Corse Net Infos - Pure player corse

Benjamin Biolay à Bastia avec Chiara Mastroianni : Un concert intense et puissant


Rédigé par Michela Vanti le Dimanche 19 Février 2017 à 13:57 | Modifié le Dimanche 19 Février 2017 - 19:13


En pleine tournée pour la présentation de son dernier album Palermo Hollywood, Benjamin Biolay a surpris le public bastiais et invité Chiara Mastroianni à monter sur scène. Le duo n'est pas un inédit de la musique française mais n'en restera pas moins un événement.


 Benjamin Biolay à Bastia avec Chiara Mastroianni : Un concert intense et puissant
Vingt-une heure trente. 
Elégant et magnétique, Benjamin Biolay monte sur la scène de l’Alb’Oru de Bastia sur les notes du titre phare de son album, "Palermo Hollywood", du nom du quartier de Buenos Aires où le disque a été écrit et enregistré. Au rythme de cumbia et rumba argentines, il arpente la scène avec de grands gestes et sa voix, au début un peu cassée, trouve vite son public et se teinte des sonorités profondes et langoureuses auxquelles il nous a habitués . 
Quatre musiciens accompagnent l'auteur - compositeur - interprète devenu chef de file, reconnu, de la chanson française que après avoir entonné quelques morceaux du dernier album, qui la semaine dernière a gagné les Victoires de la musique 2017 comme meilleur disque de l’année,  fait monter sur scène la mère de sa fille, Chiara Mastroianni, « fabriquée à Bastia », pour interpréter avec lui Ressources humaines, devant un parterre de spectateurs pas trop nombreux, dommage, mais manifestement séduits par un chanteur toujours aussi intense et puissant. 


Vingt-deux heure trente.
Après Palermo Hollywood, la deuxième partie du concert, duré presque deux heures et demi, est un prétexte pour ressortir quelques classiques incontournables  de son répertoire.
Benjamin seul au piano nous offre une sublime interprétation de Ton héritage qui génère une intense vague d’émotion dans la salle.  Il continue sur les notes de Négatif  qui fini en clin d'œil à Gorillaz. Chiara revient sur scène pour l’accompagner dans la La ballade du mois de juin et puis des nombreuses reprises s’enchaînent  parmi lesquelles une version toute argentine du Jardin d’hiver écrit pour Salvador et un hommage à son mentor Hubert Mounier, décédé l’année dernière.

La fin du concert s’approche. Biolay quitte la scène. Puis revient et propose au public bastiais quelques uns de ses plus anciens morceaux que le bandonéon aura rendu encore plus intenses. 

 

Il est presque minuit. 
Benjamin remercie le public, un à un tous ses musiciens et Chiara.
On quitte l’Alb’Oru. Tous les sentiments que l'on peut avoir à un concert y sont passés : merci Biolay !





A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie









Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 88994 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 45881 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Charles Monti | 05/03/2017 | 39243 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 403