Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Quatre jours de conférences et débats pour la 57ème fête de Terre Corse


Rédigé par Philippe Jammes le Mardi 6 Décembre 2016 à 13:47 | Modifié le Mardi 6 Décembre 2016 - 15:53


Les responsables du PCF de Haute-Corse ont présenté mardi matin le programme de la 57ème édition de « Terre Corse » qui se déroulera à Bastia. Une édition placée sous le signe des échanges, de la réflexion et de la construction politique.


Bastia : Quatre jours de conférences et débats pour la 57ème fête de Terre Corse
Au programme projection de films, conférences et débats sur des sujets d’actualité.
Michel Stefani, secrétaire régional du PCF, nous présente cette édition 2016 par le menu.

Le programme
Jeudi 8 décembre
Avec la Sécu : « Vivre sans l’angoisse du lendemain »
« La Sociale » le film de Gilles Perret sera diffusé à 18 h au Cinéma le Studio (entrée 10 euros).
L’intérêt de cette projection c’est de montrer comment la création de la Sécurité Sociale s’est produite il y a plus de 70 ans au sortir de la guerre dans un pays exsangue. Son principal bâtisseur se nommait Ambroise Croizat, ministre communiste à la Libération. En moins de huit mois 138 caisses sont édifiées par un peuple de militants, essentiellement CGT, sur leur temps de congés ou hors de leur temps de travail. Avec la « sécu » il devenait possible de vivre sans l’angoisse du lendemain. Ses buts progressistes et ses fondements démocratiques sont une référence en termes de solidarité, de justice sociale et d’égalité. Pour la droite et le patronat cette grande conquête des travailleurs obtenue par leurs luttes reste insupportable au point de mener contre la Sécurité sociale les attaques les plus rudes pour faire la place aux assurances privées. Voila pourquoi le combat pour la protection sociale reste d’actualité et à l’honneur dans cette manifestation organisée par Terre Corse.


Vendredi 9 décembre
Conférence débat avec Ange Rovere sur « Buonarroti et la Corse en 1789 » 18 h 00 Espace d’éducation populaire Albert Stefanini 11 rue Cesar Campinchi
Buonarroti quitte sa Toscane natale pour rejoindre la Révolution française en septembre 1789 à Bastia. En 1786 il participe à la Gazzetta universale avant de fonder en 1787, toujours à Florence, le Journal politique (édité en français). Partisan des Lumières, il est inquiété pour la diffusion d’ouvrages de Voltaire et son projet de réforme politique soumis au Grand duc de Toscane. En Corse, il consacre son action politique à la Révolution. Il fonde le premier journal patriote de l’île en avril 1790 (Giornale Patriottico di Corsica). Anticlérical, il est chassé de Corse par le clergé, en juin 1791. Avec la proclamation de la République, il revient à Corté en octobre 1792 se rapproche de Bonaparte et s’oppose à Paoli. Rousseauiste il propose le retour des biens communaux spoliés, souligne les qualités humaines des Corses et se propose de représenter le département du Golo à la Convention nationale que les babouvistes devaient installer. Proche de Robespierre, il est arrêté en 1795 à Menton enfermé à la prison du Plessis où il séjourne avec Babeuf. Tous deux travaillent alors à l’élaboration d’une théorie communiste. En 1828, dans la Conspiration pour l’Égalité dite de Babeuf, il cite encore la Corse dans les exemples de peuples en armes ayant combattu victorieusement la tyrannie monarchique.


Samedi 10 décembre
Paradis fiscaux : « Il est temps de passer de la parole aux actes ».
« Sans domicile fisc » le livre choc des frères Bocquet sera présenté à Bastia par ses auteurs samedi 10 décembre à 15 h 30 Espace d’éducation populaire Albert Stefanini 11 rue Cesar Campinchi
Les paradis fiscaux sont la face obscure de la finance. La criminalité et la finance les utilisent. Eric et Alain Bocquet, sénateur et député PCF, mettent en lumière ce scandale. Ils décryptent les mécanismes qui permettent aux plus riches et aux multinationales d’échapper à l’impôt. Le scandale se chiffre en centaines de milliards d’euros par an ! Pour la France, le manque à gagner est estimé entre 60 et 80 milliards d’euros chaque année. A l’échelle de l’Europe, on passe à « 1.000 milliards d’euros par an environ ». Les scandales se multiplient, HSBC, UBS, Luxleaks, le cas Mc Donald’s et bien sûr les « Panama papers ». Le rôle des Etats est tout aussi troublant le double jeu règne en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et en France. La proximité, voire la connivence entre politiques et banquiers est avérée. Il suffit de voir les parcours de Macron et de Barroso. Dès lors, comment changer le système de l’intérieur si le système est vérolé ? C’est à cette interrogation que Terre Corse avec Eric et Alain Bocquet nous invite à réfléchir.


Dimanche 11 décembre
Gauche : « sortir de l’impasse du social-libéralisme »
Michel Stefani secrétaire régional du PCF animera une réflexion autour de cette idée à 10 h 30 Espace d’éducation populaire Albert Stefanini 11 rue Cesar Campinchi
2017 sera une année d’échéances électorales majeures pour le pays et la Corse. La droite et l’extrême droite ont le vent en poupe. Elles portent des projets néfastes qui aggraveront les difficultés du peuple, terniront plus encore l’image du pays, abimeront les valeurs universelles et les principes républicains, humanistes et progressistes. Les politiques gouvernementales depuis 2012 favorisent cette offensive et participent d’une recomposition politique à gauche. Celle-ci vise à marginaliser les forces capables de se rassembler à gauche sur une alternative démocratique, antiaustéritaire, de progrès sociaux et écologiques de paix et de liberté. En Corse le large consensus sur la création de la Collectivité unique, sans consultation du peuple, se retrouve également dans une approbation du budget présenté par la majorité nationaliste. L’acceptation dans ce cadre de la politique d’austérité au nom de la compétitivité libérale conduit ainsi au fédéralisme européen mis en exergue par les nationalistes pour les uns au nom de l’autonomie pour les autres au nom de l’indépendance. Les forces de progrès ont dans ce contexte un impératif besoin de porter un projet politique commun. Cependant beaucoup de confusion et de découragement, de divisions aussi, freinent la réelle potentialité de mobilisation et la dynamique qui pourrait se développer. Cette rencontre débat sera une contribution à cette recherche d’un rassemblement nouveau pour sortir la gauche de l’impasse du social libéralisme.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : Un séisme de magnitude de 3,1 ressenti dans le Centre-Corse https://t.co/WRsaAypWmq https://t.co/nXxC3lm25T
Mercredi 18 Octobre - 14:10
Corse Net Infos : Maria Giudicelli : " La saga de l'investiture par les instances nationales de LREM a apporté du ridicule à la...… https://t.co/OIni9p6UPL
Mercredi 18 Octobre - 13:39
Corse Net Infos : #Territoriales #Corse #MariaGuidicelli :  « La saga de l'investiture par #LREM a apporté de la confusion, du ridicule à la situation »
Mercredi 18 Octobre - 13:25
Corse Net Infos : Consultez la #météo #corse en permanence et en direct sur #CNI https://t.co/n8GcKLIvbV
Mercredi 18 Octobre - 09:52


Newsletter






Galerie
GFCA-Poitiers
GFCA-Poitiers
Collège Maria Ghjentile
Collège Maria Ghjentile
comunauté
Mairie de Propriano
Arte Mare
Arte Mare
IMG_3483
IMG_3482
IMG_2896
IMG_2895
Finosello
Finosello
Congrès Pompiers
Congrès Pompiers