Corse Net Infos - Pure player corse

Bastia : Les salariés du Corssad demandent des comptes


Rédigé par le Jeudi 24 Avril 2014 à 22:09 | Modifié le Jeudi 24 Avril 2014 - 22:32


Les employés du Corssad ne sont pas contents et ils le font savoir. Jeudi plusieurs d'entre eux rangés derrière la bannière de la CGT se sont rassemblés devant le siège de l'association pour dire haut et fort leur désaccord avec les pratiques de la direction de l'association puis aller demander des comptes au conseil général et à la préfecture de la Haute-Corse


Bastia : Les salariés du Corssad demandent des comptes
Un seul slogan pour les manifestants : " Patrons millionnaires, salariés dans la misère" allusion faite, bien sûr, aux émoluments des principaux responsables du conseil d'administration du Corssad révélés il y a quelques jours…
Elsena Defendini,  Anne-Claire Dalcoletto, Monique Mallet, les trois élues CGT du comité d'entreprise et Jean-Pierre Battestini, secrétaire général de la CGT de Haute-Corse, expliquaient sur place les mille et une raisons de ce rassemblement…
"Malgré des fraudes caractérisées nous avons quand même pu avoir des élus au sein de cette association ce qui est une première" précisait Jean-Pierre Battestini.
"Et depuis ce jour, beaucoup de choses sont remontées à la surface. Notamment les salaires pharoniques des dirigeants et les conditions de travail des salariés qui ne respectent rien de la convention collective."
"La misère des gens est là devant nous : il y a des personnes qui vivent avec moins de 1 000 € par mois alors que de l'autre côté on parle de dizaines de milliers d'euros mensuels. C'est d'argent public dont il est question ici. Nous avons dénoncé la chose auprès des pouvoirs publics. Pendant qu'à l'assemblée de Corse on discute de coofficialité ou de statut de résident nous avons en face de nous la souffrance de ces gens qui ne pourront pas se loger ni davantage se nourrir convenablement".

"On demande leur démission"

Elsena Defendini,  Anne-Claire Dalcoletto, Monique Mallet, les trois élues CGT du comité d'entreprise
Elsena Defendini, Anne-Claire Dalcoletto, Monique Mallet, les trois élues CGT du comité d'entreprise
Des raisons suffisantes pour la CGT  pour demander la démission des dirigeants du Corssad.
Les personnels, les élus et les dirigeants de la CGT se sont, dès lors, rendus en délégation au conseil général de la Haute-Corse puis à la préfecture exprimer leur mécontentement et exiger le départ, auprès de leurs interlocuteurs; des responsables du Corssad.
Mis en cause : les salaires mirobolants des dirigeants "validés" selon les élues de la CGT "par le conseil général".
"Mais aussi les conditions de travail. Certains employés doivent acheter des gants, d'autres leurs blouses, ce qui n'est pas normal" précisent-elles.
Et pour elles tout a démarré mors des dernières élections professionnelles qui ont fait boule de neige. "Le personnel qui travaille individuellement avait du mal à s'exprimer collectivement. Les fraudes caractérisées qui ont marqué ces élections - qui seront jugées le 5 Mai au TGI de Bastia - ont servi en quelque sorte de catalyseur."
En fait c'est le procès de ces structures génératrices d'emploi - 450 pour le Corssad - financées par des fonds publics que fait par la CGT qui exige plus de rigueur et de transparence au niveau de leur gestion.
Pour le reste, les manifestants et leurs représentants entendaient demander au préfet de Haute-Corse des nouvelles de l'enquête judiciaire qui affecte le Corssad depuis plusieurs jours…




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85409 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40854 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346