Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Un colloque pour mieux situer la dimension stratégique de la Corse de la fin du Moyen-Age à celle de l’époque moderne


Rédigé par Philippe Jammes le Jeudi 17 Novembre 2016 à 11:31 | Modifié le Jeudi 17 Novembre 2016 - 18:22


La « Société des sciences historiques et naturelles de la Corse », en partenariat avec le Conseil départemental de la la Haute-Corse organise depuis jeudi matin et jusqu'à vendredi un colloque : « La Corse et le monde méditerranéen de la fin du moyen-âge à la fin de l’époque moderne : Rapports économiques, enjeux Stratégiques, changes culturels».


Bastia : Un colloque pour mieux situer la dimension stratégique de la Corse de la fin du Moyen-Age à celle de l’époque moderne
En novembre 2013, un colloque sur le thème « La Corse et le monde méditerranéen des origines au Moyen-Age ; échanges et circuits commerciaux », avait réuni 24 chercheurs de haut niveau à Bastia. Les actes de ce colloque ont fait l’objet de deux volumes de publication dans le « bulletin »  de la Société au cours de l’année 2015.  
La Société des sciences a voulu donner une suite à ce colloque sur la période de la fin du Moyen-Âge jusqu’à la fin de la période moderne, mais en modifiant le sous-titre compte tenu des changements intervenus dans l’Histoire ; « Rapports économiques, enjeux stratégiques, échanges culturels » semblant mieux convenir étant donné l’importance de la Méditerranée dans la politique des Etats européens.  
A la fin du Moyen-Âge, la Corse semble être toujours une escale pour le commerce, mais les rapports économiques ont changé.  
Au XVIIIe siècle,  la maîtrise de la Méditerranée, enjeu de certains Etats européens, l’Empire russe naissant, la faiblesse de l’Empire ottoman, donnent une dimension stratégique à l’île qui n’a pas suscité d’études très poussées de la part des chercheurs. 

Jeudi 17 novembre au CAUE
-    La baie de Girolata et la Méditerranée : les dernières recherches archéologiques sous-marines par FRANCA CIBECCHINI, E. RIETH, G. DIEULEFET 
-    La construction du fort de Girolata.(ANTOINE-MARIE GRAZIANI) 
-    Calvi au bas Moyen-Âge, en particulier la tour du sel. (PAOLA CAMUFFO) 
-    Approche quantitative des céramiques importées à travers les sources archéologiques et historiques. (EMILIE TOMAS, avec la contribution de JEAN-CHRISTOPHE LICCIA) 
-    Le bienheureux Alberto Leccapecore, de la Corse à Pise et à Clairvaux (première moitié du XIIe siècle (ALAIN VENTURINI) 
-    Aspects de l’Eglise corse aux XIVe et XVe siècles d’après des sources vaticanes.(DAMIEN BROC) 
-    Les Corses à Rome: l’arciconfraternità del Santissimo Sacramento e di Maria Santissima del Carmine. Moments fondateurs et actes notables (STÉPHANE MARCHETTI) 
-    La Corse comme étape et/ou enjeu en Méditerranée sur « la route du Levant »  sous l’Ancien Régime et la Révolution française (FRANCIS POMPONI) 


Vendredi 18 novembre  au Conseil départemental 2B ( à partir de 9h) 
-    La Corse, un enjeu en Méditerranée ? 1533 à 1768. (MICHEL VERGE-FRANCESCHI)
-    Le royaume Corse de Paoli et le  Bey de Tunis. Droit des peuples contre droit des puissants (DENIS LUCIANI)
-    Quel rôle joua la Corse dans les échanges commerciaux à destination de Marseille, marché international des huiles de Méditerranée dans la seconde moitié du XVIIIe siècle ? (enjeux et réalités) (DENIS JOUFFROY) 
-    La politique douanière menée en Corse de 1768 à 1793 (JEAN-YVES COPPOLANI)
-     « L’Accademia dei Vagabondi » : une académie italienne aux XVIIe et XVIIIe siècles (ANTOINE FRANZINI) 
-    Une compagnie de volontaires corses au service de la Grande Bretagne en 1782 (FRANCIS BERETTI)
-    Passer la mer : voyageurs entre Corse et « terre ferme » à la fin du XVIIIe siècle (JEAN-CHRISTOPHE LICCIA)
-    Une compagnie de volontaires corses au service de la Grande Bretagne en 1782 (FRANCIS BERETTI) 
-     « L’Accademia dei Vagabondi » : une académie italienne aux XVIIe et XVIIIe siècles (ANTOINE FRANZINI) 
-    Peintres d’Italie continentale et commanditaires corses au XVIIe et XVIIIe siècles (MICHEL-EDOUARD NIGAGLIONI)

Les explications en vidéo de Jean-Michel Casta, président de la Société des sciences historiques et naturelles de la Corse et de  Janine Serafini, conservateur honoraire du patrimoine et cheville ouvrière de la Société des sciences.





Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85459 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40907 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 347