Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : RCFM prend ses marques à la citadelle


Rédigé par le Mercredi 18 Décembre 2013 à 14:31 | Modifié le Mercredi 18 Décembre 2013 - 17:26


Dans quelques mois RCFM va tourner une des plus longues pages de son histoire. La radio de service public, après plus de trente années passées à la rue Favalelli, va, en effet, s'installer à la citadelle de Bastia, Le premier pas, vers cette mutation, qui se profile à l'horizon de la radio, a été effectué mercredi matin dans la cour du Palais des Gouverneurs transformé pour la circonstance en grand studio en plein air.


L'équipe de RCFM rassemblée autour de Hervé de Haro et Michèle Castellani
L'équipe de RCFM rassemblée autour de Hervé de Haro et Michèle Castellani
Une bonne partie de l'équipe de la station - techniciens, personnels administratifs, animateurs et journalistes - était rassemblée dans la cour du Palais des Gouverneurs, autour de Hervé de Haro, directeur de France Bleu RCFM, Michèle Castellani, rédactrice en chef et Jean-Paul Luciani, directeur des programmes, pour célébrer l'événement.
Pendant deux heures Marie Bronzini, à travers les témoignages des historiens du quartier - Georges et Ghjermana De Zerbi en tête - et Patrick Rossi, après son journal de la mi-journée, ont fait mieux connaître aux auditeurs de la station, l'une le passé de la citadelle, l'autre les mécanismes administratifs et financiers qui, expliqués par ses nombreux invités, déboucheront, à terme, sur le déménagement de RCFM.


Hervé de Haro : " Le déménagement était devenu indispensable

Hervé de Haro
Hervé de Haro
Hervé de Haro, Directeur de France Bleu RCFM nous explique les raisons de ce déménagement
- Pourquoi ce transfert à la Citadelle ?

- Nous avions des locaux qui étaient devenus obsolètes. Une partie d'ailleurs été fermée pour des raisons sanitaires.  Il devenait donc urgent de voir ailleurs. En fait, c'est un projet vieux de 20 ans. S'il y a 20 ans, déjà, on estimait qu'il fallait déménager,  20 ans plus tard cela ne pouvait devenir qu'une impérieuse nécessité. Mais des contraintes incontournables, liées au fait  qu'il nous fallait trouver un plateau de plain pied de 800 m2,  ont fait échouer tous les projets qui se sont succédé pendant ces 20 années.
Puis à la faveur d'une discussion avec la mairie de Bastia, car l'objectif était de rester  Bastia, une solution portée par mon prédécesseur, Robert Kudelka en l'occurrence, s'est dessinée avec ce projet qui a été arrêté avec l'aval de Paris. Prochainement RCFM s'installera, comme locataire,  en plein cœur de la citadelle, au-dessus de la place d'armes de Bastia dans l'ancien bâtiment militaire du recrutement,  où le plateau, pensé par Pierre-Jean Monti, avec intégration d'anciens bâtiments et création d'un nouveau bâtiment, alliant ainsi l'ancien et le moderne, se prêtait parfaitement.

- Pourquoi célébrer l'événement un an avant ?
- Parce que ce projet était un véritable serpent de mer. Les équipes elles-mêmes n'y croyaient plus. Quand je suis arrivé elles m'ont dit : "on ne déménagera jamais et ça ne se fera jamais". Il y avait une telle attente dans les équipes, qu'elles ont eu envie de fêter et de partager l'évolution de leur radio avec les auditeurs. Et c'est important que l'événement ait été marqué comme s'il s'était agi de la pose de la première pierre de la future station.

- Le calendrier ?
- Les travaux devraient démarrer d'ici fin décembre - des opérations de nivellement ont, déjà, eu lieu. Dans un an nous devrions démarrer dans les locaux de la nouvelle radio.

- Est-ce que cela va aller de pair avec son développement ?
- Oui. Le fait de déménager dans ces locaux, va nous permettre de bénéficier d'un matériel moderne et ainsi de penser, non pas à la radio demain mais au produit de demain. Le média radio c'est celui d'aujourd'hui - c'est à dire par le transistor, mais ce ne sera pas celui de demain. Il nous faut absolument des outils modernes pour commencer à penser à l'avenir. En attendant RCFM marquera son originalité avec un studio extérieur permanent : en effet, lorsque le chemin de rondes de la citadelle sera restauré, les gens pourront venir assister à nos émissions en extérieur. Tout cela, j'en suis persuadé, va impulser un nouveau dynamisme à la radio qui aura un écho jusqu'à Ajaccio où, dans la foulée de ce premier déménagement, nous espérons pouvoir en effectuer un second.


De le SEM Bastia Aménagement à la SAS Patrimoniale de Bastia,

Autour de Ange Rovere, président de la SEM Bastia-Aménagement tous les partenaires de l'opération
Autour de Ange Rovere, président de la SEM Bastia-Aménagement tous les partenaires de l'opération
La SEM Bastia Aménagement, la Caisse des Dépôts et la Caisse d’Epargne Provence-Alpes-Corse ont créé, ce jour, une société immobilière patrimoniale, SAS Patrimoniale de Bastia, dont l’objectif est de réaliser et gérer des projets immobiliers favorisant le 
développement économique de la ville de Bastia.
Cette société doit permettre, dans un premier temps, l’implantation de la Radio Corse Frequenza Mora au centre de la Citadelle de Bastia. 
La SAS Patrimoniale de Bastia doit permettre d’accompagner des projets structurants pour le développement économique du territoire de la région de Bastia, en soutien des collectivités. Son actionnariat est constitué de la SEM Bastia Aménagement hauteur de 50 % du capital, de la Caisse des Dépôts à hauteur de 30 % et de la Caisse d’Epargne Provence-
Alpes-Corse à hauteur de 20 %. 
La première opération portée par la SAS Patrimoniale de Bastia concerne l’implantation, au cœur de la citadelle de la ville de Bastia, de Radio France Bleu Frequenza Mora, dont les locaux actuels ne correspondent plus aux besoins. Cette opération, qui s’inscrit dans la politique de renouvellement urbain menée par la ville depuis de nombreuses années pour la reconquête de son centre-ville et la valorisation de son bâti, doit permettre de réhabiliter les bâtiments existants d’une friche urbaine, le Bastion Nord, et de créer un volume de construction de 880 m², dont 680 m² affectés à Radio France. 
L’implantation d’une telle structure au cœur de la ville historique devrait permettre de renforcer l’attractivité du site et de concourir ainsi à sa revitalisation. 
D’un montant total de 1,62 M€, cette opération, dont la livraison est prévue au second semestre 2014, bénéficie d’une subvention de la Collectivité Territoriale de Corse à hauteur de 344 K€ et d’un prêt sur fonds d’épargne de la Caisse des Dépôts à hauteur de 976 K€. 
La société patrimoniale a vocation à étudier dès 2014 des interventions dans d’autresopérations immobilières.





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:25 Bastia : La première rencontre CAB-MAC

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85090 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40732 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 344