Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Ségolène Royal a installé le comité de pilotage du parc marin du Cap Corse


Rédigé par le Vendredi 25 Juillet 2014 à 14:28 | Modifié le Vendredi 25 Juillet 2014 - 23:12


Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, a installé vendredi matin à la préfecture de Haute-Corse le comité de pilotage de la mission du parc naturel marin du Cap Corse composé d'un collège des représentants de l'Etat et d'un second des représentants des collectivités territoriales concernées allant des E Cinque Pieve di Balagna à la communauté d'agglomération de Bastia.


Bastia : Ségolène Royal a installé le comité de pilotage du parc marin du Cap Corse
Le projet de parc marin du Cap Corse avance.
En tout cas, ainsi que n'a pas manqué de le souligner Ségolène Royal, "les valeurs environnementales ont su fédérer les volontés", ce dont il faut bien sûr se réjouir comme l'on fait l'ensemble du comité de pilotage rassemblé autour de Pierre Ghionga, président de l'office de l'Environnement, et Gilles Simeoni maire de Bastia notamment.
Mais cette rencontre entre les élus corses et la ministre de l'Environnement survenant au lendemain de l'épisode du "Concordia", ne pouvait pas ne pas susciter d'éloges, unanimes, de la part des élus envers Ségolène Royal.
Pour autant  à l'heure des échanges les uns et les autres n'ont pas manqué de dire ce qu'ils attendaient de la future structure et des avantages que la Corse en général et le Nord de l'Île en particulier - de la Balagne à Bastia en passant par la pointe du Cap Corse - pouvaient en retirer à partir de la "forte implication" de toutes les collectivités concernées par le projet ainsi que du partenariat qui s'est établi entre l'Etat, l'assemblée de Corse et les représentants des collectivités locales.
Evoqués aussi les problèmes de l'absence de moyens anti-pollution en Haute-Corse et suggéré celui de la création d'un "rail maritime" au large du canal de Corse, comme devant Ouessant. Ségolène Royal n'a pas dit non sur le dernier point. Mais le préfet maritime y a opposé, vendredi, le droit, lui aussi, maritime.(Nos vidéos)

L'enthousiasme de Ségolène Royal

Pour le reste, sans entrer dans le détail des échanges, il convient de retenir que la mise en place de ce comité de pilotage de la mission du parc naturel marin de la Corse constitue l'une des toutes premières étapes de la création du parc.
Cette mission a pour principal objectif d'étudier la faisabilité de ce parc et d'en définir les contours en associant l'ensemble des acteurs de la mer concernés. Le projet proposé  à l'issue de la concertation avec tous les acteurs, pourrait faire l'objet d'une enquête publique fin 2016 ou début 2017.
Dans le courant de la même année devrait être menée une instruction nationale sur la création du parc.
Vendredi outre les représentants de l'Etat, le président de l'office de l'Environnement et le maire de Bastia, François Orlandi et Jean-Baptiste Raffalli, représentants le président du conseil général de la Haute-Corse et Pierre-Marie Mancini, président de l'association des maires de Haute-Corse, le président de la communauté des communes du Cap Corse, Pierre Chaubon, le président de l'association des maires des communes du littoral représenté par Ange-Pierre Vivoni, le président de la communauté d'agglomération de Bastia, François Tatti, le président de la communauté des Cinque pieve di Balagna, Lionel Mortini, le président de la communauté du Nebbio, Jean-Pierre Leccia, le président de la communauté de la Conca d'Oro, Claudy Olmeta et, enfin, Gérard Romiti, président du comité national des pêches, se sont assis autour de la même table ministérielle pour poser les premiers jalons du futur parc marin du Cap Corse.
Il reste désormais aux uns et aux autres à se retrousser encore un peu plus leurs manches pour mener ce beau projet à son terme.

La prudence du préfet maritime : "Canal de Corse ? "Des routes maritimes protégées plutôt qu'un rail "

Si Ségolène Royal va travailler à mettre en place un rail de navigation dans le canal de Corse, le préfet maritime de Méditerranée oppose, pour l'heure, le droit à cette perspective. Il expose ses raisons dans le cadre de l'installation du comité de pilotage de la mission du parc naturel marin du Cap Corse qui s'est déroulée à la préfecture de Haute-Corse





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 10 Décembre 2016 - 10:00 Bastia : Téléthon au collège Simon-Vinciguerra

Vendredi 9 Décembre 2016 - 23:13 National Le CAB victime d'un doublé de Sangaré

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85547 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40957 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 348