentiel » soulignait le maire.
Autre point d’importance : la réhabilitation des fortifications dont l’état de délabrement a contraint les services communaux à fermer certaines parcelles au public sous menace d’effondrement. « Un cabinet vient de rendre son étude sur l’état sanitaire des fortifications. Avec un coût de restauration estimé à 14 millions d’euros, nous espérons que ces travaux seront inscrits aux Plans Exceptionnels d’Investissement (PEI). Nous militons pour cela auprès du préfet et du président de l’exécutif de Corse. C’est un patrimoine inscrit qui appartient au patrimoine de la Corse et de la France » expliquait Jean-Charles Orsucci.

Vers la refonte global du PLU
Concernant l’application du droit des sols, quelques inquiétudes étaient levées du côté de l’adjoint à l’urbanisme au sujet de la loi Grenelle II qui obligeait les PLU réalisés avant 2011 à être « grenellisé » au 1 er janvier 2017. L’échéance a été prolongée jusqu’à 2020 confirmait le préfet.
La commune souhaite travailler à la réalisation d’une révision globale de son PLU avec l’aide des services de l’Agence de l’aménagement durable de planification et d’Urbanisme de la Corse (AAUC) et les services de l’Etat. « Ce report nous permettra de travailler de façon plus sereine suite à la défection du cabinet en charge de cette révision » précisait le maire de Bonifacio.
Parmi les autres thèmes à l’ordre du jour, la commune souhaitait avoir les garanties de l’Etat sur le projet REUT, le projet d’extension du Port de la Catena, le projet du port à sec à Sant’Amanza, l’Economie sociale et solidaire, l’Agenda 21, la question de la fiscalité pour le port de plaisance et les parkings …
Cette visite, voulue à l’initiative du préfet, mesure tous les enjeux que concentre la ville Bonifacio pour le rayonnement et le développement de la Corse.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 87863 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 44581 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 38885 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire